alexametrics
Dernières news

Ridha Saidi accuse certains experts de Standard & Poor's d'avoir des positions politiques déterminées

Ridha Saidi accuse certains experts de Standard & Poor's d'avoir des positions politiques déterminées
Ridha Saïdi, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des dossiers économiques, a été l'invité de Hannibal TV et a été interrogé à propos de la dégradation de la note tunisienne par l'agence Standard & Poor's. Le ministre a admis que certains passages du rapport de l'agence étaient justifiés, mais en a critiqué d'autres et la manière avec laquelle ils ont été élaborés.

Dans son viseur, les experts tunisiens, qu'il dit connaître nommément, collaborent avec l'agence de notation et ont, à son sens, des orientations politiques précises qui seraient anti troïka. Ces experts ne seraient donc pas crédibles à ses yeux et l'agence perd de sa crédibilité en faisant appel à eux.

Abordant une partie du rapport, il fustige la Banque Centrale et son manque de réactivité pour mettre à niveau le secteur bancaire avec ses crédits accrochés. Ce point aurait participé à la dégradation de la note, selon lui. Il précise, dans la foulée, que la BCT est la banque la plus indépendante au monde.

Visiblement adepte de la théorie du complot, il relève l'effervescence née à la suite de la publication du rapport de Standard & Poor's et cette joie observée chez certains.

Le rapport ne doit pas être décourageant et il incite le gouvernement à fournir davantage d'efforts, indique le ministre.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

samix
| 29-05-2012 14:00
« L'économie tunisienne montre des signes de reprise après les protestations populaires de l'an dernier qui l'ont précipitée dans la récession. Mais la crise dans la zone euro, son marché d'exportation le plus important, présente des risques », selon le chef de mission du FMI, Joel Toujas-Bernate, en visite en Tunisie vendredi 25 mai 2012.
Dans une interview, le chef de mission du FMI a déclaré que la crise de la dette européenne « est un gros nuage » pour la Tunisie. «Nous constatons des signes d'amélioration, désormais le tourisme est en train de rebondir, l'investissement étranger revient également, mais l'incertitude est grande concernant la situation en Europe, qui est le principal partenaire commercial et la source des investissements », a t-il déclaré.



Bref, votre haine envers Ennahdha va vous rendre aveugles!

Garcimore
| 28-05-2012 13:09
Encore un autre guignol
Devant l'impossibilité de résoudre des problèmes ou ne serait-ce que proposer des ébauches de solutions, ce gouvernement ne peut qu'attaquer sans fondement toute personne ou organisme critique à son égard
La critique est facile le vrai travail et el "retroussage" de manche trop compliqué à l'évidence pour certains. Dans ce cas laissez la place à d'autres qui ont vraiment à coeur le redressement économique du pays avant de courir après le "fauteuil"!
Dégage!

Tounsi
| 28-05-2012 10:10
Médiocrité. Ce personnage nous accable avec son incompétence. Il doit savoir que les rapports de S&P ou tout autre agence de notation se basent et en premier lieu sur des données chiffrées. Ils n'ont rien inventé, c'est la réalité de notre économie. Parler de conspiration est une encore une preuve que le gouvernement est aujourd'hui acculé, conscient du médiocrité de son rendement et se protegeant encore et toujours derriére des theories plus farfelues les unes que les autres. Mr l'ingénieur, laissez l'économie aux économistes, vous ne faites pas le poids.

kr
| 27-05-2012 13:47
finalement, les commis de l'Etat actuel, n'ont pas perdu la stratégie du complot. Toute réflexion, critique, notation....à l'encontre du pouvoir ou de la politiquye menée est une gageure. Ils devraient se remettre en cause et porter une analyse plus rationnelle et franche à l'endroit de la Tunisie de façon à mieux porter les remèdes. Sinon la situation générale économique politique et sociale ne fera qu'empirer.

drbmn
| 27-05-2012 09:27
le problème est autre. la grande erreur est la nomination de jebali comme premier ministre. ses conseillers économiques ainsi que son ancien chef de cabinet n'étaient pas à la hauteur et sans oublier son conseiller privé hamed karoui, qui est son gendre, premier ministre au temps de ben ali.

