alexametrics
samedi 28 mai 2022
Heure de Tunis : 02:54
Dernières news
Mohamed Ali Bédoui, frère de Moncef Marzouki, confirmé tête de liste d'Ennahdha à Kébili
20/08/2014 | 1
min
Mohamed Ali Bédoui, frère de Moncef Marzouki, confirmé tête de liste d'Ennahdha à Kébili
{legende_image}
Bien qu’il soit un membre fondateur du CPR, Mohamed Ali Bédoui ne se présentera pas sur les listes du parti de son frère Moncef Marzouki. Comme nous l’avons indiqué dimanche dernier, son nom est désormais confirmé comme tête de liste d’Ennahdha à Kébili.
Après avoir vérifié qu’il ne s’agit pas d’un homonyme et que c’est bien Mohamed Ali Bédoui, frère de Marzouki, qui sera le candidat du parti islamiste à Kébili, nous pouvons maintenant confirmer cette candidature, sauf changement (improbable) de dernière minute.

Bien qu’ils soient frères, de père et de mère, Mohamed Ali Bédoui et Moncef Marzouki ne portent pas le même nom de famille. M. Bédoui a préféré, pour des raisons qu’on ignore, prendre le prénom du père qui s’appelait Mohamed Bédoui Marzouki. D’après l’autobiographie officielle de Moncef Marzouki, l’actuel président de la République compte 11 frères et sœurs dont quatre de la même mère. Toujours d’après son autobiographie, le père aimait se marier et divorcer à la mode orientale ancestrale. « Ceci était un drame pour ma mère, mais c’était une bonne chose pour moi et c’est ma plus grande fierté que d’avoir autant de frères et sœurs dispatchés entre le Maroc et la Tunisie. Une famille maghrébine qui a réalisé l’union rêvée », indique M. Marzouki.

Mohamed Ali Bédoui était militant avant même qu’il ne fonde le CPR avec son frère. Il était (ou il l’est encore) proche de son frère devenu président. D’après l’autobiographie de Moncef Marzouki, ce dernier lui rendait souvent visite en prison durant ses deux séjours en 1993 (deux ans) et en 1997 (six mois). Il avait carrément un problème de conscience, dit-il, parce qu’il sait qu’il est en train de croupir en prison à sa place. D’après lui, l’ancien régime cherchait à les réprimer tous les deux en faisant déplacer le prisonnier tous les mois. Ceci a offert à Moncef Marzouki la possibilité de faire du « tourisme pénitencier à travers tout le pays » pour rendre visite à son frère.
Visiblement, une nouvelle page s’est ouverte entre les deux frères et le prisonnier d’il y a vingt ans a préféré aller faire du tourisme politique en rejoignant les listes d’Ennahdha.
Ceci va accréditer l'une des deux thèses suivantes, sinon les deux. Mohamed Ali Bédoui a toujours été un leader islamiste, ce qui explique ses passages en prison, alors que Marzouki a toujours renié ça, préférant croire qu'il a été détenu à cause de lui. Soit, le CPR et Ennahdha continuent encore à travailler main dans la main en se servant mutuellement, sous deux appellations différentes, l'une islamiste pour la "consommation locale" et l'autre laïque pour la "consommation internationale".

R.B.H.
20/08/2014 | 1
min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous