Début d'incendie à Montplaisir

Businessnews.com.tn | publié le 07/08/2017 15:59
Par Nizar Bahloul,

Semaine caractérisée par une série d'incendies un peu partout dans les forêts et montagnes du pays. Rien d'extraordinaire quand on sait que ces incendies surviennent un peu partout dans le monde en pareille période de canicule et de sécheresse. Ce qui est surprenant cependant est la simultanéité de la chose. Les incendies de ces derniers jours seraient-ils criminels, terroristes ou simplement accidentels et classiques ? Il y a de quoi alimenter toutes les paranoïas. Il y a également de quoi donner de la matière à certains opportunistes qui, comme Abdellatif Mekki, n'en ratent aucune pour se faire voir. Le drame des gens est une opportunité politique pour eux.

Hasard du calendrier, les incendies de forêt coïncident avec ceux de Bab Souika de 1991. À l'époque, les islamistes d'Ennahdha ont été jugés coupables de ces actes criminels. Vingt ans plus tard, après avoir profité de l'opportunité de la révolution de 2011, les pyromanes barbus sont devenus blancs comme neige et … victimes du feu dictatorial.

Il y a là preuve, si besoin est, que l'opportunisme paie, rapporte et génère de bons dividendes. Abdellatif Mekki peut donc continuer à se servir de son seau pour éteindre des incendies tant qu'il réussit à séduire les sots.

 

Opportunisme toujours,  le pèlerinage en Syrie continue de plus belle en cette période. On se bouscule pour aller serrer la pince au président Bachar Al Assad. Avant, on se bousculait pour y aller afin d'en finir avec son régime. Maintenant que les jeux sont faits, que l'on connaît le nom du vainqueur, il y a des dividendes à tirer d'aller se prendre en photo avec lui.

Députés, journalistes et syndicats, faites la queue ! Rappelez qu'une bonne partie des Tunisiens a toujours été du côté de Bachar, a toujours été contre Daech, a toujours lutté contre les voyages de "nos" terroristes en Syrie et contre le soutien apporté par la Turquie à ces voyages. Dites-lui que vous vous êtes toujours élevés contre le complot sionisto-américano-franco-turco-islamisto-marzoukiste qui le visait. Dites lui qu’il est un lion, qu’il est beau, qu’il est un battant, qu’il est un champion, qu’il est le leader qu’on aimerait avoir.

Tout ceci est bien beau, mais tout ceci reste de la littérature, car il n'y a point de concret. Si l'on veut être crédible, députés et syndicats devraient peser de tout leur poids pour rétablir les relations diplomatiques de la Tunisie avec la Syrie. Il est de leur devoir d'effacer la honte infligée par Moncef Marzouki en décidant de renvoyer un ambassadeur qui n'était même pas en poste ! Cette honte nous poursuit encore et ne sera pas effacée avec la visite de quelques personnalités politiques non officielles et non représentatives de l'Etat.

Si l'on veut être crédible, députés et syndicats devraient peser de tout leur poids pour aider la commission d'enquête parlementaire à identifier les responsables des voyages de "nos" terroristes, les implications de politiques dans ce qui s'est passé avec la Syrie, à dévoiler les raisons réelles qui ont poussé Moncef Marzouki à agir de la sorte, à chiffrer les montants faramineux qui ont circulé dans ces affaires entre la présidence de la République et plusieurs ONG islamistes, à dénoncer le rôle de la Turquie et du Qatar qui ont utilisé leurs marionnettes tunisiennes du sommet de l'Etat tunisien pour transformer notre pays en grand exportateur de terroristes... Tant que ces secrets d'Etat sont étouffés, tant que les relations tuniso-syriennes sont suspendues, tant qu'il n'y a pas d'ambassades à Tunis et à Damas, on ne saurait voir en ces visites syriennes autre chose que de l'opportunisme politique. Avant d’aller rencontrer Bachar, ramenez quelque chose de concret dans votre besace !

En clair, au point où l’on est, il n’y a pas beaucoup de différence entre Leila Chettaoui qui se prend en photo avec Bachar et son collègue Abdellatif Mekki qui se prend en photo avec un seau... Ici et là, point de concret, ici et là l'incendie ne sera pas éteint avec la photo.

 

L'autre actualité de la semaine est ce début "d'incendie" que l'on commence à voir à Ennahdha. Leur majlis choura du week-end semble avoir été houleux. En cause, la sortie de leur président Rached Ghannouchi sur Nessma pour une interview durant laquelle il a demandé, entre autres, à Youssef Chahed de ne pas se présenter aux élections de 2019.

