alexametrics
Dernières news

Protection des animaux - Fares Blel : Des amendements bientôt déposés à l’ARP

Temps de lecture : 3 min
Protection des animaux - Fares Blel : Des amendements bientôt déposés à l’ARP

Un ensemble d’amendements visant à renforcer la règlementation en vigueur sur la protection des animaux, sera déposé, dans les jours à venir, à l’Assemblée des représentants du Peuple, a révélé à Business News, l’élu de Qalb Tounes et membre de la commission parlementaire des droits et des libertés, Fares Blel.

Le député de Qalb Tounes a affirmé que la révision du cadre légal permettrait d’inclure les animaux errants dans les mesures de protection juridique. 

 

« Les dispositions législatives actuelles ne sont pas suffisantes et visent uniquement à protéger les animaux domestiques ayant des propriétaires. Les amendements proposés procureront une protection supplémentaire puisque y seront inclus les animaux domestiques errants. La maltraitance envers cette catégorie tombera ainsi sous le coup de la loi et deviendra lourdement punissable avec des sanctions pouvant aller jusqu’à l’emprisonnement », a-t-il expliqué dans une déclaration à Business News.

« Afin d'imposer l'application de cette loi, les amendements proposé permettront, par ailleurs, aux municipalités d’agir dans un cadre légal. Les animaux errants seront sous la protection des municipalités recouvrant le lieu où ils se trouvent », a ajouté Fares Blel précisant que ces amendements avaient été élaborés dans la foulée du scandale du refuge de Djerba en collaboration avec la société civile et des militants de la cause animale tels que l’actrice tunisienne Aicha Ben Ahmed.

Les animaux errants ne disposent, jusqu’à l’heure, d’aucun droit ! Pourtant, plusieurs associations de protection des animaux ont dénoncé à plusieurs reprises les campagnes d’abattage sauvage de chiens errants, entre autres.

 

Les services municipaux tuent encore les chiens errants, au lieu de les vacciner et de les stériliser. Les groupes de protection d’animaux sur les réseaux sociaux dénoncent, eux, au quotidien, des cruautés exercées sur des chats et des chiens de la rue et des campagnes d’empoisonnement contre des animaux domestiques et errants. 

 

La législation tunisienne demeure, en effet, pauvre en termes de protection des animaux et leur bien-être. Déplorable pour un pays musulman, surtout que le Coran, le Hadith et la Sunna sont explicites à ce sujet et prêchent la bienveillance envers les animaux. Les quelques rares règlementations en vigueur en matière de protection des animaux font uniquement référence à des sanctions contre la maltraitance des animaux domestiques ou des obligations juridiques d’ordre préventif et sanitaire.

 

Selon le Code pénal tunisien, la maltraitance des animaux relève des infractions relatives à la morale publique. Les alinéas 3 et 4 de l’article 317 du Code pénal stipulent :

-       « Ceux qui exercent des mauvais traitements sur des animaux appartenant à des tiers, sans préjudice des dispositions des articles 25 et 26 du décret du 15 décembre 1896 »,

-       « Ceux qui exercent publiquement des mauvais traitements envers les animaux domestiques dont ils sont propriétaires ou dont la garde leur a été confiée ».

 

Dans la pratique, l’application de ces sanctions se fait de la même façon que celle relative à la vente de boissons alcooliques aux musulmans. Un alinéa tombé de nos jours en désuétude selon les dires du député. Celui-ci songe même à l’abroger.

 

Il convient de rappeler que le député du parti Amal et Âamal (Espoir & Travail), Yassine Ayari, a lancé, vendredi 31 juillet 2020, un appel aux juristes et activistes dans ce domaine, afin d’élaborer une initiative législative sur la protection des animaux.  

N.J. 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

Mairaviandox
| 04-08-2020 11:34
Je ne veux pas lire le reste des commentaires..celle qui parle de tuer les animaux errants parce qu ils sont dangereux.. madame, vous êtes dangereuse avec vos paroles cruelles..tuer ? Vous n avez que ce mot à la bouche ! Vous avez volez leur habitat aux animaux et vous ne prenez pas soin d eux !!!!il faut le gagner votre paradis chère madame en essayant vd aider nos meilleurs amis

Salwa M
| 03-08-2020 21:24
Je suis désolée ! c'est bien beau de défendre la cause des animaux. Mais depuis 2011, les chiens errants sont de plus en plus nombreux en ville parce que justement on ne les tue plus, et ils constituent un réel danger de santé publique. Que propose-t-on au juste ?! faire de l'élevage de chiens ?!

cat's
| 02-08-2020 11:58
bien, il serait bon d'étendre les lois pour les animaux destinés à la consommation. il est intolérable de voir des moutons attachés sur les galeries de voitures en plein soleil pour leur transport.

Air
| 02-08-2020 11:34
Vous voulez proteger les chiens errants ? Qui va donc nous proteger et proteger nos enfants contre eux. Je pense qu'il faut trouver une vraie solution et celle-ci nest pas adequate. Il faut les prendre dans des refuges et inciter à l'adoption. Sinon, c'est un reel problème. Parfois les adolescents n'osent pas rentrer chez eux du lycee à cause de certaines meutes errantes. Et ceci à plusieurs reprises. Proteger les chiens errants ? Protegez nous et nos enfants en faisant des trottoirs praticables et de la lumière. Et en eloignant les chiens errants.
Même les chats sont nocifs quand ils sont trop nombreux, les puces qu'ils amenent transportent de nombreuses maladies pouvant etre graves. Je pense qu'il faut prendre tout ça au serieux et proposer une vraie solution.

A BAS LES BARBUS
| 01-08-2020 22:50
ou un père viole sa propre fille , ou un adolescent egorge sa mère , ou un mari découpe sa femme en morceaux ,tu crois qu ' il y a des âmes charitables que remue la souffrance animale Il suffit de lire les commentaires précédents..

Hamma
| 01-08-2020 20:43
Ce chien s'associe avec celui d'elkarama Ayari pour protéger les animaux errants comme leur partis"qui sont sous la protection et la domination d'ennahdha".C'est consternant et ahurissant !!Les citoyens sont dans la misère et ces merdeux veulent des amendements pour les animaux.
Ces traîtres de Qleb tournés(qui remplissent le bulletin de vote avec le oui et le non en même temps) auront sur la conscience leurs actes et leur soumission au gourou.Ces macaronis n'ont aucune dignité et aucun scrupule pour jouir de leurs privilèges et ignorer le vrais problèmes et les véritables préoccupations du peuple.Bande de crapules et de corrompus.

Le Cirque
| 01-08-2020 17:52
Il faut savoir choisir son kelb oh pardon son animal.

Le tunisien
| 01-08-2020 16:27
Après la corona le peuple tunisien n'attend que ça !

DHEJ
| 01-08-2020 16:09
Un pauvre un demuni9un sans-abri souhaiterait être un animal en Tunisie la verte!

Kelb tounes veut protéger les chiens et oublie les humains
| 01-08-2020 16:07
Oui allez-y j'espère que vous auriez plus de succès pour les chiens que pour les humains.
Chien un jour, chien toujours

A lire aussi

Deux avions militaires seront envoyés au Liban avec des denrées alimentaires et des

05/08/2020 13:12
0

En un mois, l'inflation a augmenté de

05/08/2020 12:02
0

Jusqu’où peut aller l’impunité

05/08/2020 11:41
4