alexametrics
Dernières news

Seif Eddine Makhlouf fait entrer de force un membre d’Al Karama dans les locaux de l’ARP

Temps de lecture : 2 min
Seif Eddine Makhlouf fait entrer de force un membre d’Al Karama dans les locaux de l’ARP

 

Le député Al Karama, Seif Eddine Makhlouf, a causé ce vendredi 10 juillet 2020, un vrai chaos dans les couloirs de l’ARP.

 

Le député a introduit de force un membre de la coalition au Parlement alors que la garde présidentielle le lui avait interdit. Il s’agit, selon une source au Palement, de Hafedh Barhoumi, un des fondateurs d’Al Karama.

 

Seif Eddine Makhlouf est devenu hystérique surtout quand qu’il s’est su filmé et a commencé à crier que l’individu en question a été empêché d’entrer parce qu’il était fiché « S17 » alors qu’il ne fait l’objet d’aucune affaire en justice, qu’il est déjà venu à l’ARP à maintes reprises et que personne n’a le droit de l’en empêcher.

 

Il a menacé d’entraver les travaux du Parlement en criant : « ce sera vous ou moi ! Ben Ali est mort et le RCD est dissous ! ».

 

Rappelons que la procédure S17 a été mise en place en 2013, dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre le terrorisme. Ces mesures visent à empêcher des individus soupçonnés d'être affiliés à des groupes djihadistes de rejoindre des groupes armés à l'étranger, notamment le groupe armé qui se fait appeler Etat islamique (EI) en Syrie, et à contrôler les déplacements des personnes revenues de zones de conflit.

 

En 2018, la justice a expliqué qu’il s’agit d’une procédure judiciaire et non administrative, et que le recours du ministère de l'Intérieur à la procédure S17 est illégal. Il n'en demeure pas moins que le Tribunal administratif n'a pas annulé définitivement la procédure S17.

 

 

M.B.Z

 

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (29)

Commenter

Citoyen_H
| 11-07-2020 18:04
L'exode rurale massive des consanguins est l'équivalent d'une arme de destruction massive BIO.
A terme, celle-ci nous renverra à l'ère jurassique, ou des clans tribaux de sauvages régneront en maitres absolus, et tout cela avec la bénédiction d'un président de la république, complétement à coté de la plaque.
Des fleuves de sang déferleront prochainement.
Le concept de l'état n'existe plus.
Bouguiba, Allah yarhmou wi naamou, en était conscient.
Il n'y a ni zones délaissées, ni zone déshéritées.
C'est de la fiction.
Il n'y a que des zones infectées, ravagées par les accidents génétiques résultant d'une surproduction de fruits incestueux en flux tendus.
La démence en est le signe le plus distinctif.
C'est scientifique.
Salutations



retraité
| 11-07-2020 14:55
c'est triste ce qui se passe à l'ARP que les martyrs du 9 avril 1938 ont sacrifié leurs vies pour avoir un parlement tunisien des députés mal élevés et de bas niveau profitent de leur immunité parlementaire pour introduire des condamnés de la liste S17 dans les locaux d'une honorable institution de souveraineté à l'insu de la garde républicaine et insultant devant les caméras son collègue de tous les gros mots avec une hystérie indigne d'un député il faut que les électeurs doivent choisir des députés sérieux et qui ne ménagent aucun effort pour réaliser les souhaits de leurs électeurs pauvres tunisiens qui vivent dans la misère depuis la révolution je l leur recommande de demander des comptes aux députés qu'ils ont choisis si jamais ils leur demandent une nouveau mandat

mongi awadi
| 11-07-2020 14:00
en été c'est toujours comme ça ! mais en démocratie on est humanistes et animalistes et nous ne procédons pas à l'euthanasie de ces chiens !

CHDOULA
| 11-07-2020 08:21
C'est l'été et c'est la période des chiens errants qui passent leur temps entre les poubelles , les bagarres et les aboiements !

Biotekk
| 11-07-2020 07:24
Pour quelle raison et de quel droit parlent ils pour faire entrer qq, qui a été jugé. Il faut que elmarkhouf paie cher pour ses altercations avec les agents de sécurité par de grandes amendes imposées par la justice. Mais pour ses mots contre la meilleure Abir, nous le ferons payer très très cher, dans les prochaines élections. Quelle catastrophe, ce markhouf!

Finou
| 11-07-2020 06:44
Quand on entend et voit cette énergumène, on se demande où va la Tunisie. Il ne dit pas une phrase sans prononcer Allah et fait tout le contraire de ce qu'Allah lui demande de faire. Ce genre de type et très dangereux car il se cache derrière la religion !

Virtuel
| 11-07-2020 05:47
Il faut interner ce monsieur .

Citoyen_H
| 11-07-2020 00:21
"En même temps, il représente une catégorie non négligeable de tunisiens."

Hélas...

La médiocratie a pris le dessus sur tous les plans.
2011 fut la malheureuse année ou les guaar kidnappèrent la NATION et cela à ce jour, avec l'aimable coopération des fainéants "m'en foutiste", qui au lieu d'accorder 30 mn de leur temps pour aller voter et accomplir ainsi leur devoir civique, préférèrent vaquer à leurs médiocres routines de demeurés.
Tout compte fait, bien fait pour vos gueules de lâches inconscients et irresponsables.
Salutations



1/3i
| 10-07-2020 22:20
un député, donc représentant du peuple, avec les clés accrochées à la ceinture, et les lunettes de soleils dépassant de la poche, style : je vais à la plage....

En même temps, il représente une catégorie non négligeable de tunisiens..

ourwa
| 10-07-2020 22:17
Ecrit par ourwa le 15/11/ 2017

Aux poètes de l'esbroufe
Aux philosophes à la noix
Aux dégustateurs du jus de poix
A ceux qui ricanent et qui pouffent
au son strident de la voix
qui crie famine ou malbouffe
qui chôme à longueur d'année
qui vêt ses gosses d'une ânée
les soigne avec des fouffes...
Car vos émirs narguent la loi
Acculent ces damnés aux abois
Les repoussent au fond du bois...

A ces poètes rebut des temps
A ces vassaux charlatans
Du bâillon sur la détresse
Auriez-vous plus de bassesse?..

A lire aussi

Deux avions militaires seront envoyés au Liban avec des denrées alimentaires et des

05/08/2020 13:12
0

En un mois, l'inflation a augmenté de

05/08/2020 12:02
0

Jusqu’où peut aller l’impunité

05/08/2020 11:41
4