Papou
| 27-05-2012 08:52
Il y a quelques mois la note de la France a été abaissée et personne n a crié au complot mais lorsqu il s agit de la Tunisie cet incompétant avance une éxplication qui fait de cette agence de notation l alliée d éxperts tunisiens opposées au pouvoir en place!!!!Je dis heureusement pour cet individu que le ridicule ne tue point.

le che
| 27-05-2012 07:25
décidément, en gommant un complot, nos illuminés nous sortent un autre plus fantasmatique.cette fois ce sont les experts qui s'y mettent, certainement pour faire tomber ce grand gouvernement "légitime",bourré de compétences, que seuls les myopes ou malvoyants ne peuvent voir.D'ailleurs, je défis quiconque de faire le compte, et me donner le bon chiffre, relatif à l'effectif constituant le gouvernement, entre ministres, secrétaire d'état (quel état !?), conseillés, chargés de mission...en plus des dg et pdg avec rang et avantages de ministre, sinon secrétaire d'état. Ce mr, qui se prend pour un vrai ministre, devrait s'occuper des vrais dossiers économiques, au lieu de s'afficher de façon quasi hebdomadaire à la télé, pour raconter tout et n'importe quoi, sauf les sujets économiques et surtout pas les problèmes qui méritent solutions. Car ça devient embarrassant pour quelqu'un à court d'imagination positive ou d'éventuelles solutions.Chers concitoyens, laissez ces abonnés de la troïka tranquilles, ne leur gâcher pas ces moments inespérés de "pouvoir",
" avec rang et avantages de ..".pourvu que ça n'éternise pas


DIDON
| 26-05-2012 18:55
mais qu'est ce qu'ils ont tous à chercher des boucs émissaires ces parvenus? mais quand comprendront ils que tout ce qui est dit est vrai que la situation économique est catastrophique à cause d'un gouvernement incompétent paralysé, öeuvrant pour ses intérêts et non pou rl'intérêt des tunisien, se prenant pour le nombril du pays mais c'est notre pays dont on parle il ne s'agit pas d'eux !d'eux !de leur nombril et de leur gueule bon sang!

The Tunisian Truth
| 26-05-2012 18:54
Loser avec un grand L!! un incompétent qui veut donner la morale a S&P, alors la... mais ils n'ont toujours pas compris qu'ils dirigent un pays!! M..de alors, UN PAYS!!! pas une épicerie!! ils n'ont pas compris qu'ils ont des vies en jeu, des futures, des destins, une souveraineté!! au lieu de s'attaquer aux vrais problèmes structurels de l'économie, de la société, du civisme, de l'education, du salafisme (qui nous mènera un jour a notre perte!).. non, ils préfèrent se plaindre comme des soûlards!

m.s
| 26-05-2012 18:44
à cause de mon travail dans une banque suisse. J'ai demandé aujourd'hui à quelques personnes leur avis sur l'analyse de S&P. Le résultat: 1) L'analyse est basée sur des données anciennes (2011!!) , une réaction de S&P aprés 5 mois ????2) L'analyse est personnalisé (concentrations sur la vie politique à partir d'une vue unique) 3) L'analyse est économiquement pas utile .... Vous pouvez facilement passer l'analyse a la presse spécialisée. Ils révèlent surement un scandale.

Primary Credit Analyst: Christian Esters, CFA, Frankfurt (49) 69-33-999-242; christian_esters@standardandpoors.com Secondary Contact: Patrick Raleigh, London +44 (0)2071767194; Patrick_Raleigh@standardandpoors.com

A lire aussi

Le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Sami Tahri a

20/11/2018 20:05
2

Plusieurs internautes ont relevé, ce mardi 20 novembre 2018, des difficultés à accéder à leurs

20/11/2018 17:42
1

L’Union régionale de l’industrie, du commerce et de l’artisanat de Sfax relevant de l’Utica a

20/11/2018 16:46
3

Le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi a présenté, ce mardi 20 novembre 2018, ses excuses auprès

20/11/2018 15:50
17

Newsletter