Devant des milliers de personnes, Marzouki met en doute les résultats des élections (vidéo)

Businessnews.com.tn | publié le 23/12/2014 17:49

Plusieurs milliers de personnes, parmi les fans de Moncef Marzouki, se sont rassemblés mardi 23 décembre 2014 devant le QG de campagne du président sortant. Un public qui appelait de toutes ses forces à l’affrontement jusqu’à ce que les « azlem » (figures de l’ancien régime) chutent.

Arrivant avec une demi-heure de retard, et après l’hymne national, Moncef Marzouki a indiqué à ses troupes que plusieurs abus ont été constatés durant la dernière présidentielle. « Mon service juridique va présenter demain toutes les remarques relevées sur terrain et va mettre l’ISIE devant ses responsabilités  », a déclaré le candidat tout en demandant à l’ISIE la publication de toutes les infractions « le peuple a le droit de connaitre la vérité » a-t-il dit. En face, une foule en délire a commencé à crier avec force « Falsifiés, falsifiés, falsifiés » et « le peuple veut le dépôt des recours ».

Moncef Marzouki a obtenu aux dernières élections un résultat de 44% dans un scrutin qui a été considéré comme transparent par les observateurs nationaux et internationaux (Centre Carter, Union européenne, ligue arabe des droits de l'Homme...). Seule l’équipe du candidat Moncef Marzouki a parlé de fraudes et d’abus et maintenant, Moncef Marzouki en personne. Il est donc probable qu’il y ait dépôt de recours dans les 48 heures devant le Tribunal administratif.
Une sortie qui rappelle, étrangement, celle de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo qui a refusé de reconnaitre la défaite.

Par ailleurs, s’adressant, à ses partisans et au peuple tunisien, Moncef Marzouki, a annoncé la création d’un nouveau parti, « le mouvement de peuple des citoyens », appelant tous ceux qui le soutiennent à rejoindre ce mouvement, qui sera, selon lui, en mesure de lutter contre tout éventuel retour de la tyrannie et de permettre un certain équilibre de la scène politique. «  Je vous appelle à rejoindre le plus grand mouvement politique pour bâtir l’avenir, ensemble, l’avenir de la Tunisie, et je serai avec vous à chaque instant », a-t-il dit en substance.

Le président sortant a appelé ses supporters à s’organiser, partout, dans des manifestations pacifiques et d’être vigilants afin de pouvoir barrer la route à la réapparition de n’importe quelle forme de l’ancien régime. On notera, toutefois, que malgré tous les slogans haineux scandés par la foule présente devant lui, M. Marzouki n’a eu aucune réaction, et les a laissé faire sans aucune intervention de sa part.


A lire également :

Moncef Marzouki annonce la création d'un nouveau parti (MAJ)

Tunisie - Moncef Marzouki fait sa révolution

Devant des milliers de personnes, Marzouki met en doute les résultats des élections (vidéo)

publié le 23/12/2014 17:49

Plusieurs milliers de personnes, parmi les fans de Moncef Marzouki, se sont rassemblés mardi 23 décembre 2014 devant le QG de campagne du président sortant. Un public qui appelait de toutes ses forces à l’affrontement jusqu’à ce que les « azlem » (figures de l’ancien régime) chutent.

Arrivant avec une demi-heure de retard, et après l’hymne national, Moncef Marzouki a indiqué à ses troupes que plusieurs abus ont été constatés durant la dernière présidentielle. « Mon service juridique va présenter demain toutes les remarques relevées sur terrain et va mettre l’ISIE devant ses responsabilités  », a déclaré le candidat tout en demandant à l’ISIE la publication de toutes les infractions « le peuple a le droit de connaitre la vérité » a-t-il dit. En face, une foule en délire a commencé à crier avec force « Falsifiés, falsifiés, falsifiés » et « le peuple veut le dépôt des recours ».

Moncef Marzouki a obtenu aux dernières élections un résultat de 44% dans un scrutin qui a été considéré comme transparent par les observateurs nationaux et internationaux (Centre Carter, Union européenne, ligue arabe des droits de l'Homme...). Seule l’équipe du candidat Moncef Marzouki a parlé de fraudes et d’abus et maintenant, Moncef Marzouki en personne. Il est donc probable qu’il y ait dépôt de recours dans les 48 heures devant le Tribunal administratif.
Une sortie qui rappelle, étrangement, celle de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo qui a refusé de reconnaitre la défaite.

Par ailleurs, s’adressant, à ses partisans et au peuple tunisien, Moncef Marzouki, a annoncé la création d’un nouveau parti, « le mouvement de peuple des citoyens », appelant tous ceux qui le soutiennent à rejoindre ce mouvement, qui sera, selon lui, en mesure de lutter contre tout éventuel retour de la tyrannie et de permettre un certain équilibre de la scène politique. «  Je vous appelle à rejoindre le plus grand mouvement politique pour bâtir l’avenir, ensemble, l’avenir de la Tunisie, et je serai avec vous à chaque instant », a-t-il dit en substance.

