alexametrics
samedi 28 novembre 2020
Heure de Tunis : 19:58
Dernières news
Nuit de tension à Tataouine : Des protestataires manifestent leur soutien aux sit-inneurs d'El Kamour
22/05/2017 | 08:32
1 min
Nuit de tension à Tataouine : Des protestataires manifestent leur soutien aux sit-inneurs d'El Kamour

 

Alors que le chef du gouvernement, Youssef Chahed a ordonné l’ouverture immédiate de la vanne de pompage de pétrole à El Kamour, dimanche 21 mai 2017, après le blocage de la production par les sit-inneurs, des citoyens de Tataouine ont organisé une manifestation nocturne.

 

Une manifestation sous haute tension, lors de laquelle les protestataires se sont rassemblés devant le siège du gouvernorat de Tataouine pour exprimer leur soutien au sit-inneurs.  Leur revendication : le retrait des renforts sécuritaires du site d’El Kamour.

En effet, les manifestants ont exprimé leur refus de l'intervention des forces armée pour lever le sit-in dans le désert.

 

I.L.

22/05/2017 | 08:32
1 min
Suivez-nous

Commentaires (5)

Commenter

Nahdhaoui
| 22-05-2017 14:29
Merci à Business News de publier mes commentaires, mais SVP faîtes un travail d'investigation concernant les richesses tunisiennes!!

Je ne peux pas en parler ici, mais il y a des gens qui travaillent dans des usines d'exploitation des richesses naturelles qui ont rapporté que les contrats sont du VOL pur et simple!! La décolonisation n'a pas concerné le sous-sol tunisien.

Il faut faire comme Saddam et Kadhafi, renégocier les contrats coloniaux et s'ils refusent, nationaliser nos richesses. C'est ça qui fait peur à Trump, à ses conseillers et aux occidentaux.

Malheureusement, BCE préfère lécher les bottes de Trump avec ses amis saoudiens et égyptiens, ces malades, les toutous des américains.

Et malheureusement, des tunisiens (parfois même pas corrompus!) aiment ça, se mettent du côté de Trump, ils aiment se faire dominer et crachent sur les tataouiniens pour protéger les exploitants.

Il faut fermer ces usines qui pillent nos richesses!! Qu'ils dégagent, ça nous poussera à exploiter le pétrole par nous même!! On a des ingénieurs, merde!!

Kadhafi, c'était 90% pour la Libye, et 10% pour les exploitants, et si t'es pas content tu dégages!!

En Tunisie, ils veulent même pas dire!! Certains affirment 0.1% pour les tunisiens et les étrangers piquent 99.9%, mais c'est quoi cette arnaque!!

Les tataouiniens demandent à peine 20%, c'est pas beaucoup vu la taille de la région. Et pourtant les exploitants refusent, car actuellement la Tunisie entière touche même pas 1%!!

Hanni2
| 22-05-2017 14:18
Meilleur gout qu'une babouche de Qatari! ;o)

Bien à vous,

Hannibal

Nahdhaoui
| 22-05-2017 13:26
Arrêtez de lécher des bottes aux exploitants pétroliers étrangers.
Il y a de sacrés collabos en Tunisie à ce que je vois. Certains crachent sur le peuple et protègent les intérêts des multi nationales étrangères qui POMPENT nos richesses avec des contrats datant de l'époque coloniale. Il n'y a même pas de compteur! Et après ils racontent qu'il y a pas de pétrole!
Ca a quel goût, une chaussure de français?

Bravo à Tataouine!!

MFH
| 22-05-2017 11:49
Ce ne sont plus des revendications légitimes portant sur les droits au travail et à la dignité que l'on peut comprendre et tolérer. C'est l'autorité de l'état qui est visée et la ligne rouge qu'on essaie de franchir par tous les moyens.
Sans aucun doute, les jeunes d'El Kamour, par naïveté ou conscients, sont en train d'exécuter les consignes et d'obéir à des ordres émanant de dirigeants politiques qui ne croient pas aux règles du jeu démocratique tels les hystériques éternels, les Abbou, l'ex-PP Marzouki et Safi Saïd, afin d'aller à des élections avant terme.
Ces fomenteurs de troubles, rêvent de devenir Présidents, (pourquoi pas ! dans le pays des aveugles, les myopes sont rois) et utilisent pour cela les plus vils stratagèmes. Le plus important étant le mensonge de l'existence de nappes colossales de pétrole et de gaz sur tout le territoire, .





Kays
| 22-05-2017 09:51
Toutes les forces de sécurité savent pertinemment qu'il est impératif d'extirper, le plus possible discrètement et au petit matin, LES MENEURS.