alexametrics
Dernières news

Photos- Inondations : Le scénario se répète !

Temps de lecture : 2 min
Photos- Inondations : Le scénario se répète !

 

De fortes intempéries ont frappé, lundi 14 septembre 2020, plusieurs régions du pays principalement le gouvernorat de Sousse, Mahdia, Monastir et le Grand Tunis. Des routes ont été bloquées, des torrents d’eau se déversent dans les rues, des voitures sont totalement inondées.

 

Des photos et vidéos ont été partagées massivement par des internautes sur les réseaux. Celles-ci montrent l'ampleur des dégâts causés par les inondations.

 

 El mourouj

 

 

 

Sousse

 

Crédit photos : Mourouj City

 

Et le scénario se répète !  Le Grand Tunis a, rappelons-le été inondé, jeudi 10 septembre, en à peine trente minutes d’averses. Les intempéries importantes accompagnées de fortes rafales de vent ont, d’ailleurs, provoqué un carambolage sur certaines routes. 

 

 

 

A noter que l'Institut national de météorologie (INM) avait mis en garde contre des intempéries prévues entre dimanche et lundi.

 

« Nous ne devons pas être surpris par les inondations ! », a déclaré le chef du gouvernement, Hichem Mechichi le 11 septembre lors de sa visite à la salle des opérations de la protection civile.

Les inondations qui surviennent en début de saison automnale montrent à chaque fois l'état lamentable de l'infrastructure en Tunisie. 

 

 

 

I.M

 

 

 

Crédit vidéo : Hamma Di Kraiem

 

Crédit vidéo : Hamdi Taktouk

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (11)

Commenter

Gg
| 15-09-2020 11:32
Les mêmes causes produisent souvent les mêmes effets.
pluie + tout bouché = pluie + tout bouché

Le PM ne va pas régler 10 ans d'abandon en deux mois. Moins de mosquées, plus de tuyaux et d'entretien...tout est question de choix.

R.T.
| 15-09-2020 11:20
Les dégâts sont considérable , mais malheureusement aucun n'a donné de l'importance ! Sachant que le'eau plein de sable a inondé mon domicile de environ 6o cm ! Le mur occupe le jardin de la maison comme s'il était bombardé!!!!!!! .....................

R.T.
| 15-09-2020 11:13
Depuis hier 8 h du matin j'appelais le 198 pour me secourir malheureusement sur 10 appels il répondait une fois ! Au bout de 4 appels dont le derniers était vers 17 h 30 mn ; lis m'ont répondu que je suis sur la liste et qu'il passeront quand mon tour arrive , hélas Jusqu'à l'instant rien. En parallèle la j'ai saisi le 197 demandant de l'aide , malheureusement la réponse à mon 3 ème coup de file qui était aussi vers 17 h 30mn : " on ne va pas prendre une pelle et une pioche et venir construire ton mur " .
La catastrophe qui m'est arrivée est qu'un un mur clôture dans ma maison d'environ 25 métrés long sur 3 m 50 de haut est tombé par la force de la pluie . Les dégats

retraité
| 15-09-2020 11:07
à chaque fois que Dieu nous gratifie d'une bonne pluie qu'on a durement besoin le scénario se répète et se répétera car l'aménagement du territoire fait défaut ,manque ou mal adapté du réseau d'évacuation de l'eau pluviale , lotissement ne tenant pas du ruissellement de l'eau de pluie dans les terrains bas ,construction mal adaptée ou anarchique c'est le quotidien à chaque bonne pluie ou inondation ( on préfère l'inondation maîtrisée que la sécheresse subie) à chaque inondation les responsables régionaux ou nationaux se bousculent pour visiter les régions sinistrés en promettant des aides et des investissements nécessaires pour éviter les drames de l'inondation sans lendemain jusqu'à quand on ne domestique pas l'eau de pluie des petits barrages et des lacs collinaires pour éviter les inondations des villes et des quartiers bas dépourvus de réseau de pluie adéquat . pour les plans d'aménagement des nouveaux zones d'habitation ou industriel il faut charger l' A F H de la réalisation du projet moyennant la moitié des lots aménagés pour l'AFH pour ses frais des travaux d'aménagement et l'autre moitié pour les propriétaires des terrains . .

Blu
| 14-09-2020 22:06
Est-ce que quelqu'un va exiger le curage des canalisations et des égouts. Les assurances qui doivent indemniser les particuliers pour causent d'inondation devraient se retourner contre l'ONAS qui ne fait pas son travail.

Bob
| 14-09-2020 17:35
'ces pauvres cons de politiques islamo-syndicalistes populistes' ne sont pas pires que les responsables qui se sont succédé au pouvoir depuis l'indépendance. On ne peut pas voler le pays et améliorer l'infrastructure, c'est l'un ou l'autre. Jusqu'à présent il n'y eu que des voleurs, le peuple aboie et la caravane passe. On en parlera encore en 2120.

Pauvres gens
| 14-09-2020 15:03
Des pauvres cons, égoïstes et anti patriotes causent énormément de mal à de pauvres gens. La scission du peuple Tunisien est acquise et ce grâce à ces pauvres cons de politiques islamo-syndicalistes populistes qui ont profité de cette "révolution", sans avoir eu à travailler ou à investir un millime, car rémunérés par les taxes et impôts des vrais citoyens patriotes. Et tout cela, cette bande de pauvres cons, au détriment malheureusement de pauvres gens résignées à vivre dans la misère.

Tounsi
| 14-09-2020 14:43
Il est facile de taper sur l'Etat, mais combien de nos compatriotes ont construits sur des zones inondables ?, combien ont construits sur des terrains à vocation agricole en dehors des plans d'aménagements et sans autorisations de bâtir ? combien se sont connectés au réseau de l'ONAS sans en avoir le droit ?. C'est tout à fait normal que les stations d'épuration déversent les eaux usées dans la mer, c'est normal que les réseaux d'évacuation des eaux pluviales ne remplissent pas leur rôle etc. etc.

Tunisino
| 14-09-2020 14:19
Usuellement des préparations annuelles se font pour les pluies de Septembre et pour les moustiques de Juillet-Août. Il faut des moyens mais aussi de la pression, pour nettoyer les cours d'eau et les circuits de l'Onas pour Septembre, et pour éliminer les larves des moustiques pour Juillet-Août. La responsabilité commence chez les municipalités, pour passer à travers les gouvernorats, pour se terminer chez l'Onas. Le citoyen assume aussi une partie de responsabilité, par conscience ou par inconscience, mais c'est à l'Etat de jour son rôle par l'information ensuite par la punition, pour imposer une certaine civilité accompagné par une certaine discipline.

Monia
| 14-09-2020 14:04
combien de dons et prêts détournés?
inéluctablement, un jour "ils" devront rendre compte de "leur" enrichissement "sans cause" et payer à la hauteur de la totalité de leurs préjudices infligés à la Nation "capital, intérêts et dommages"

A lire aussi

Yassine Ayari indique que « c’est une insolence d’accepter la tenue de ce sommet dans un pays arabe

24/10/2020 20:07
21

L’approvisionnement des laboratoires privés en tests rapide permettrait de réduire la pression sur

24/10/2020 18:16
1

La centrale syndicale a ajouté qu’une réunion de la commission administrative aura lieu le 30

24/10/2020 15:07
2

Habib Ghedira indique que la commission présentera de nouvelles mesures au gouvernement afin de

24/10/2020 14:47
24