alexametrics
Dernières news

Ghannouchi crée la polémique en Arabie Saoudite

Ghannouchi crée la polémique en Arabie Saoudite

« Autant les propos du nouveau président de la République Tunisienne, Moncef Marzouki, sont posés, sensés et équilibrés, autant les déclarations de Rached Ghannouchi s’illustrent par la contradiction selon son humeur qui change suivant le climat, chaud ou froid, et les circonstances ».

C’est le constat fait par le journal saoudien très officiel et réputé proche du Palais royal, « Erriadh » qui a manifesté, dans sa livraison du mercredi 14 décembre 2011, sa satisfaction du contenu du premier discours de M. Marzouki après son intronisation en tant que chef de l’Etat tunisien.
En effet, Moncef Marzouki, ajoute le média, a bien mis en relief la nécessité pour de la Tunisie de s’ouvrir sur le monde arabe et tous les autres ensembles régionaux et internationaux. Par contre, Rached Ghannouchi, apparemment « ébloui par les projecteurs braqués sur lui », n’a pas hésité à déclarer en substance, lors de son dernier séjour aux Etats-Unis d’Amérique selon le même journal que « le printemps arabe déracinera les Etats du Golfe avec ses rois, ses cheikhs et ses émirs ».

Le journal conclut sur un ton ironique et accusateur que les « Saoudiens n’envient pas Ghannouchi pour sa vision et ses prévisions car il a besoin, plus précisément en cette étape, de se montrer plus équilibré et non d’œuvrer à exporter la révolution comme l’a fait son maître l’ayatollah Khomeiny ».

Une question se pose : l’Etat du Qatar et son Emir font-ils partie de ces Etats du Golfe à déraciner ?!

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

drbmn
| 15-12-2011 17:01
Ghanouchi a raison. Le printemps a et va toucher tous les pays arabes d'ailleurs pour la premiére fois l'Arabie saoudite, en février 2011, a vu la création d'un nouveau parti politique, lancé par neuf militants, bravant ainsi l'interdiction en place dans ce royaume ultra-conservateur.
Tout en soulignant que leur parti visait à contribuer pour le renforcement mouvement pacifique de réformes. Le vent de la liberté a soufflé et l'Arabie saoudite est obligé de bien prendre part dans cette nouvelle orientation sinon elle verra une tempête accompagnée par un tsunami ( haute vague). Les temps ont changé et l'être arabe est devenu plus conscient surtout que la psychose de la peur n'existe plus chez lui.

wissem
| 15-12-2011 15:28
je trouve que son intervention est très courageuses et légitime, si quelqu'un d'autre l'aurai dit je suis sure que tous le monde lui fait un grand standing ovation.

Felfel
| 15-12-2011 11:16
Je ne sais pas si vous avez vu l'intervention de meddeb dans un congré en Lybie ou il dit " seule la lybie ou il n' y a que des musulmans, dans tous les autres pays, y compris la tunisie, il y a les musulmans les laics, etc..)

Reste plus que ANC lui crée une commission de délivrance de certficats de croyances.

Je penses vraiment qu'il faudra mieux pour lui d'aller s'occuper de la tante des barbiches de ses moutons,

wahdou
| 15-12-2011 10:31
on dit bien: avoir un des yeux plus gros que le ventre, pour ghannouchi on pourrait dire: avoir des avis plus gros que la tete

Tunisienne
| 15-12-2011 09:46
Loin de vouloir défendre Ghannouchi, mais BCE a dit à peu près la même chose: "Quant aux autres, attendez, leur tour viendra". Je crois qu'ils ont tous les deux raison. Pour le Qatar, ça va venir, le jour où les Etats-Unis n'en auront plus besoin leur émir dégagera aussi.

