Abderraouf Ayadi : «Je suis honoré d’avoir soutenu les salafistes»

Businessnews.com.tn | publié le 31/01/2012 12:31

Interviewé par la radio Shems Fm, mardi 31 janvier 2012, Abderraouf Ayadi, secrétaire général du CPR a commencé par nier toute division ou crise au sein du parti, considérant qu’il s’agit de rumeurs voire de prédictions déplacées.

Réagissant à la vidéo récemment diffusée sur les réseaux sociaux, le montrant en compagnie de salafistes, M. Ayadi a déclaré n’être nullement embarrassé par cette vidéo, bien au contraire, il affirme être honoré par la jeunesse salafiste qui lui a rendu hommage en signe de reconnaissance envers sa personne pour les avoir soutenus. Il a ajouté que derrière cette diffusion de la vidéo, se placent «les modernistes déracinés», qui selon lui sont bien connus et qui avaient à l’époque de Ben Ali légitimé la répression et la torture de nombreuses personnes à cause de leurs appartenances idéologiques.

Mentionnant les agressions perpétrées sur les journalistes et intellectuels, Abderraouf Ayadi a affirmé être contre la violence, mais également contre «les causes» de cette violence. Plus concrètement et afin d’expliquer ces « causes », il a évoqué le livre «L’exception islamique» de Hammadi Redissi, en affirmant que l’idéologie véhiculée par ce livre stipule que la démocratie ne peut exister que si elle contre l’Islam. Il s’en suit que ces «causes» de violence sont bien pire que la violence elle-même.

Par ailleurs, selon M. Ayadi, «les libertés n’ont pas besoin de manifestations car elles sont bien là». Il a ajouté que les anciens, pro Ben Ali sont de retour et se déguisent en révolutionnaires, sauf que «l’habit ne fait pas le moine», et qu’il est clair pour lui que ces gens n’ont pour but que de semer la peur.

Taquinant l’animatrice qui avait utilisé un mot en français, M. Ayadi l’a invitée à éviter ce langage «franco-arabe», qui selon lui ne représente pas notre dialecte mais un choix culturel imposé par l’occident afin de préparer l’acheminement vers la normalisation. Par conséquent, l’usage du français, c’est de l’impérialisme et du pro-sionisme!

D.M

Abderraouf Ayadi : «Je suis honoré d’avoir soutenu les salafistes»

publié le 31/01/2012 12:31

Interviewé par la radio Shems Fm, mardi 31 janvier 2012, Abderraouf Ayadi, secrétaire général du CPR a commencé par nier toute division ou crise au sein du parti, considérant qu’il s’agit de rumeurs voire de prédictions déplacées.

Réagissant à la vidéo récemment diffusée sur les réseaux sociaux, le montrant en compagnie de salafistes, M. Ayadi a déclaré n’être nullement embarrassé par cette vidéo, bien au contraire, il affirme être honoré par la jeunesse salafiste qui lui a rendu hommage en signe de reconnaissance envers sa personne pour les avoir soutenus. Il a ajouté que derrière cette diffusion de la vidéo, se placent «les modernistes déracinés», qui selon lui sont bien connus et qui avaient à l’époque de Ben Ali légitimé la répression et la torture de nombreuses personnes à cause de leurs appartenances idéologiques.

Mentionnant les agressions perpétrées sur les journalistes et intellectuels, Abderraouf Ayadi a affirmé être contre la violence, mais également contre «les causes» de cette violence. Plus concrètement et afin d’expliquer ces « causes », il a évoqué le livre «L’exception islamique» de Hammadi Redissi, en affirmant que l’idéologie véhiculée par ce livre stipule que la démocratie ne peut exister que si elle contre l’Islam. Il s’en suit que ces «causes» de violence sont bien pire que la violence elle-même.

Par ailleurs, selon M. Ayadi, «les libertés n’ont pas besoin de manifestations car elles sont bien là». Il a ajouté que les anciens, pro Ben Ali sont de retour et se déguisent en révolutionnaires, sauf que «l’habit ne fait pas le moine», et qu’il est clair pour lui que ces gens n’ont pour but que de semer la peur.

Taquinant l’animatrice qui avait utilisé un mot en français, M. Ayadi l’a invitée à éviter ce langage «franco-arabe», qui selon lui ne représente pas notre dialecte mais un choix culturel imposé par l’occident afin de préparer l’acheminement vers la normalisation. Par conséquent, l’usage du français, c’est de l’impérialisme et du pro-sionisme!

D.M
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration