alexametrics
Dernières news

Ben Ali, Grira et Imed Trabelsi condamnés à 5 ans de prison et 3 MD d’amende

Ben Ali, Grira et Imed Trabelsi condamnés à 5 ans de prison et 3 MD d’amende

 

La Chambre criminelle près le Tribunal de première instance de Tunis a statué, aujourd’hui vendredi 5 juin 2015 sur l’affaire de l’octroi illégal de terrains à Carthage, et a condamné l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali, Ridha Grira, ministre sous l’ancien régime, et Imed Trabelsi, à cinq ans de prison ferme pour les deux derniers et par contumace pour le premier, et à une amende de trois millions de dinars.

Cette condamnation intervient pour sanctionner l’octroi illégal de terres à Carthage classées comme faisant partie du patrimoine archéologique, selon les dispositions de l’article 96 du Code pénal.

M.G

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9) Commenter
YAHIA
Unautrecitoyen
| 06-06-2015 21:50
YAHIA BEN ALI.
Viendra un jour ou les traîtres révolutionnaires payeront pour leurs forfaitures impardonnables. On les traquera et on les retrouvera.
les 23 ans de pouvoir dans l énorme
HAMMAMATY // LA PLAGE // MERVEILLEUX
| 06-06-2015 20:01
A Amor | 06-06-2015 17:31 votre commentaire est fondé sur le réel toute fois quand vous cité Ghanouchi Med il faut un peut de respect parce que il revenait sur plusieurs tromperies .
Soit que soit le président Ben Ali reste comme homme le plus fort de l histoire que connait la Tunisie inoubliable par ceux qui sont en mesure d apprécier plus loin des conflits politiques ; il arrivera le jour ou la majorité sortira de son silence en réclamant le retour de ce Ancien Président ; mais la Tunisie n a rien perdue tant que L actuel Président Badji Caid Essebssi préside la Tunisie
Révolution catastrophique !
Najib
| 06-06-2015 18:04
Il y a de quoi ne plus entendre les slogans:Révolution du jasmin,printemps arabe et révolution de la dignité.Car rien de cela n'a été senti en conséquence. La maudite révolution a enfanté toutes les composantes de la démocratie :liberté d'expression,ARP,constitution,président de république élu,gouvernement ,très grand nombre de partis politiques et société civile multicolore .Résultat:Tunisie au bord de la faillite et en crise sur tous les plans.
On peut déduire que c'est l'effet de la démocratie ,corps étranger ,incompatible avec notre culture arabo-musulmane .La tentative de sa greffe dans d'autres pays arabo-musulmans a provoqué le mème effet d'implosion catastrophique.
Si Saddam,Gaddafi et Ben Ali sont encore au pouvoir ,le monde arabo-musulman serait certainement mieux.
Pauvre Tunisie !
Amor
| 06-06-2015 17:31
Quand Ben Ali a pris le pouvoir des têtes avaient échappé à la potence, aucune chasse aux sorcières n'avait été organisée et rares sont parmi les hommes du régime de Bourguiba avaient été harcelés, résultat: Le pays s'était, vite, remis au travail et la Tunisie prospère comptait parmi les pays émergents.
Le gouvernement qui était en charge de conduire à la destinée du pays, après le 14/01/2011, avec à sa tête Mohamed Ghanouchi, homme faible, sans honneur et sans vergogne était prêt à donner tout le monde pourvu qu'il sauve sa tête et celles des membres de son équipe se soumettant, pour ce faire, au diktat des pseudo-révolutionnaires qui avaient conduit le pays à son drame actuel.
L'histoire montrera qu'alors que le pays brulait, certains parmi les fonctionnaires, les plus ratés et les plus corrompus de l'administration Tunisienne, se donnaient du plaisir à monter des affaires de toutes pièces à leurs collègues usant, au besoin, de faux , résultat : Un pays paralysé, endetté, gangréné par le terrorisme et bien à la traine de toutes les économies du monde.
Ben Ali est certainement à blâmer pour tous ses méfaits, il n'y échappera pas mais comme toute justice des vainqueurs est censée protéger les siens il faudra attendre que cette justice change de mains pour que les scandales des gens qui sont, aujourd'hui, au pouvoir soient mis à jour et châtiés à la mesure du mal fait au pays et à certains de ses enfants donnés comme bouc-émissaires.