Le président sortant a appelé ses supporters à s’organiser, partout, dans des manifestations pacifiques et d’être vigilants afin de pouvoir barrer la route à la réapparition de n’importe quelle forme de l’ancien régime. On notera, toutefois, que malgré tous les slogans haineux scandés par la foule présente devant lui, M. Marzouki n’a eu aucune réaction, et les a laissé faire sans aucune intervention de sa part.


A lire également :

Moncef Marzouki annonce la création d'un nouveau parti (MAJ)

Tunisie - Moncef Marzouki fait sa révolution

R.B.H.
Commentaires (104) Commenter
proposition de réaliser un montage témoignages
aimer
| 24-12-2014 16:47
finalement ce deuxième tour n'est pas du au hasard ,il aura été le prétexte révélateur de la véritable nature de Marzouki .

révélateur pour toutes sortes d'observateurs :
les non marzoukiens
les indécis
les marzoukiens même

et même révélateur pour 3M LUI -MÊME ...

ET pour l'aider à mieux se VOIR , j'espère que ma proposition de faire un montage de tous les documents témoignages: vidéo , photos , discours ....contradictions , mensonges ....violence ...incitations à la division ...... aura un soutien de BN ou autres pour se réaliser (voir messages complémentaires ,article sur Marzouki ..:je partirai en cas d'échec ...
un vrai malade et un éternel perturbateur
ben
| 24-12-2014 16:34
Que Dieu l'emporte dès que possibler afin que la Tunisie soit tranquille
MARZOUKI POUR DE BON ,un vrai Malade
hamahama
| 24-12-2014 16:03
il ne se rappel plus de ce que il dit hier , pour dire n'importe quoi aujoud'hui , si en l'arrète pas , il peu devenir très dangereux
chassez le naturel il revient au galop.
helarar13
| 24-12-2014 16:03
C'est tout simple, une fois de plus il nous refait sa partition du pompier pyromane. La Tunisie n'a pas connu un type aussi attaché viseréallemnt au pouvoir tel que lui. Et pour ça, il est vraiment prêt à tout. Je vous donne RDV pour le règlement de compte qui aura lieu entre lui et Ennahda sur le racolage des électeurs qu'il a initié ! Ne vous étonnez pas dès lors qu'il y est des troubles orchestrées par ses sympathisants... Ce qui m'inquiète réellement ce n'est pas lui mais bien les courants derrière. Il y a bien des forces maléfiques et extérieures qui le manipulent...
appel aux electeurs de MMM
canalou
| 24-12-2014 15:29
sauvez ce qui reste ,MMM est un pervers egoiste et ne cherche qu a vous utiliser pour rester a carthage . Il a une obsession et dieu merci que la tunisie a echappe de justesse a sa folie . C est un miracle ; grace a nos medias et hommes politiques honorables ,nous pouvons esperer surmonter ce cauchemar . Il n a aucun principe et peut etre tres dangereux ; amis du sud ,ne tombez pas dans son piege machiavelique . Nous sommes tunisiens patriotes avant tout. . Je suis d une famille resistante proche de ben ghdahom et loin de tout interet politique .Nous sommes des bâtisseurs de la tunisie entiere et non divisee
a la poubelle
riadh
| 24-12-2014 15:12
allez à la poubelle toi et tes compagnons et les barbus
IL S ECLIPSE MARDI
salahtataouine
| 24-12-2014 14:51
Allez oust sans regrets
Anouar Gharbi, Al Jazeera et Marzouki
Hayy Ibn Yagdhan
| 24-12-2014 14:45
Anouar Gharbi qui est a cote de Marzouki durant ce discours est l'instigateur de la nouvelle stratégie. Ce Tuniso-Suisse qui d'après certains témoignages est proche de Tarik Ramadan est l'auteur du discours et l'animateur de la stratégie "brule terre" de Marzouki, Al Jazeera assure l'apport médiatique, mais son tout d'écoute est trop faible pour faire une difference.

Le discours de Marzouki n'est pas une reaction spontanee a une défaite surprise, mais une stratégie qui a été formulée et pensée. La coordination entre plusieurs acteurs en Tunisie et a l' étranger montre que le Qatar et l' internationale islamiste ne comptent pas abandonner la Tunisie après avoir été contraint a abandonner l' Egypte.

Le Marzouki n'est qu'une marionette au service de l' internationale islamiste et de son sponsor le villain petit Qatar.
Comment se faire des ennemis
Mouzal
| 24-12-2014 14:09
Tout simplement en adoptant la méthode Marzouki.
Qu'il continue comme ça et il sera bientôt interdit de séjour dans tous les pays d'où affluent les messages de félicitations, y compris le Qatar!
A mon avis il devrait y penser avant de s'avancer dans l'aventure de la discorde lui le "grand défendeur des droits de l'homme et de la démocratie". Y croit-il vraiment?
Bonjour @petit x |24-12-2014 12:59
salahtataouine
| 24-12-2014 13:10
Ne pas s inquiter ..on est tres nombreux à l etre coté sud....ou pourrais je dire coté TUNISIE à etre anti tartour et pour la TUNISIE UNE !!!
Il est vrai qu on est moins audible dans la region..mais l avenir nous appartient !!
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration