alexametrics
Dernières news

Après son hospitalisation, l'état de santé de Abdallah Kallel se détériore


Abdallah Kallel a été hospitalisé vendredi 22 juillet 2011 suite à un malaise cardiaque, indiquent des membres de sa famille. Il a été transporté à l’hôpital militaire pour une série d’examens poussés. Son état est assez grave et nécessite désormais un suivi médical de haute qualité, indique sa famille citant des sources médicales précisant que l’équipement sanitaire à la caserne de Laouina, où il est détenu, ne permet pas un suivi médical correspondant à la gravité de sa situation.
Abdallah Kallel souffre depuis quelques jours de douleurs au niveau de la poitrine. Il a fallu toute l’insistance de sa famille auprès de l’administration afin que ces derniers réalisent la gravité de son état de santé.
Abdallah Kallel, 70 ans, a déjà subi une opération du cœur avec un quadruple pontage coronarien en 2001. En plus de ses problèmes cardiaques, il est diabétique.

Toujours selon la famille, qui craint le pire, les médecins sont unanimes : les conditions de détention de Abdallah Kallel ont provoqué une détérioration de son état de santé et certaines séquelles seraient irréversibles.
La famille cite un conseil médical, sans donner son nom, qui a déclaré « Abdallah Kallel présente une sténose (rétrécissement) dans l’artère mammaire principale qui alimente le cœur en première estimation à plus de 50%. Une telle situation est habituellement traitée par une chirurgie de dilatation de l’artère en y posant une stent.
Dans le cas de Abdallah Kallel, cette intervention s’avèrerait lourde et risquée pour deux raisons : d’une part il s’agit de l’artère mammaire principale alimentant le cœur (et pas des artères marginales) ce qui rend la dilatation non classique, délicate et dangereuse, nécessitant une expertise pointue à l’étranger. D’autre part, il s’agit de la même artère qui avait déjà été pontée en 2001. Selon ce même conseil médical, une telle chirurgie sur une artère déjà pontée complique sensiblement les choses.

« Dans le cas de Abdallah Kallel il est donc primordial d’avoir une hygiène de vie draconienne au niveau sanitaire, alimentaire, et d'éviter toute source de stress, source de spasmes qui aggravent le rétrécissement de l’artère, ce qui pourrait s’avérer intraitable, et qui pourrait lui être fatal », indique la famille.
Abdallah Kallel est considéré comme un des barons de l’ancien régime. Il a occupé plusieurs ministères de souveraineté, dont la Défense, la Justice et l’Intérieur. Le 14 janvier 2011, il était le président de la Chambre des conseillers avant qu’un juge d’instruction n’ordonne son arrestation le 11 mars dernier.
Précisons que la justice n'a donné aucune indication quant à la date du procès ou aux motifs et chefs d'inculpation portés contre cet ancien ministre, tout comme les deux autres anciens principaux conseillers Abdelwaheb Abdallah et Abdelaziz Ben Dhia. Leurs avocats ont assuré que les dossiers ne contiendraient aucun élément concret et qu'il s'agirait plutôt de procès politiques, selon leurs dires. 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

LAVERITE
| 31-07-2011 13:44
Kallel a pris le ministère de l'intérieur vers le 20 février 1991 et Barraket Essahela commencé durant le même mois. Tu penses vraiment qu'en qlq jours Kallel,la quarantaine, économiste de carrière et ancien PDG d'une société de chaux à Tala puis PDG de Batiment, a pu dominer le ministère de l'intérieur et ses rouages a point de manigancer l'affaire Barraket Essahel et de torturer ou même donner l'ordre de torturer des soldats de l'armée Tunisienne (abstrcation faite de leur impliquation ou pas dans le coup d'état militaire envisagé par la branche armée de Sadok Chourou)...si tu crois vraiment à ca, alors moi je crois que tu fais justement partie du clan des intégristes violents. si ce n'est pas le cas, alors je t'invite à y penser un peu, en profondeur, tu trouveras que Kallel ne peut être qu'un fusible comme l'étaient les ministres de l'intérieur de ZABA...le super policier de tous les temps!. Kallel a certes une responsabilité politique mais cette reponsabilité est partagée par TOUS ceux qui étaient aux pouvoirs exécutifs (Ghannouchi et Karoui en premier), législatif (Mebazaa et Caied Essebsi en premier) et aussi Judiciaire...Signé : un proche de la famille Kallel.

avocatlibre
| 31-07-2011 12:40
brabbi qu'est ce qu'il aurait fait de plus ce Kallel par rapport aux autres ministres de l'intérieur??? il ne faut pas accepter qu'on mettre la torture de 50 ans sur le dos d'une personne! moi je n'accepterai pas en tout cas! et j'irais même jusqu'à défendre Kallel!!! Caied Essebsi lui même était à l'intérieur au moment où les youssfistes ont été torturés, au moment où Mohamed Charfi a été torturé!!! alors arrêtez par pitié votre mauvaise foi!!! je serais parmi les premiers à crier au SCANDALE si on inculpe Kallel et qu'on laisse Jgham, Ammar, Neaffati, et aussi Caied Essebsi sans les inquiéter!!! aucun ministre de l'intérieur n'a torturé de lui même ni donné l'odre de torturer! c'est le système d'interrogatoire de la Tunisie post indépendance!!