Quid des terrains?
el khlifi mokhtar
| 06-06-2015 14:33
Question:Quid des terrains attribués illégalement?reviennent-ils à la communauté?
ARRETEZ CETTE MASCARADE
khalifa
| 05-06-2015 23:18
Ça ne sert a rien de condamner ben Ali,
Il cumule déjà la perpétuité.
Dans toutes les affaires on s'essui les
Pieds sur ben Ali pour couvrir les autres
Corrumpus et montrer au peuple,voilà
On juge les fassidines voleurs.
Ou sont les anciens ministres véreux de
Ben Ali durant 23 ans de détournements,
Les milliers de rcdistes impliqués
Jusqu'à l'os dans tous les abus,le cercle
Véreux de Leila,des trabelssi,les affairistes novembristes applaudisseurs,
Profiteurs accrocheurs de draps bariolés.
Un ancien attaché d'ambassade est resté
3 ans a l'etranger ,il est rentré avec
Une fortune colossale et a bâtit une villa
De 700 millions sur un terrain spolié
A coté du Hilton,il loue la baraque a
7 millions par mois a un diplomate.
Les walid véreux qui ont fait fortune
Illégale,les moatameds ramasseurs d'aides
Détournés, les directeurs régionaux qui
Possèdent un magot de pot de vin,les
PDG casseurs de cagnottes,...?.etc.
Ou sont ses apparatchiks courtisans,futés
Pour voler,mentir,profiter,et engloutir
La Tunisie dans le ravin.
Les "copains" et les "coquins".....d'abord n!!!
amadyka
| 05-06-2015 21:15
ET ON Y DIT, IMPUDIQUEMENT : "La Chambre criminelle près le Tribunal de première instance de Tunis a statué, aujourd'hui vendredi 5 juin 2015 sur l'affaire de l'octroi illégal de terrains à Carthage, et a condamné l'ancien président Zine El Abidine Ben Ali, Ridha Grira, ministre sous l'ancien régime, et Imed Trabelsi, à cinq ans de prison ferme pour les deux derniers et par contumace pour le premier, et à une amende de trois millions de dinars." MAIS PAREILLES PROCÉDURES D'OCTROI DE TERRAINS, AUX COPAINS ET AUX COQUINS, AUX DÉPENDS DE LEURS PROPRIOS, RÉELS, ONT ÉTÉ, DEPUIS BELLE LURETTE, BIEN AVANT BEN ALI, INSTITUTIONNALISÉES.......NOUS EN SOMMES VICTIMES, N'EST-CE PAS, MONSIEUR LE "MAIRE" DE TUNIS ???
et les autres...
jobless
| 05-06-2015 19:09
c'est à dire ceux à qui on a octroyé ces terrains?
J'avais cru...
Léon
| 05-06-2015 18:36
....que la détresse actuelle du pays calmera les ardeurs des aigris et des traîtres quant à leur envie et besoin de se venger des anciens. Anciens qui ont fait de la Tunisie un pays qui commencer à se frayer un chemin parmi les grands jusqu'à déranger les décideurs et les lobbies mondiaux.
N'ont-ils pas peur de voir un jour le peuple dans la rue leur demander des comptes. Non pas sur des terrains à Carthage mais pour ce qu'ils auront fait de la Tunisie prospère laissée par Ben Ali.
Messieurs les juges autres, sachez pardonner en de telles périodes si vous ne voulez pas vous voir un jour au banc des accusés. C'est une fatalité pour tous ceux qui ne savent pas pardonner.
J'ai moi-même applaudi et apprécié Ennahdha sur ce point précis. Elle qui peut-être est la seule qui peut se permettre d'être aigrie.
Le pays et l'Histoire de la Tunisie leur en saura gré. Si c'est le peuple de gueux qui demande des têtes, Dieu leur donnera faim, insécurité et misères. Ma foi profonde m'en donne la certitude. Le serpent crève de son venin lorsqu'il n'a plus où le déverser.
Bien des gens regrettent leurs haines, bâties sur le régionalisme et la jalousie des autres, je leur réponds la belle réponse de Mme Abdesselem, fille Ghannouchi: "Moutou Bighaydhikom". C'est la parole qui m'a fait le plus fait plaisir car elle s'adressait en réalité aux révolutionnaires qui ne voulaient pas de Ennahdha.
Léon.
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

A lire aussi

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques r, Samir Taïeb, a démenti,

17/12/2018 12:03
0

Le président de la commission de la santé et des affaires sociales à l'ARP, Souhail Alouini a

17/12/2018 11:37
0

Le ministre du tourisme et de l’artisanat, René Trabessi, a appelé, hier, 16 décembre 2018, les

17/12/2018 11:13
0

Le dernier attentat terroriste et la Loi de finances 2019 ont été parmi les sujets abordés par le

17/12/2018 10:54
2

Newsletter