alexametrics
Dernières news

Elyès Jouini démissionne de ses fonctions à l'Université Paris Dauphine


Nous avons appris que l'Université de Paris-Dauphine a pris acte de la démission du Professeur Elyès Jouini de ses fonctions de vice-président de l'Université en charge de la recherche.
Ainsi, Elyès Jouini, ministre tunisiens auprès du Premier ministre en charge des réformes économiques et sociales et de la coordination entre les ministères concernés a, comme le stipulent les règles d’usage, abandonné toute fonction exécutive au sein de l'Université y compris la direction des masters de gestion d'actifs et de finance islamique.
Bon à rappeler, l'Institut Tunis Dauphine avait déjà pris acte depuis le 31 janvier de la démission d'Elyès Jouini de son Conseil d'administration.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Daida
| 15-02-2011 03:33
J'ai exercé et vécu plus d'une dizaine d'années en France sans pour autant penser à demander une autre nationalité que la mienne dont je suis très fière !! le sentiment de patriotisme fait que l'on se doit à son pays dans toutes circonstances et le premier devoir est de le servir sans importer par cooptation l'emblème et les règles de Parti pouvant nuire à notre Pays et à sa Révolution !!!

toto
| 14-02-2011 16:01
Barack Hussein Obama II, né le 4 août 1961 à Honolulu, dans l'État d'Hawaï[1], est l'actuel 44e président des États-Unis.

Menem est issu d'une famille d'origine syrienne. Ses parents, Saúl Menem et Mohibe Akil, ont émigré en Argentine dans la petite ville de Anillaco (province de La Rioja).

Fils d'un Kényan noir et d'une Américaine blanche du Kansas[2], il est le premier Afro-Américain ayant accédé à la présidence des États-Unis.

karim
| 14-02-2011 13:12
Monsieur Elyès Jouini .Merci pour le sacrifice, Merci pour le dévouement, Merci pour le patriotisme, et surtout il ne faut pas accordé de l'intention a ceux qui vous ignorent.
Elyès Jouini est un imminent chercheur qui démissionne de l'un de plus haut poste de l'une des plus prestigieuse université de l'Europe et du monde pour servir sont pays et sauver la révolution de l'essoufflement et des anti-révolutionnaires.
Cher internaute tunisien faites attentions aux slogans empoisonné qui surgissent d'un peut partout et chercher ce qui ce cache entre les lignes.
Les tunisiens intelligents et vigilants sont beaucoup plus nombreux que ces imbécile d'anti-révolutionnaires et dieu merci
Nous somme là et ils ne passeront pas

kio90
| 14-02-2011 10:54
C'est un émissaire pour les français.

Ched
| 14-02-2011 10:29
Merci encore Lyes pour ton dévouement , la cause en vaut la peine. Je suis sur que tu es au-dessus de ces critiques négatives qui ne t'arrêteront jamais.

Bader
| 14-02-2011 10:07
Je ne pense pas que ceux qui évoquent la bi-nationalité des ministres aient un problème avec la nationalité française ou autre. C'est juste que cela pose un réel problème de conflit d'intérêts!

On pourrait aussi extrapoler, et voir en ces ministres ramené au gouvernements semble-t-il par Hakim EL KAROUI (ancienne plume de Raffarin comme le décrivent les médias français) sont les "émissaires" de la France pour rattraper le coup et se faire une place dans la Tunisie nouvelle...
Enfin je pense que tous ceux qui ont crié victoire à l'annonce de ce nouveau gouvernement de "technocrates", doivent se poser beaucoup de questions : ces technocrates sont-ils vraiment aptes? Quand on voit ce qui s'est passé à Tunisie Telecom et à Tunisair on se demande réellement quels sont leur perspectives? Ce gouvernement de transition va couler le pays à ce rythme...

Fawzi
| 13-02-2011 23:53
Je pense pas que ni la France,ni les États Unis ne sont pas présents dans notre gouvernement. Comme ça, ils sont au courant de tout nos plans. Ici, je ne veux pas parler à propos l'influence de ces deux états sur le future du pays, ainsi que tout nos programmes.
C'est une nouvelle sorte d'occupation moins couteuse.

Amin
| 13-02-2011 23:02
Semsem,
quand bien même ils auraient une double nationalité franco-tunisienne ? Il est où le problème ?! jibt essid men wedhnou mahssoub tawa inti.
Ce sont des personnes qui ont tout lâché et sont venus prêter main forte, ce n'est pas à toi de juger de leur patriotisme.

Lili
| 13-02-2011 22:41
Il semble que "Semsem" ait un problème avec la nationalité française: complexe de colonisé?... Oui, plusieurs des ministres du gouvernement provisoire sont binationaux, et alors ? Où est le problème puisqu'ils sont également tunisiens!! Ce qu'il faut leur reconnaitre c'est leur COMPETENCE, et ça personne ne peut le mettre en doute. De plus, certains ont laissé leur famille à l'étranger et ont accepté de servir leur pays, d'autres ont encore décidé de reverser leur salaire de ministre à des oeuvres caritatives... Ils se montrent bien plus patriotes que certains qui ne se contentent que de critiquer...

Hend
| 13-02-2011 22:27
il est lamentable de lire de tels propos sur la double nationalité des membres actuels du gouvernement provisoire. Ce sont des personnes qui ont fait des sacrifices pour se hisser au niveau où ils sont alors qu'ils vivaient à l'étranger. Et malgré le prix que leur ont couté leurs sacrifices, ils ont tout lâché pour répondre présents à l'appel de leur mère patrie. N'est-ce pas suffisant pour au moins prouver leur bonne foi et leur bonne volonté?
De toutes façons, certaines personnes sont restées bloquées en mode contestation/destruction. Le premier gouvernement comportait trop d'anciens du RCD. Soit! Maintenant, vous reprochez au nouveau gouvernement de comporter des membres ayant la double nationalité : soit des personnes nées en Tunisie, qui ont grandi en Tunisie, qui sont parties faire leurs études à l'étranger et qui ont eu l'esprit assez critique pour décider que le régime tunisien ne leur convenait pas au point de renoncer à y vivre (et croyez moi, cette décision est difficile). Et quand ils reviennent pour aider à reconstruire le pays, on le leur reproche? S'ils n'étaient pas rentrés, on le leur aurait reproché également. Alors que faire pour vous satisfaire messieurs et mesdames les contestataires? Quelles critiques inventerez-vous si on vous écoutait en remaniant, encore une fois, le gouvernement?

Allez-y! Prenez leur place au gouvernement et montrez-nous de quoi vous êtes capables.

A lire aussi

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a démenti, ce mardi 18 décembre 2018, dans

18/12/2018 22:51
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi a accueilli, ce soir du mardi 18 décembre 2018, le

18/12/2018 22:20
0

L’Ordre national des avocats de Tunisie (Onat) a rendu public un communiqué, ce mardi 18 décembre

18/12/2018 21:39
1

Le ministre du Tourisme, René Trabelsi, est revenu, ce soir du mardi 18 décembre 2018, lors de sa

18/12/2018 20:58
2

Newsletter