Asef
| 30-07-2011 20:02
Bizarre! On voudrait aujourd'hui faire passer Abdallak Kallel pour une victime innocente. Ceux qui qui lui trouvent des arguments de son innocence l'ont-t-ils connu quand il torturait en 1991 les officiers supérieurs de l'Armée Nationale, cette même Arméee qui a sauvé la nation et protégé sa révolution. Ayez un peu de décence et de respect vis à vis de ces victimes.La Justice des hommes sera faite en attendant celle de Dieu.

Souhir
| 29-07-2011 18:31
mon intuition me dit qu'aussi bien Kallel que Seriati sont les 2 principaux bouc émissaires de cette révolution. Qui vivera verra!

loulou
| 29-07-2011 18:27
c'est la vérité, c'est un homme qui a des principes et d'une famille pieuse et honnête. ses ennemis d'hier veulent sa peau. on ne doit pas accepter l'injustice. on va pas attendre qu'il perdre la vie pour lui rendre justice...ca serait criminel!

Avocat
| 29-07-2011 18:23
le peuple Tunisien n'est pas dupe. On a bien compris qu'on veuille inculper Kallel et disculper tout le reste. Or c'est honteux, et tôt ou tard la vérité verra le jour et les vrais comploteurs démasqués. Alors Mrs Les juges à vos responsabilités! assumez pour une fois! ayez le courage d'appliquer la loi. Si il n' y a pas de charges, laissez le partir en paix, on ne veut pas avoir des vies encore sur le dos de la révolution; pas de justice populaire!

honteux
| 29-07-2011 16:01
honteux ce qui arrive à Kallel... Et vous voulez qu'on aille voter?? qu'on croit en vous?? justice Tunisienne?? il n'y a de juste que le mot dans la justice Tunisienne!

Slim
| 29-07-2011 15:08
Pourquoi les juges ne parlent pas et ne créé pas de vrais dossiers . Si comme dit la famille Kallel, il n'y a pas d'élément qu'il l'inculpe pourquoi est-il en prison alors ? et pourquoi d'autres sont en liberté ?

C'est totalement indécent de laisser faire cela. J'entends dire "à mort kallel", c'est n'importe quoi ! Ce n'est qu'une idée de vengeance qu'il y a là et non une démocratie à proprement parlé !

Les tunisiens sont censés vouloir cette démocratie et certains continuent à penser comme auparavant !

Il lui faut une justice juste et non une justice corrompus !

@Patriote désabusé campagne orchestrée ? comme celle que Abdallah Kallel a eu contre lui durant ces 6 derniers mois ? Ne soyez pas idiot et regarder ce qu'il se passe, ça en devient vraiment flagrant ces magouilles de toute part !

safohaif
| 29-07-2011 09:07
Ironie de l'histoire la loi"la vraie"est enfin appliquée sur ceux qui l'ont toujours bafouée : Eh bien qu'ils répondent de leurs actes !indépendament de leur état de santé ou autres trucs pour nous amadouer !

KALLA - SOUKRA
| 29-07-2011 07:54
Pourquoi choisir les commentaires qui ne blessent pas la fameuse famille BEN ABDALLAH ? et surtout ils ne continnenent ni propos vulgaires ni insultes mais la vérité pure et simple, le peuple le sait déjà, vous avez repris le comportement d'avant la révolution mais cela n'empêchera pas en premier lieu DIEU de le punir pour tout le tort qu'il a subit aux autres.

BRAVO

Réponse : Tant que le commentaire respecte nos règles de modération, il est publié.

A lire aussi

La députée et militante Bochra Belhaj Hmida a annoncé lundi 19 novembre 2018, sur sa page Facebook,

20/11/2018 13:43
1

Le parti Afek Tounes a exprimé, dans un communiqué rendu public le 19 novembre 2018, son étonnement

20/11/2018 12:38
1

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum a relevé, ce mardi 20 novembre 2018, l’existence

20/11/2018 11:02
4

L’université tunisienne a perdu lundi 19 novembre 2018, un grand enseignant et chroniqueur, en la

20/11/2018 10:23
1

Newsletter