alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 16:44
Dernières news
Noureddine Taboubi présente ses excuses à Najla Bouden
03/12/2021 | 09:39
1 min
Noureddine Taboubi présente ses excuses à Najla Bouden

 

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a présenté ses excuses à la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, après l’avoir traitée de « miskina » (malheureuse, ndlr).

 

Intervenant sur Attessia TV dans la soirée de jeudi 2 décembre 2021, il a exprimé ses regrets de l’avoir ainsi qualifiée notant sa compassion envers Najla Bouden de par la complexité de la situation du pays.

« Je la salue. C’est une femme persévérante. Que Dieu lui vienne en aide ! », a-t-il ajouté.

 

Jeudi, le chef de la Centrale syndicale a indiqué, dans une déclaration aux médias que, Najla Bouden ne pourrait prendre aucune décision sans consulter le président de la République, Kaïs Saïed, conformément aux dispositions du décret présidentiel 117 du 22 septembre 2021 en vertu duquel le locataire de Carthage s’est octroyé un pouvoir extraordinaire.

« La pauvre ! Je la plains pour la situation dans laquelle on l’a mise. Quel pouvoir a-t-elle en tant que cheffe de gouvernement ? Elle est à l’écoute mais ne peut prendre de décision sans revenir au président de la République », a-t-il lancé.

N.J.

03/12/2021 | 09:39
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Aghir
Excuses!!!
a posté le 05-12-2021 à 17:48
Un tel dérapage de la part d'un responsable est grave et démontre bien que cet homme n'a aucune maitrise de lui même. Il est donc dangereux!
Naim
Il faut savoir lever l'ancre avant la tempete
a posté le 04-12-2021 à 14:00
L'erreur est humaine mais venant de lui n'est autre qu'un signe de panique suite aux attaques, avec fondement, lancées à son encontre avec raison.
Soussi
Taboubi
a posté le 03-12-2021 à 21:33
Ya Si Taboubi
C est tres facile de s excuser mais les sequelles de vos propos restent
Les Tunisiens ne savent plus le vrais du faux
Nos politiciens du 21 eme siecles des guerriers destructeurs de leur pays
zozo Zohra
Bouffon
a posté le 03-12-2021 à 13:28
Il n'arrête pas de gesticuler, comme s'il n'avait pas assez fait du mal.
Abel Chater
Lorsque l caméléon s'excuse pour avoir dit la vérité et ne s'excuse pas pour avoir beaucoup menti et beaucoup intrigué contre la réussite de notre transition démocratique.
a posté le 03-12-2021 à 11:23
Noureddine Tabboubi et ses acolytes de L'UGTT, tremblent de peur de voir leurs dossiers mis à découvert à la lumière du peuple et de la justice tunisiens. La peur et la trouille qu'on lui constate avec son bras droit Sami Tahri, depuis le putsch du 25 juillet dernier et ces rassemblements mafieux et claniques de ceux de L'UGTT devant les tribunaux, à peine que l'un des leurs compare devant la justice, en dit beaucoup sur cette magie postrévolution, qui s'est retournée contre les magiciens de L'UGTT.
Maintenant, Tabboubi s'excuse auprès de Bouden, pour l'avoir traitée de "mesquina" ou (pauvre femme). Un terme d'utilisation courante dans le dialecte tunisien, qui n'est nullement insultant et totalement en adéquation avec son sens en langue française.
Que ceux qui veulent comprendre le sens de mes allégations, passent en revue l'extrême vulgarité linguistique hautaine, utilisée par ce même Tabboubi, contre tous les premiers ministres postrévolutions du 14 janvier 2011.
Maintenant, Tabboubi veut nous tromper par un charme envers les femmes, totalement inexistant dans son éducation montagnarde, là où même les Allemands ne l'utilisent avec leur Chancelière Angela Merkel.
L'UGTT ne pourra échapper à la justice tunisienne, pour toutes ces dizaines de milliers de grèves et de barricades sauvages, par lesquelles ils ont fait échouer tous les gouvernements démocratiques, de la dernière décennie.
Pardon Madame Bouden. Je t'embrasse les mains et les pieds. Je suis charmeur avec les femmes. Je n'utilise le "Dabbouz" qu'avec les miennes.
Allah yomhil wèlè yohmil.
jilani
C'est lui le pauvre
a posté le 03-12-2021 à 10:22
Les médias n'ont pas évolué et ont toujours peur des syndicalistes pourris et prennent ce boucher pour un haut responsable honnête et patriotique intouchable alors qu'il est pire que les islamistes et continue de détruire le pays. La grève des cheminots en est l'exemple en provoquant l'arrêt du transport du phosphate. Qui croit que les salaires n'ont pas été versés, tous les fonctionnaires et les retraités ont eu leur salaire. Leur but est de bloquer le pays. Bourguiba avait raison e les mettant en prison.
AB
Malade
a posté le 03-12-2021 à 09:50
Tabboubi est malade. Il n'a pas le droit de traité une 1ere ministre de "pauvre" Il manque d'humanisme et de respect à l'égard de cette dame.
Lui par contre il davantage plus pauvre et maffieux. Il n'arrête pas de faire du mal au peuple.
de par son arrogance, i croit qu 'il dérige le pays. Il s'excuse maintenant le mal est fait.