Les réactions de protestation ont été immédiates, un peu partout. Médias et jusqu'à la présidence de la République ont désavoué ces propos totalement anti-démocratiques. Ce qui est nouveau, c’est que les désaveux ne sont pas venus que des anti-islamistes et des pro-gouvernement, mais du camp de Ghannouchi lui-même.  En dépit de la polémique, et plutôt qu’un rétropédalage apaisant les esprits, Abdelkrim Harouni a préféré persister et signer en affirmant que les déclarations de Ghannouchi engagent tout le parti.

Celui qui a été condamné par le passé dans la foulée des incendies de Bab Souika, celui qui en 2011 appelait à la libération des terroristes de Soliman pour bien foutre le feu dans le pays, n’a que faire de la démocratie et de son respect, l’essentiel est de soutenir son chef et d’écarter une personne capable de les gêner aux élections.

Harouni vise-t-il pour autant Youssef Chahed ou quelqu’un d’autre ? Au vu des très rares informations nous parvenant, la chose est plus complexe à Montplaisir. On cherchait bien à servir Hafedh Caïd Essebsi en apostrophant Youssef Chahed, mais pas seulement. Il y a une étoile montante à Ennahdha qui agace bien les anciens, notamment des types comme l’ancien ministre Harouni (sorti par la petite porte), à savoir Zied Laâdhari. L’actuel secrétaire général d’Ennahdha se trouve être ministre du Commerce et de l’Industrie et il trouve grâce un peu partout où il va. Dans sa famille politique, on le regarde avec un œil méfiant et on n’apprécie pas forcément l’ascension fulgurante de ce jeune homme qui n’a connu ni l’exil, ni la prison. Le risque de le voir catapulté candidat d’Ennahdha est bien réel et il est impératif de calmer ses ardeurs, surtout qu’on estime qu’il a déjà obtenu beaucoup sans un réel effort. Un moyen parmi d’autres, c’est pousser les actuels membres du gouvernement à oublier toute velléité électorale.

Il y a là un véritable début d’incendie à Ennahdha avec cette guerre des vieux contre les jeunes.

Les anti-islamistes ne doivent cependant pas se réjouir trop vite, car il y a de fortes chances que l’incendie soit rapidement circonscrit ! Au vu de l'historique d'Ennahdha, leur culte du secret et leur habitude de ne jamais laver le linge sale en public, Rached Ghannouchi saura calmer les jeux pyromanes des siens pour que le feu n’atteigne que le camp adverse. Si vous vous en doutez, regardez juste le feu qui s’abat depuis plusieurs mois chez Nidaa…  

Début d'incendie à Montplaisir

Par Nizar Bahloul, publié le 07/08/2017 15:59

Semaine caractérisée par une série d'incendies un peu partout dans les forêts et montagnes du pays. Rien d'extraordinaire quand on sait que ces incendies surviennent un peu partout dans le monde en pareille période de canicule et de sécheresse. Ce qui est surprenant cependant est la simultanéité de la chose. Les incendies de ces derniers jours seraient-ils criminels, terroristes ou simplement accidentels et classiques ? Il y a de quoi alimenter toutes les paranoïas. Il y a également de quoi donner de la matière à certains opportunistes qui, comme Abdellatif Mekki, n'en ratent aucune pour se faire voir. Le drame des gens est une opportunité politique pour eux.

Hasard du calendrier, les incendies de forêt coïncident avec ceux de Bab Souika de 1991. À l'époque, les islamistes d'Ennahdha ont été jugés coupables de ces actes criminels. Vingt ans plus tard, après avoir profité de l'opportunité de la révolution de 2011, les pyromanes barbus sont devenus blancs comme neige et … victimes du feu dictatorial.

Il y a là preuve, si besoin est, que l'opportunisme paie, rapporte et génère de bons dividendes. Abdellatif Mekki peut donc continuer à se servir de son seau pour éteindre des incendies tant qu'il réussit à séduire les sots.

 

Opportunisme toujours,  le pèlerinage en Syrie continue de plus belle en cette période. On se bouscule pour aller serrer la pince au président Bachar Al Assad. Avant, on se bousculait pour y aller afin d'en finir avec son régime. Maintenant que les jeux sont faits, que l'on connaît le nom du vainqueur, il y a des dividendes à tirer d'aller se prendre en photo avec lui.

