alexametrics
dimanche 21 avril 2024
Heure de Tunis : 08:59
Dernières news
Mohamed Tlili Mansri s’étonne des accusations d’incompétence le visant
18/05/2018 | 09:34
2 min
Mohamed Tlili Mansri s’étonne des accusations d’incompétence le visant

 

Le président de l’Instance supérieure  indépendante pour les élections (Isie), Mohamed Tlili Mansri est revenu, vendredi 18 mai 2018, sur les infractions relevées aux élections municipales tenues le 6 mai 2018 soulignant qu’il est parfaitement ordinaire qu’il existe des dépassements vu le nombre élevé de listes et des membres des bureaux de vote.

« Je trouve que c’est parfaitement normal de détecter des infractions dans le processus électoral. L’essentiel cependant est que ces infractions ne touchent pas à l’essence des élections. Il est difficile de maitriser 60 mille membres des bureaux de vote. La procédure de distribution des bulletins de vote sur 11 mille bureaux est également contraignante. Dans ce sens, 900 violations relevées sur 2074 listes électorales est raisonnable comme chiffre », précise M. Mansri.

 

Au micro de Hamza Belloumi sur Shems Fm, M. Mansri a, par ailleurs, ajouté que le Tribunal administratif s’est chargé de trancher sur la question de certains dépassements de nature criminelle, alors que l’Isie a traité ceux qui n’ont eu aucun impact sur le résultat du scrutin. Il a, par ailleurs, indiqué que 24 dossiers sont actuellement sujets de litige soulignant que le déroulement du processus électoral était « satisfaisant ».

 

Réagissant aux propos émis par l’ancien président par intérim de l’Isie, Anouar Ben Hassen qualifiant M. Mansri d’incompétent, le président de l’Instance a exprimé son étonnement des déclarations de M. Ben affirmant que les élections étaient réussies et qu’il n’y a aucune faiblesse au niveau de la direction de l’Instance.

« Je suis étonné de la position de M. Ben Hassen, c’est un homme que je respecte et je préfère ne pas commenter car chacun est responsable de ce qu’il dit. Cependant, il n’y a aucune faiblesse au niveau de la direction de l’Isie sinon nous n’aurions pas réussi les élections », martèle M. Mansri.

 

Revenant finalement sur les élections partielles qui se tiendront à Mdhilla du gouvernorat de Gafsa, l’invité de la matinale a indiqué qu’il y aura une modification au niveau de certains détails notamment la forme et la couleur des listes électorales. Les membres des bureaux de vote dans la région seront également changés. En outre, 3 ou 4 jours seront accordés aux listes candidates dans le cadre de la campagne électorale, ainsi le jour du silence électoral sera également déterminé.

 

B.L

 

18/05/2018 | 09:34
2 min
Suivez-nous

Commentaires (3)

Commenter

Abel Chater
| 20-05-2018 03:24
Le président de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), Mohamed Tlili Mansri, nous a rendu confiance en l'ISIE après la catastrophe qu'on a vécue avec leur pion Chafik Sarsar en 2014, où Mohsen Marzouk révéla les résultats des élections, avant que les bureaux de votes ne ferment. Un comportement qui ne pourra être crédible même pas aux USA ou en Allemagne. La tricherie fut plus que flagrante.
Maintenant, Mohamed Tlili Mansri nous rappelle l'honnêteté, la compétence, le sérieux, la transparence et l'efficacité de l'ISIE à son début avec Kamel Jendoubi.
Il est clair que les manipulateurs, les lobbyistes, les intrigants et les "micmaqueurs" lui tiennent rancune pour son honnêteté et pour sa sincérité, qu'ils traduisent comme étant leur propre faillite et leur propre échec.
Il faut que Le président de l'Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), Mohamed Tlili Mansri, qu'il sache que les critiques contre lui d'une partie ou d'une autre des partis politiques, ne sont qu'une preuve pour sa neutralité et pour son honnêteté. Qu'il les ignore et qu'il se prépare pour les prochaines élections de 2019. La Tunisie en a besoin de lui, de sa neutralité et de son honnêteté. La construction de notre nouvelle démocratie se base essentiellement sur la crédibilité et la sincérité des votes. Il ne faut pas trahir le peuple tunisien au profit de quiconque des partis politiques de la Tunisie ou de l'étranger.

kameleon78
| 19-05-2018 15:43
On ne te reproche pas ton incompétence mais le fait que tu prennes tes ordres à Montplaisir, à la limite c'est plus grave que d'être incompétent. Un incompétent peut faire des progrès et s'améliorer par l'expérience, ce n'est pas le cas d'un "orienté".

Fethi
| 19-05-2018 03:40
Merci isie continuez