alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 20:01
Dernières news
Mohamed Frikha : l’avenir de Telnet sera radieux
17/05/2022 | 17:18
9 min
Mohamed Frikha : l’avenir de Telnet sera radieux


L’avenir de Telnet est prometteur, selon Mohamed Frikha. Les rêves et ambitions de la holding sont énormes et ses projets sont d’autant plus grands : espace & nano-satellite, drone, voiture électrique, intelligence artificielle & robotique. Toutes des activités hautement technologiques d’avenir que la société développe ou compte développer, l’objectif étant de propulser le groupe dans la cour des grands et qui profitera in fine à ses actionnaires et à la Tunisie.

 

C’est ce qui ressort globalement de l’assemblée générale ordinaire (AGO) pour l’exercice 2021, tenue lundi 16 mai 2022 à l’IACE aux Berges du Lac, sous l'égide de son président du conseil d'administration Sami Khouaja et son directeur général, Mohamed Frikha.

 

 

Telnet Holding a dégagé, pour l’exercice 2021, un résultat bénéficiaire net de 4,83 millions de dinars (MD) contre 4,19 MD une année auparavant en hausse de 15,05%. La société a décidé de distribuer près de 6,07 MD du total des bénéfices réalisés. Les actionnaires auront ainsi droit cette année à un dividende de 0,5 dinar brut par action au titre de l’exercice 2021 (le double de celui d’une année auparavant, ndlr), mis en paiement à partir du 27 mai 2022.

Le revenu a, pour sa part, augmenté de 5,91%, passant de 4,46 MD fin 2020 à 4,72 MD fin 2021. Les produits de participation (remontées de dividendes des filiales) ont augmenté de 40,59%, pour atteindre 4,36 MD contre 3,10 MD entre 2019 et 2020.

Le résultat consolidé de la holding s'est situé à 9,19 MD fin 2021 contre 7,3 MD en 2020, augmentant de 25,97%. Le chiffre d’affaires consolidé a, quant à lui, progressé de 21,43% évoluant de 39,75 MD fin 2020 à 48,27 MD fin 2021. « Un chiffre d’affaire historique qui a frôlé les 50 MD », a commenté le DG.

 

Dans le détail, le pôle recherche et développement en ingénierie produit, qui a représenté 82,04% des produits d’exploitation fin 2021, a enregistré une évolution de 24,53% par rapport à un an auparavant, due à l’accroissement du volume d’affaires au niveau de l’activité monétique (+27,1%), l’activité multimédia (10,5%) et l’activité télécom (6,4%).

Pour sa part, le pôle télécoms et intégration réseaux, qui a représenté 5,44% des produits d’exploitation fin 2021, a connu une progression de 30,32%. Le pôle Product Life-cycle management (PLM), qui a représenté 12,52% produits d’exploitation fin 2021, a enregistré, quant à lui, une régression de 1,25%.

 

 

« Les perspectives du groupe sont très importantes. L’avenir de Telnet, à part les succès qu’on a eu dans le passé, sera très radieux. Je vais exposer les projets d’avenir, des projets importants et qu’on va réaliser étant habitués à relever les défis. Nous allons effectuer des réalisations qui vont faire honneur à notre pays, le lancement du premier satellite tunisien, n’est qu’un petit pas. L’entreprise Telnet va être un modèle pour la Tunisie, qui participe activement et avec efficacité dans l’innovation technologique à l’échelle mondiale. La société représente aujourd’hui pour le monde occidental et les pays modernes, une entreprise pilote, au niveau du monde arabe et d’Afrique dans tout ce qui est développement technologique », a martelé M. Frikha.

 

S’agissant des projets d’avenir sur lesquels travaille la société, ils concernent principalement quatre axes : espace & nano-satellite, drone, voiture électrique, intelligence artificielle & robotique

Le premier est relatif à tout ce qui concerne espace et satellite. Le DG a indiqué : « Le 22 mars 2021, Challenge One, le premier satellite tunisien a été lancé. Tout au long de l’année, la société a travaillé sur la validation du concept : la mise en place des procédures nécessaires pour les échanges de données, valider le concept d’internet des objets à travers le protocole de télécommunication LoRaWAN. En 2022, la société est passée au développement des applications dans divers domaines agricultures, sécurité, énergie et environnement. Ces applications seront validées en 2022, avec la mise en place d’applications pilotes. A partir de 2023, Telnet va passer à l’étape de commercialisation des services liés à Challenge One. En parallèle, la société a reçu des demandes importantes de quelques pays, pour faire des développements équivalents à ceux effectués en Tunisie : la fabrication de nano-satellites pour des applications pour ces pays. Nous sommes sur deux projets concrets qui vont aboutir pendant 2022 : un en Afrique et l’autre dans les pays du Golfe ».

Mohamed Frikha a souligné : « Pour vous montrer l’importance du développement produit par rapport à l’application services : le chiffre d’affaires de Telnet au niveau service est en moyenne de 15 millions d’euros par an. Or, le développement d’un satellite pour un pays peut rapporter 10 millions d’euros. Cela engendrera un changement important au niveau du chiffre d’affaires et au niveau de la rentabilité du groupe ».

Et d’ajouter : « En 2023, nous allons lancer la première constellation de nano-satellites à l’échelle arabe et africaine, soit 24 nano-satellites. A cet effet, on a besoin de réaliser une levée de fonds. Suite à des discussions internes au niveau du Conseil d’administration, qui a opté pour la création en France d’une société Telnet Space, qui aura des bureaux à Paris et surtout à l’Aerospace Valley de Toulouse. Cette implantation en France de Telnet Space permet de participer au projet de recherche et développement avec l’Agence spatiale européenne. Nous sommes déjà sur un projet important Hélio. Outre le fait de se positionner en France, qui nous facilite encore plus la levée de fonds pour faire le projet ambitieux de constellation de satellites ».

 

 

Le deuxième axe est celui du drone, dont la société a déjà développé un prototype en partenariat avec les Japonais. « Là, on vient d’être choisis pour participer au projet national de drones. Je pense que les perspectives intéressantes en matière de développement et de demande à l’échelle du Moyen-Orient et d’Afrique est très importante », a spécifié le DG.

Le troisième axe est celui de la voiture électrique. M. Frikha a précisé dans ce cadre : « Aujourd’hui, on prend la responsabilité de lancer le pays dans tout ce qui se rapporte à la voiture électrique. Aujourd’hui, 70% de la voiture de demain sont des logiciels, qui sont la spécialité de Telenet, en plus d’une partie électronique et mécanique, qui est moindre par rapport au produit complet. Telnet a pris l’initiative d’être derrière un groupement dans lequel il y a des industriels dans l’électronique et l’automobile, pour faire de la Tunisie un pays d’intégrateur de voiture électrique. C’est un projet d’avenir, un projet important pour le pays. Nous avons mis en place un groupe de coordination de ce projet et on va avancer pour offrir cette plateforme et bien sûr il y aura des signatures de licences avec des industriels et des constructeurs automobiles dans l’avenir ».

Le quatrième axe englobe, quant à lui, l’intelligence artificielle et robotique. Et d’affirmer : « Nous avons les compétences avec le département mécanique, car l’avantage de Telnet c’est qu’elle couvre tout ce qui ce qui se rapporte à l’ingénierie produit : logiciel embarqué, électronique et mécanique.

Il y a des domaines d’application importants, qui peuvent toucher la robotique dans notre vie courante mais aussi dans le domaine de l’espace.

Pour atteindre ces objectifs, il faut des partenariats. Là aussi nous avons choisi les différents partenaires étrangers dans les différents domaines. Nous avons une position neutre de tous les pays et ce qui compte pour nous c’est l’intérêt de Telnet et l’intérêt du pays. On sait que chaque pays a ses forces dans le développement technologique : l’intelligence artificielle/Etats-Unis, l’espace/Europe et Russie, automotive/France et Allemagne pour la partie électronique - les Chinois sur la partie mécanique, drone/Japon ».