Députés, journalistes et syndicats, faites la queue ! Rappelez qu'une bonne partie des Tunisiens a toujours été du côté de Bachar, a toujours été contre Daech, a toujours lutté contre les voyages de "nos" terroristes en Syrie et contre le soutien apporté par la Turquie à ces voyages. Dites-lui que vous vous êtes toujours élevés contre le complot sionisto-américano-franco-turco-islamisto-marzoukiste qui le visait. Dites lui qu’il est un lion, qu’il est beau, qu’il est un battant, qu’il est un champion, qu’il est le leader qu’on aimerait avoir.

Tout ceci est bien beau, mais tout ceci reste de la littérature, car il n'y a point de concret. Si l'on veut être crédible, députés et syndicats devraient peser de tout leur poids pour rétablir les relations diplomatiques de la Tunisie avec la Syrie. Il est de leur devoir d'effacer la honte infligée par Moncef Marzouki en décidant de renvoyer un ambassadeur qui n'était même pas en poste ! Cette honte nous poursuit encore et ne sera pas effacée avec la visite de quelques personnalités politiques non officielles et non représentatives de l'Etat.

Si l'on veut être crédible, députés et syndicats devraient peser de tout leur poids pour aider la commission d'enquête parlementaire à identifier les responsables des voyages de "nos" terroristes, les implications de politiques dans ce qui s'est passé avec la Syrie, à dévoiler les raisons réelles qui ont poussé Moncef Marzouki à agir de la sorte, à chiffrer les montants faramineux qui ont circulé dans ces affaires entre la présidence de la République et plusieurs ONG islamistes, à dénoncer le rôle de la Turquie et du Qatar qui ont utilisé leurs marionnettes tunisiennes du sommet de l'Etat tunisien pour transformer notre pays en grand exportateur de terroristes... Tant que ces secrets d'Etat sont étouffés, tant que les relations tuniso-syriennes sont suspendues, tant qu'il n'y a pas d'ambassades à Tunis et à Damas, on ne saurait voir en ces visites syriennes autre chose que de l'opportunisme politique. Avant d’aller rencontrer Bachar, ramenez quelque chose de concret dans votre besace !

En clair, au point où l’on est, il n’y a pas beaucoup de différence entre Leila Chettaoui qui se prend en photo avec Bachar et son collègue Abdellatif Mekki qui se prend en photo avec un seau... Ici et là, point de concret, ici et là l'incendie ne sera pas éteint avec la photo.

 

L'autre actualité de la semaine est ce début "d'incendie" que l'on commence à voir à Ennahdha. Leur majlis choura du week-end semble avoir été houleux. En cause, la sortie de leur président Rached Ghannouchi sur Nessma pour une interview durant laquelle il a demandé, entre autres, à Youssef Chahed de ne pas se présenter aux élections de 2019.

Les réactions de protestation ont été immédiates, un peu partout. Médias et jusqu'à la présidence de la République ont désavoué ces propos totalement anti-démocratiques. Ce qui est nouveau, c’est que les désaveux ne sont pas venus que des anti-islamistes et des pro-gouvernement, mais du camp de Ghannouchi lui-même.  En dépit de la polémique, et plutôt qu’un rétropédalage apaisant les esprits, Abdelkrim Harouni a préféré persister et signer en affirmant que les déclarations de Ghannouchi engagent tout le parti.

Celui qui a été condamné par le passé dans la foulée des incendies de Bab Souika, celui qui en 2011 appelait à la libération des terroristes de Soliman pour bien foutre le feu dans le pays, n’a que faire de la démocratie et de son respect, l’essentiel est de soutenir son chef et d’écarter une personne capable de les gêner aux élections.

Harouni vise-t-il pour autant Youssef Chahed ou quelqu’un d’autre ? Au vu des très rares informations nous parvenant, la chose est plus complexe à Montplaisir. On cherchait bien à servir Hafedh Caïd Essebsi en apostrophant Youssef Chahed, mais pas seulement. Il y a une étoile montante à Ennahdha qui agace bien les anciens, notamment des types comme l’ancien ministre Harouni (sorti par la petite porte), à savoir Zied Laâdhari. L’actuel secrétaire général d’Ennahdha se trouve être ministre du Commerce et de l’Industrie et il trouve grâce un peu partout où il va. Dans sa famille politique, on le regarde avec un œil méfiant et on n’apprécie pas forcément l’ascension fulgurante de ce jeune homme qui n’a connu ni l’exil, ni la prison. Le risque de le voir catapulté candidat d’Ennahdha est bien réel et il est impératif de calmer ses ardeurs, surtout qu’on estime qu’il a déjà obtenu beaucoup sans un réel effort. Un moyen parmi d’autres, c’est pousser les actuels membres du gouvernement à oublier toute velléité électorale.

