alexametrics
B.N.CHECK

Qu’est-ce que la procédure S17 ?

Temps de lecture : 1 min
Qu’est-ce que la procédure S17 ?

 

En 2013 alors que l’organisation terroriste Etat islamique (Daech) connaissait un essor fulgurant en Irak, en Syrie et en Libye – déchirés par la guerre – les autorités tunisiennes ont élargi les restrictions de voyage dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre le terrorisme.

La procédure S17 a fait un retour sur le devant de scène, vendredi 10 juillet 2020, quand un invité du bloc Al Karama fiché sous ce code sécuritaire a été interdit d’accès au Parlement.

 

Jusqu’à 2019, cette procédure concernait 100 000 Tunisiens dont des bénéficiaires de l’amnistie générale, des individus interpellés dans le cadre d’affaires de terrorisme ou encore des personnes impliquées dans des crimes de sécurité publique.

Cette procédure implique un contrôle frontalier spécifique à l’aéroport à la sortie du territoire tunisien comme à l’entrée et est dirigée, essentiellement, pour contrôler les mouvements et déplacements des individus revenus des zones de conflits.

N.J. 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

Gg
| 13-07-2020 15:42
"quand la France espionne 100 000 citoyens durant 10 ans, c'est bien aussi ?"

OUI. La démocratie ne doit pas être faible, et j'espère qu'en France on surveille les possibles candidats au terrorisme, salafistes et autres frères actifs.
Compte tenu de la population 6 fois plus nombreuse, sûrement plus de 100.000.
Les outils de l'intelligence artificielle permettent cela, tant mieux.

Citoyenn_H
| 12-07-2020 23:29
Surveiller, harceler, mettre au pas tous les criminels (violeurs, tueurs, kidnappeurs, pédophiles et pédérastes, les terroristes de retour de zone de guerre (Afghanistan, Syrie, Irak, Lybie, etc...), est un devoir de l'état envers les patriotes.
A l'époque du magnanime ZABA, tous ses rats et leurs leaders actuels, étaient confinés. Le pays était plus sûr. La sécurité était optimale. Nous n'avons qu'à comparer la stabilité du pays, pré et post-brouette bagla-liha.
Y a pas photo.
Les moult dérives actuelles vont certainement entrainer la NATION dans une escalade très dangereuse, surtout avec la présence de dizaines de milliers de terroristes rapatriés en Libye, grâce une fois de plus, aux plans diaboliques d'erdokhra et du peuple de moza, une pitoyable mule devenue star, via des centaines d'opérations de chirurgie esthétique.
La sécurité de la nation, PRIME sur tout le reste.
Celui qui n'est pas content, n'a qu'à dégager.




OUA
| 12-07-2020 21:40
Pour vous, quand la France espionne 100 000 citoyens durant 10 ans, c'est bien aussi ?

Ebahi!
| 12-07-2020 11:25
Incroyable et horrifiant!
C est l arbitraire de la dictature qui gere la vie de 100000 tunisiens! Est ce la constitution et la loi qui gouverne le pays ou les residus de Been Ali au ministere de l interieur
Que font les deputes?

Gg
| 11-07-2020 23:11
La démocratie, pratiquement, c'est:
1) la coexistence pacifique de différentes pensées politiques, philosophiques, religieuses, artistiques...
2) l'acceptation par tous d'un ensemble de lois qui s'applique à tous, indépendamment des différences du point 1)
3) l'acceptation de l'alternance politique.

Pour cela, il faut un minimum d'éducation civique, de façon que soit acceptée par tous le grand principe de la séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire.
Aussi, la démocratie est un organisme social vivant, qui exclue la violence et ne montre pas de faiblesse envers ce qui pourrait la dévoyer et la tuer.
Dans le contexte de totalitarisme religieux et de violence terroriste tunisien, il est légitime que les forces délétères soient surveillées, à l'occasion neutralisées.
Donc pas de quoi s'offusquer du fichage S17!

HBM70
| 11-07-2020 22:28
ce n'est pas acceptable qu'après 10 ans de la révolution, la Tunisie continue à priver des milliers de nos compatriotes de leurs simple droit de voyager, certains restent de longues années sans avoir leurs passeports, est ce que les 100.000 sont de potentiels terroristes !! il faut arrêter cette mascarade !

Gg
| 11-07-2020 22:21
C' est un gros travail de renseignement interne, et compte tenu de la dangerosité de nombre de "citoyens" impliqués dans le terrorisme, on ne peut que se féliciter de cette organisation de surveillance.
Ceux qui s'en offusquent sont peut être eux mêmes fichés S17?

amt
| 11-07-2020 19:34
Réveillez vous, votre pays est répertorié comme le 1er exportateur des terroristes vers les pays en guerre. Mais tellement le peuple et ses responsables refusent de voir la réalité en face, vous continuez à le nier....

OUA
| 11-07-2020 18:23
Cela n'a plus à voir avec la démocratie, plutôt avec un régime du RCD. C'est de la pure folie: l'arbitraire!

Cet incident entre Makhlouf et Moussi nous a au moins ouvert les yeux et nous a montré ce qu'un pays avec 100 000 citoyens peut facilement faire : Incroyable !

Badran
| 11-07-2020 18:05
Avec les lois abusives telles que: le S17, le kidnapping des citoyens par la police pendant 15 jours, l'accès dans les habitations des suspects sans autorisation du Parquet ... la Tunisie est redevenue la dictature qu'elle a été avant la révolution.
Aucun pays dans le monde même en Corée du Nord, n'autorise par les textes le kidnapping des citoyens pendant 15 jours par la police!
100.000 affichés S17, cela dénature le pays et fait de la Tunisie un pays terroriste, c'est illégale d'ailleurs par le Tribunal administratif.
La Tunisie, avec ce genre d'abus, est invivable!

A lire aussi

L'incendie n'a engendré aucune perte humaine ou animale

02/08/2020 20:08
3

« Il a voulu la mettre dans sa poche pour qu’elle ne se mélange pas aux bulletins de vote et la

30/07/2020 17:45
1

L'attentat visait un restaurant touristique.

29/07/2020 23:14
0

Des pages ont été créées sur les réseaux sociaux usurpant l'identité du chef du gouvernement

29/07/2020 17:28
3