 

Le DG a assuré : « Nous sommes en train de vivre une migration importante des services ingénieries, qui est une activité qui continue à se développer d’une façon importante 20 à 25% de croissance. En ce qui concerne l’activité produit, les repères et les dimensions sont différents : la conception d’un nano-satellite représente dix millions d’euros, alors que le chiffre d’affaires de l’activité ingénierie et sous-traitance est de 15 millions d’euros »

 

 

Lors du débat, l’analyste Sélim Riahi s’est émerveillé du fait que la société, bien que travaillant à l’internationale, n’ait pas évoqué ni la dégradation de la note souveraine de la Tunisie, le fameux « CCC », ni la conjoncture difficile. Au contraire, la société a parlé de chiffres record. A ceci, le DG a expliqué que la société ne parle pas de crise et pense que la solution du pays réside dans les technologies et l’ingénierie, car ce qui distingue la Tunisie des autres pays ce sont ses compétences.

Le DG de l’Arab Financial Consultants (AFC) Ferid Ben Brahim s’est interrogé sur le pourcentage de détention de Telnet Space et la capitalisation visée. A ceci M. Frikha a indiqué que Telnet Space est une filiale détenue à 70% par la holding avec une capitalisation de 500.000 euros, offrant des perspectives de levée de fonds importantes. M. Khouaja a souligné, pour sa part, que la société ambitionne de garder le contrôle de 70% des parts même après la levée des fonds.

 

S’agissant de comment la société allait procéder pour la levée de fonds, les deux hommes n’ont pas voulu en dire plus, notant qu’il fallait d’abord avoir l’aval du Conseil du marché financier et de la Banque centrale de Tunisie.

Un analyste a questionné le management sur les conséquences de la guerre ukraino-russe sur la société. A quoi, le DG a souligné que la société est une entreprise privée indépendante, qui ne fait pas de politique et qui est neutre. Et de noter que la Russie avec son lanceur Soyouz offrait le meilleur rapport qualité/prix très intéressant par rapport à la concurrence.

Il a aussi rappelé le projet en commun avec la Russie d’envoyer une astronaute tunisienne dans l’espace en 2023. Le choix s’est porté sur une pilote de chasse de l’armée de l’air.

« La collaboration russe se passe très bien », a affirmé le président du conseil d’administration.

 

 

Notons que la société comptait faire des élections pour le siège d’administrateur représentant des petits-porteur mais que le CMF n’a validé que la candidature d’une personne sur les quatre présentées. Ainsi, Amine Bel Hadj Salah a été le candidat retenu à ce poste.

Grande première, la société a demandé à ses actionnaires minoritaires à élire deux administrateurs indépendants, parmi trois soumis. Et s’est Nidhal Ouerfelli et Slim Zeghal qui ont été élus à ces postes.

 

Les perspectives d’avenir de la société sont importantes. Ainsi, Sami Khouaja a déclaré : « On voit que les challenges de Telnet sont grands et que le potentiel est énorme en termes de business et de produits. Les quatre axes stratégiques vont donner une poussée importante pour Telnet ».

D’ailleurs, la société prévoit une croissance de 20% de son chiffre d’affaires en 2022, a-t-il affirmé.

 

Le groupe Telnet a de grandes ambitions et œuvre à les concrétiser. Il travaille sur quatre axes stratégiques hautement technologiques d’avenir. Son management demeure très optimiste pour le futur malgré la conjoncture nationale et internationale.

 

Imen NOUIRA

17/05/2022 | 17:18
9 min
Suivez-nous
Commentaires
Foued
Mohamed Frikha
a posté le 18-05-2022 à 00:54
Où est passé Syphax Airlines !
Momo
Bravo
a posté le 17-05-2022 à 22:11
Bravo
Sami
Bravo
a posté le 17-05-2022 à 20:40
Une entreprise qui ne cesse d'investir,d'innover et d'honorer le pays. Passant outre une conjoncture loin d'être favorable, ses responsables font preuve d'un optimisme qui embaume le coeur et rien que pour ça bravo et bon vent
Tunisien
Radieux !!!
a posté le 17-05-2022 à 19:44
Aussi radieux que celui de ceux qui étaient restés coincés à Paris ou ceux qui ont attendu, pendant des mois, le remboursement du billet de retour.

Espérons que d'ici là, un strapentin sera libéré au parlement. On ne sait jamais .....
Abir
Tu nous intéresse pas
a posté le 17-05-2022 à 18:12
Tu dois être jugé un jour , tu sais bien pourquoi
zaza5311
syphax
a posté le 17-05-2022 à 17:49
et syphax airline ?