Il y a là un véritable début d’incendie à Ennahdha avec cette guerre des vieux contre les jeunes.

Les anti-islamistes ne doivent cependant pas se réjouir trop vite, car il y a de fortes chances que l’incendie soit rapidement circonscrit ! Au vu de l'historique d'Ennahdha, leur culte du secret et leur habitude de ne jamais laver le linge sale en public, Rached Ghannouchi saura calmer les jeux pyromanes des siens pour que le feu n’atteigne que le camp adverse. Si vous vous en doutez, regardez juste le feu qui s’abat depuis plusieurs mois chez Nidaa…  

Commentaires (27) Commenter
Je le dit droit à nahdha ,et pas dans le dos
J.trad
| 11-08-2017 19:23
Vous êtes un partis religieux ?! Non ,non et non ,depuis que vous avez changé le nom du partis ,vous vous êtes dénigrés vous même ,je m'en fiche d'où vous importez l'argent ,qui vous soutient ,mais comment vous défendez l'islam ,c'est ça qui m'intéresse ,les fondements économiques jamais vous n'avez osé en parler ,l'islam est scientifiquement (Nour 3ala Nour) l'islam est(plus et moins) comme une lampe électrique ,dans la mesure ou il a ratifié le judaïsme et le christianisme ,vous n'avez jamais mis en valeur ,que l'argent de la zaket doit sauver les gens qui font tt faillite (algharimina) on voit des familles tomber sous le joug des loyers faramineux ,des impôts cruels ,et personne ne bouge le doigt ,les tribunaux ne font jamais le rôle de médiateur clément ,ils font agir des lois civiles injustes ,qui piégent les commerçants ,qui les affligent cruellement ,ils vont jusqu'à vendre des procés ...c'est affreux ,la justice cruelle ,nahdha fait la sourde oreille ,..c'est dégueulasse ,les points forts de l'islam ,nahdha ?c'est son dernier soucis,je m'en fiche du le quatar vous soutient ,vous donne des milliards ,c'est bien mais à condition que vous faites votre devoir
recherche
rochdy
| 08-08-2017 19:16
j'ai remarqué l'absence de John Wayne pour ses commentaires. in chaaalah labess
Diable alors !
El Chapo
| 08-08-2017 13:19
Cerbère Ghanouchi est dans de sales draps... il ne contrôle plus ni les portes ni les accès à l'Enfer ...
@HatemC : USA ... France ... Allemagne ... Angleterre .... Canada ... Australie ... pays Zarabes .... et les pseudos jihadistes ...
1/3i
| 08-08-2017 13:12
Il me semble que tu (permets moi de te tutoyer) oublies 2 des acteurs principaux : la Russie et la Turquie. Car plus on est de guerriers, plus le sang coule.

Et ne remarques-tu pas que les principaux pas sont les plus grands vendeurs d'armes.

La guerre c'est bon pour le business. N'oublie pas que c'est Halliburton qui a le plus gagné avec la guerre en Irak de 2003. Le premier fournisseur de l'armée américaine, très proche de Dick Cheney.

surtout qu'il semble que la méditerranée au large d'Israel et Srie ait le plus gros gisement de gaz au monde (doc qui passe sur france24 ces jours-ci)

Et on en revient encore aux ressources naturelles..

l'Afganistan et ses ressources extraordinaires (http://www.courrierinternational.com/article/2010/06/24/l-afghanistan-et-la-malediction-des-matieres-premieres), donc un minerai nécesaire pour les circuits imprimés qui n'existe quasiment qu'en Chine...

l'Irak et son pétrole que l'Allemagne et la France achetaient contre des médicaments avant 2003.

La Lybie, et son Uranium dans la corne verte à la Frontière Tchadienne, qui intéresse beaucoup le Pas des droits de l'homme (sic!!)