chokri hentati
| 15-12-2011 08:10
en quoi il est gêné qu'il y ait des rois et des émirs. il y a de bons dirigeant entre les rois et les émirs et de mauvais dirigeant par des présidents élus il suffit de regarder de la mauvaise gestion de G.W BUSH aux USA qui a entraîné le monde dans des conflits et son pays dans un endettement sans précédent. par ailleurs l'exemple type pour moi d'émir très populaire et aimé par son peuple est celui de DUBAI qui gère au mieux son pays

morched abed
| 15-12-2011 08:07
Il a raison,l'arabie saoudite doit extraté Ben ali et arrêter de protéger les assassins et les voyous, Mr Ghannouchi parle a son nom et en tant que le leader d'annahda et non pas au nom des tunisiens.

Mr.
| 15-12-2011 06:53
Je suis éberlué quand au sommes dépensées par Nahda a droite et a gauche, d'où vient cet argent bon dieu. A ce que je sache Gannouchi ne faisait pas grand-chose en UK, comment peut il se payer ses voyages, est-ce que ses comptes sont réellement auditées ! De l'époque, il ya avait des hommes d'affaires qui étaient derrière, mais je sais plus maintenant. Quel attachement aux valeurs républicaines, s'il ya un pouvoir a coté du pouvoir en plus de l'UGTT.
En ce qui concerne les pays du Golfe surtout ceux cités ici, je ne pense pas qu'il ait quoique se soit d'ici 5 a dix ans, tout simplement parce qu'il y a pas suffisamment de motives pour le faire. Une révolution c'est très cher, pour la Tunisie, ca était presque exemplaire et son parcours jusque la inégalée ne peut être la norme. Donc pour les nations qui vont s'essayer a la révolution ils vont regarder du coté de la Libye, Syrie et pas Tunisie.

kam
| 14-12-2011 23:32
je suis trés heureux que mr ghanouchi a titilé ses mentors aprés tout mr ghanouchi n'esr aucunement stupide et il donne raison à sa fille qui a écrit un article trés instructif,d'une analyse pertinente et ne s'est pas contentée de décrire mais de conclure (lire le magreb,jounal) qu'immanquablement le printemps arabe fera tâche dans les pays du golfe aussi.alors que mr ghanouchi avait fai l'éloge d'un théologien saoudien ibn el baz quiexcommunie toute personne prétendant que a trre est ronde et puis miraculeusement mr ghanouchi s'est rendu compte de sa méprise et a rectifié le tir en s'aligant sur les thèses de sa fille quitte à déplaire à ses amis qataris ou saoudiens il est au moins moins rigide que ce qu'on peut croire etn'est-ce pas un bon début pour se secouer et secoue rlesmauvaises convictions et il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas;

Clairvoyant
| 14-12-2011 23:12
Portant vécu des dizaines d'années en Europe ! La Politique est une trajectoire et non pas une destination. Emporté par les événements Gannouchi ne cesse de diffuser son haleine sans se protéger la bouche, alors que mon pays est déjà en convalescence et nécessite le soutien de tous les continents pour fortifier ses ailes. Mais hélas ! Ce model de personnage est issu d'un parti qui sous le nom d'Allah ne fait que prêcher la haine pour soustraire dans son monde à lui au détriment du reste de la population. Mais quelle amalgame entre modernisme et archaïsme illustré par des médiévaux de ce genre, aux refrains de leurs compétences en matières de non respect des autres sans se soucier des conséquences

A lire aussi

L’épisode de la caméra cachée « Shalom » tant attendue du président du parti Wafa, Abderraouf Ayadi

21/05/2018 21:40
2

Plusieurs jours après le tournage de l’émission de caméra cachée Shalom, Abderraouf Ayadi, président

21/05/2018 18:30
15

Abdellatif Mekki, président de la commission de la sécurité et de la Défense à l’Assemblée des

21/05/2018 18:17
4

La coopération financière avec la Banque mondiale (BM) et le programme 2018-2019 ont fait l’objet

21/05/2018 16:11
0

Newsletter