alexametrics
vendredi 21 juin 2024
Heure de Tunis : 03:13
Dernières news
Ridha Chkoundali : la BCT peut lutter contre l’inflation en encourageant l'investissement dans les énergies renouvelables
29/05/2024 | 10:54
2 min
Ridha Chkoundali : la BCT peut lutter contre l’inflation en encourageant l'investissement dans les énergies renouvelables

 

Le professeur universitaire en sciences économiques, Ridha Chkoundali, est intervenu, mercredi 29 mai 2024, dans la matinale de Jawhara FM.

Il a appelé, au micro de Hatem Ben Amara, la Banque centrale de Tunisie, à adopter une nouvelle politique pour lutter contre l’inflation à travers l’encouragement des investissements dans les énergies renouvelables.

« D’après les derniers chiffres de l’INS, la Tunisie fait face à un déficit énergétique très important qui constitue et de loin la part la plus importante du déficit commercial. Cela est dû principalement à l’importation du gaz algérien, or en Tunisie nous pouvons produire de l’énergie à travers le photovoltaïque et il faut aller dans ce sens. Le rôle de la BCT est de lutter contre l’inflation, or à l’heure actuelle la seule politique consiste à élever le taux directeur ce qui provoque l’augmentation des coûts d’investissement et la baisse de la consommation et tue donc les moteurs de croissance » a précisé Ridha Chkoundali.

« Il faut s’attaquer à l’inflation en s’orientant vers les énergies renouvelables et donc encourager les citoyens et les industriels à investir dans le photovoltaïque. Le système actuel profite aux banques qui imposent à la Steg des intérêts que les citoyens ont finalement à assumer. Il faut que les banques aident l’État dans le projet de transition énergétique et la BCT doit œuvrer dans ce sens. La BCT peut même intervenir directement en accordant à la Steg des prêts sans intérêts afin d’encourager les citoyens à opter pour les énergies renouvelables. La BCT adoptera ainsi une nouvelle politique pour lutter contre l’inflation sans que cela ne nuise à la croissance » a-t-il conclu.

Rappelons que le déficit énergétique a représenté 84,37% du déficit commercial total à fin avril 2024. Il s’est aggravé de 8,83% par rapport à la même période en 2023 et de 74,92% par rapport à la même période en 2022. Il a atteint -4.026,3 millions de dinars fin avril 2024, contre -3.699,3 millions de dinars fin avril 2023 et -2.301,7 millions de dinars fin avril 2022, selon les chiffres publiés par l'Institut national de la statistique (INS).

 

M.B.Z

29/05/2024 | 10:54
2 min
Suivez-nous
Commentaires
veritas
il faut changer les billets de banque.
a posté le 29-05-2024 à 16:35
il faut procéder au changement des billets de banque sans publicité et dans la discrétion la plus totale pour le jour J pour cerner l'argent parallel et l'argent caché sous le matelas.
Rationnel
Bonne idée
a posté le 29-05-2024 à 11:16
La BCT doit faciliter l'investissement dans les énergies renouvelables.
Le ministère des finances doit annuler ou baisser le tarif douanier de 30% et réduire la TVA de 19%. Pourquoi pénaliser l'investissement de 49% en frais supplémentaires?
En ralentissant la transition énergétique le ministère des finances perd plus puisque l'énergie est importée et subventionnée. 80% des subventions sont destinées a l'énergie.