Regarde ton sous-sol, et tu sauras si tu peux avoir une guerre....
Les guignols
kbwebkb
| 08-08-2017 11:40
A l'image dd l'emission satirique, mefiez vous chers medias de nous creer des pseudos dirigeants à l'image du tartour ou de youssef chahed, inconnus, et dont l'histoire jugera leur apport quelconque si ce n'est nefaste!
Sans commantaire
Abdo
| 08-08-2017 11:32
Analyse superficielle.
Par Hasard BN n'est pas "impliqué" dans l'incendie à Montplaisir.
Le chêne et les mauvaises herbes
amilcar
| 08-08-2017 11:24
Le chêne est majestueux,puissant et droit s'il brûle c'est une catastrophe pour la forêt et pour le pays tout entier tandis que
les mauvaises herbes brûlées c'est plutôt
bénéfique .
La voûte céleste.
Pan
| 08-08-2017 11:18
Cher ami, vous croyez !!! les partis islamistes sont comme la voûte céleste, tout n'est qu'une apparence, tout n'est qu'une illusion'C'est la Jamaa, et pas d'incendie dans la Jamaa.
Mais bon, tout le monde aime voir la fin de cette mouvance islamiste, mais entre l'espoir et la réalité il y a une marge d'années lumières.
Pardonnez-moi mon pessimisme.
Que Dieu protège la Tunisie de ces bande de mafieux comme cela fut fait avec CÉDer Ben Ali, quoique, réciproquement restait de moindre ampleur que les massacres commis par nahdha.
takilas
| 08-08-2017 10:27
C'est normal tous des traîtres. Ghaddara .la preuve ils ont vidés les caisses de l'État des leur arrivée au cours de 2011 et de s'approprier une présumée révolution dont ils ne sont nullement concernés (qu'ils ont faussé par leurs arnaques), et ce en la transformant en un droit pour s'approprier du pays et de tous ses biens et ses réalisations.
Tout devient leur héritage des biens jusqu'aux moindres autorisations, et ce sans règlements ni critères, et bien sûr avec la condition primordiale de concrétiser ces devenus droits, à Tunis et rien qu'à Tunis, la ville massacrée volontairement de leur part et ce afin de prendre (pensent-ils) une revanche sur leur destin d'être nés dans des lieux qu'ils n'ont jamais voulu ni cherchés de les développer ni même de les respecter, au contraire ils se sont toujours (depuis au moins quatre décennies) à refuser et à s'opposer à tout développement dans des régions bien précises, et bien évidemment pour migrer on ne sait trop pourquoi vers Tunis, qui est devenue pourtant invivable tellement massacrée et dégradée sur tous les plans socio-économiques et surtout par un surpeuplement insupportable et indescriptible
Ils ne sont donc intéressés que de coloniser la capitale Tunis, et leur seul moyen, et ce malgré leurs criardes incompétences dans tous les domaines.
Pourtant, la seule solution de sauver la Tunisie d'une débandade, d'une anarchie et d'un fiasco inéluctable (le dernier de leurs soucis) c'est qu'ils reitegrent leurs villes originelles, hormis les honnêtes et les gens éduqués et qui respectent autrui qui ne sont pas comme eux régionalistes et qui éprouvent une envie et une haine vers les gens du Nord et de Tunis. Les gens de Tataouine ont démontré récemment qu'ils ne veulent pas adhérer à ces manigances de nahdha, raison pour laquelle donc nahdha vient de les prendre en grippe et de les provoquer.
Tunis c'est leur complexe de jeunesse et le seul argument sur lequel ils basent leur vie en général, c'est connu maintenant, on a eu beau chercher, il n'y a rien d'autres.
D'ailleurs toutes leurs menaces depuis qu'ils sont venus en intrus au cours de l'année 2011 sont basées sur ce mal jusqu'à ce que cela leur devienne une hystérie et une sorte de pondemie.
Ils axent leur vie et leurs manigances sur cette faiblesse psychique pour imaginer qu'il s'agit d'une réussite incomparable à aucune autre réussite soit sociale ou culturelle.
C'est pour cela qu'ils sont devenus agressifs en s'attaquant pêle-mêle à tout le monde, et devenus impolis en ne respectant aucune liberté ni loi.
Tel est le destin de la Tunisie, qui a subi tous les malheurs et tous les massacres ce dernier quinquennat à cause d'une bande de mafieux avide de s'enrichir rapidement par tous les moyens les plus indécents et par toutes les méthodes d'arnaques, mais que malheureusement le Président de la République et le gouvernement tunisien continuent de fermer l'oeil sur ces écarts et ces délits inadmissibles.
Jusqu'à quand va durer cette mascarade et cette médiocres de ces nahdha qui n'ont nullement leur place à Tunis, ni même en politique qui n'est pas leur violon d'ingres.
avis personnel
Révoltée
| 08-08-2017 09:48
ce ministre il n'a rien d'extraordinaire à part noyer la Tunisie avec les glibettes de la Turquie et lapider les devises tunisiens pour mieux enfoncer notre pays et le rendre une province de l'empire ottoman ;Il est peut être intéressant pour eux mais pour notre mieux c'est du gâchis car on a des experts en la matière qui ne peuvent voire le jour tant que ennahdha est imposé pour nous malheureusement
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration