alexametrics
mardi 20 février 2024
Heure de Tunis : 23:04
Dernières news
Moez Belhassine : l’acte criminel de Djerba visait à porter atteinte à la saison touristique
12/05/2023 | 12:47
1 min
Moez Belhassine : l’acte criminel de Djerba visait à porter atteinte à la saison touristique

 

Pour les officiels, l'attentat de Djerba est « une attaque criminelle », point. Ceci a été dit par le chef de l’État, redit par le ministre de l’Intérieur lors de la conférence de presse d'hier et re-redit ce matin du vendredi 12 mai 2023 par un communiqué du ministère du Tourisme.

 

En effet, une réunion de travail a été organisée au ministère du Tourisme, jeudi 11 mai, sous la tutelle du ministre Moez Belhassine, et qui a réuni les représentants des fédérations professionnels, de la partie sociale ainsi que de hauts cadres du ministère outre le délégué régional du tourisme de Djerba-Zarzis (qui a participé à distance).

L’objectif était d’étudier le déroulement de la saison touristique et les mesures prises immédiatement après l'attaque lâche de Djerba et ce qu'il faut faire dans les heures et jours à venir pour surmonter ce qui s’est passé, assurer le maintien du cours normal de l'activité touristique et parvenir à la reprise attendue du secteur.

 

À cette occasion, le ministre a estimé que « cet acte criminel contre des innocents, visait à frapper l'unité nationale, à menacer l'économie nationale et à porter atteinte à la saison touristique », rapporte ce même communiqué. Le même document affirme : « Grâce aux performances héroïques de nos vaillantes forces armées et au traitement calme et efficace dans un cadre institutionnel harmonieux et grâce au à la solidarité toutes les composantes nationales, y compris la famille touristique élargie, l'État tunisien a réussi à assurer un fonctionnement normal cours de diverses activités et services pour les visiteurs de la Tunisie, et les rassurer ».

 

I.N

12/05/2023 | 12:47
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Hermès
Le ministre avait tout dit.
a posté le 12-05-2023 à 20:32
Le criminel, avait visé ses collègues et non pas les visiteurs de la Ghriba.
Une enquête devrait être ouverte en ce sens !
richard dian
courage, disons les choses
a posté le 12-05-2023 à 20:18
Non Monsieur le Ministre, le tueur n'est pas venu pour porter atteinte à la saison touristique, il est venu tuer du juif.
Houcine
Il faut savoir assumer d'où l'on parle, et mesurer ce que l'on écrit.
a posté le à 01:26
Monsieur Dian, vous êtes un expert en inférences.
Vous êtes si certain que dans la tête du gendarme qui tua,, d'abord, son collègue, il y avait une idée, un projet, un seul objectif, tuer du juif.
Et ceux qui n'ont en tête, armés jusqu'aux dents, que de tuer du palestinien, est ce qu'ils vous font réagir si fort, et vous font dire des phrases définitives ?
Je suis sûr, je fais comme vous, que votre réaction est celle d'un membre d'une tribu, et dans le meilleur des cas, d'une caste de gens qu'on a déclarés intouchables.
Moi, j'ai le même respect, la même compassion pour l'homme blessé, celui qu'on veut martyriser à raison de ce qu'il est, et non de ce qu'il fait, pour l'isolé, l'étranger, le vieillard ou l'enfant que des écervelés et criminels vont bafouer.
Je ne choisis pas parmi les victimes, comme je ne fais pas le partage entre les criminels.
Si vous voyez ce que je veux dire.
Je m'indigne, et j'ai bien raison, lorsque je lis des éructations indignées de gens que l'assassinat d'enfants ne trouble pas.
Alors, merci, et on ne gobe plus.
richard dian
où est la vérité?
a posté le 12-05-2023 à 20:15
Non Monsieur le ministre, le tueur ne voulait pas porter atteinte à la saison touristique, il voulait tuer du juif.
Houcine
Acte antisémite ou pas ?
a posté le 12-05-2023 à 17:51
Si l'on s'en tient aux effets, deux juifs sont morts et au moins trois musulmans ou supposés tels dans cette tragédie.
Tragédie, parce qu'à chaque fois qu'un humain est visé dans son existence, dans son être, dans sa vie, c'est une tragédie.
La récupération par certaines parties qui qualifient d'acte antisémite dit bien plus sur leu état d'esprit qu'il n'analyse les faits avec justesse.
C'est vrai qu'on a institué un tabou universel s'imposant à tout le monde qui fait s'agiter tout le landerneau à l'unisson dès qu'un juif est l'objet soit de propos rejetants, insultants, ou atteint dans son intégrité psy ou physique.
C'est un choix, une décision politique normative édictée sous l'effet des crimes commis contre des juifs en tant que tels.
Mais, ce ne furent que les crimes des occidentaux, des européens, pour l'essentiel.
Ce qui aurait dû avoir pour conséquence d'en limiter la prescription à la sphère du monde où ces crimes eurent lieu.
Mais, on peut ajouter que des crimes contre l'humanité, il y en eut, et de dimensions plus importantes, des génocides presque totalement aboutis.
Les amérindiens d'Amérique du Nord, ceux qui vivaient dans les territoires conquis et colonisés par l'Espagne impériale, aussi.
L'esclavage, qui décima des populations entières, des gens enlevés par la contrainte, mis de force dans des geôles et embarqués les chaînes aux pieds dans les cales de navires et transportés pendant des semaines au péril de leur santé, leur vie, pour aller servir les seigneurs blancs dans ladite Amérique.
Le nombre exact n'a jamais été établi, et on ne l'a pas surestimé, et pas davantage institué un dogme contre l'esclavage.
Certes, on l'a aboli, et pour le cas de la France, grande consommatrice aussi de ce "bétail", on l'a rétabli, pour enfin consentir à son abolition définitive.
Au moins une leçon générale peut être extraite de ce récit, c'est l'oubli de l'humanité des esclaves, sa négation, tout comme au sein des colonies où la norme était que nul colonisé ne pouvait prétendre à la dignité d'égal avec un blanc, et encore moins être regardé comme digne de s'en réclamer.
Voilà qui devrait inciter à plus de retenue tous ces pprufesseurs de vertu si empressés à définir antisémite qui ose leur tenir tête. Ou de qualifier d'antisémitisme tout acte, séance tenante, dès qu'un juif pourrait être concerné.
Montesquieu, bien plus ancien que nos édiles du temps présent, ecrivait:"
Il est impossible que nous supposons que ces gens-là soient des hommes, parce que, si nous les supposons des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous-mêmes chrétiens".
Quelle ironie !
Seule vérité acceptable dans cette controverse, il est requis de regarder l'autre comme son égal avant toute délibération.
Or, nous sommes bien obligés de constater qu'il y a, encore aujourd'hui, des gens qui disent, écrivent, qu'il existe une sorte de hiérarchie établie par eux.
Pour moi, un juif, un homme de n'importe quel pays et quel que serait sa condition sociale ou sa fortune, sont égaux.
Pas plus, ni moins.
Et la vérité historique porte un démenti aux assertions, aux dogmes, qu'on voudrait imposer au monde.
Et toujours par les mêlés acteurs.
Les deux morts à Djerba sont les victimes d'un événement, d'un homme dont on ignore les
motivations, même si on en devine la source.
'? ce titre, notre compassion va à leurs familles, leurs proches, car ils sont nos frères en humanité.
Je voudrais bien que tous nos moralistes nous considèrent également dans notre humanité.
Gg
Bien vu!
a posté le à 21:09
Mais vous oubliez de préciser que les tribus qui peuplaient les régions que l'on nomme aujourd'hui Maghreb, vivaient de razzias et de la vente d'esclaves qu'ils enlevaient en Afrique "subsaharienne".
Vous en êtes surement un descendant...
Houcine
Je n'ai pas de penchant pour la pureté raciale.
a posté le à 21:52
Vous êtes sans cesse entrain de nous rappeler à l'ordre, de nous traiter de mendiants, en bon franchouillard, comme si à vous seul vous étiez l'incarnation de cette France si généreuse dont on serait les ingrats.
J'ai une différence, et de taille, avec vous et bien d'autres, je ne dais pas de mes origines, de les attaches une exception, un totem intouchable.
Je me regarde comme un humain, égal de tout autre être humain, et ne fais pas de hiérarchie ni entre les vivants et les morts, ni entre les victimes.
Le racisme est une science dans vos contrées. Pas chez nous.
Je vous concède, certes, le partage de certains travers, comme le nationalisme, la bêtise, mais garde à l'esprit une différence de degré et l'absence de théorisation.
Et ce n'est pas une dustinction de peu d'intérêt.
Quant aux pirates et les esclavagistes, vous ne pouvez m'en faire le procès, même si vous vous faites bon prince en m'attribuant une ascendance, filiation, que je ne le connaissais pas.
Vous savez, chez moi, nous sommes plutôt gens de tradition orale, nulle archive véritable ne peut être exhibée pour attester de généalogie.
Ce qui, en soi, est une chance qui fait de moi un ami de l'universel.
J'ai une aversion pour l'exclusivisme, et lorsqu'il m'est arrivé de vous remettre le doigt sur ce qui fait mal, c'est parce que voys bottuez en touche, ou par votre excès d'assurance, une nature chez le français moyen, vous heurtiez le sensible en moi.
J'aime la langue, la culture française, et bien des choses dans la manière d'être au monde de ce peuple.
Mais, j'avhirre ceux qui, en son sein, défigurent et l'image et le réel de cette civilité.
La civilisation, quant à elle, semble déserter le paysage.
L'Empire n'est plus là.
Le jour où vous aimerez, parce que c'est cela le respect aussi, la langue et la culture qui sont miennes, je songerai qu'enfin nous aurons en partage cette capacité d'aimer.
Gg, il est possible que celui qui ne pense comme vous, soit aussi votre semblable.
Faites un effort, et décidez que nous serions égaux, et alors vous deviendrez plus grand encore.
Vous voyez, j'ai opté pour un langage moins dur.

Fehri
What?
a posté le à 19:22
You must be high!
Gg
Sans blague?
a posté le 12-05-2023 à 17:06
Il voulait casser la saison touristique?
Quelle perspicacité, quelle finesse, quelle intelligence!
Bravo, avec des ministres de ce calibre, vous irez loin!
Mdr...
Jean Neymar
Antisémitisme....
a posté le 12-05-2023 à 14:05
Sur la rive nord de la méditerranée ,certains dirigeants persistent à vouloir parler de terrorisme antisémite,s'ils incluent les agents de l'ordre tués en parlant d'acte antisémite (Arabes et Israélites étant sémites cousins fils d'Abraham) alors Soit: c'est un acte antisémite....
Mais dans l'esprit du freluquet de l'Elysée,que les casserolades ont rendu dur d'oreille aux déclarations des officiels tunisiens ,en parlant d'acte terroriste antisémite, ce n'est pas du tout la définition rappelée ci-dessus qu'il préconise,lui qui lorsque cela se passe en France est si prompt à réagir et à classer l'agresseur d'individu déséquilibré,alors que l'acte terroriste est caractérisé et l'individu déjà fiché....
Mais en France,c'est bien connu,pourvu de cacher la poussière sous le tapis,pas de vagues jusqu'à ce qu'un Tsunami se déclare;

"Nous nous pardonnons tout, et rien aux autres hommes :
On se voit d'un autre '?il qu'on ne voit son prochain.
Le fabricateur souverain
Nous créa besaciers tous de même manière,
Tant ceux du temps passé que du temps d'aujourd'hui :
Il fit pour nos défauts la poche de derrière,
Et celle de devant pour les défauts d'autrui."
La Fontaine: la besace.
Aghir
Merci
a posté le à 17:14
Excellente analyse à laquelle j'adhère totalement.
veritas
C'est porter atteinte à tout le pays .
a posté le 12-05-2023 à 14:05
Les complots contre la tunisie ne risquent pas de prendre fin aussitôt il y'aura encore et encore des opérations de déstabilisations du pays tant que les infiltrations ne sont pas encore anéanties il faut taper avec une main de fer comme l'a fait bourguiba et ben Ali contre les criminels islamistes'?'le laxisme et la tolérance avec eux mènent droit au mûr il faut arrêter la méthode de la veuve qui fait semblant de taper sa fille (.dharb il hajala fi bintha)'?'assez de temps perdu là maître mot doit être fermeté fermeté fermeté et tolérance Z'?RO avec les criminels islamistes et tout leur alliés dont hama el hammami leur valet numéro 1 .
Mourad g.
Paroles de abir moussi
a posté le à 15:29
Tout à fait. Et de ce point de vue, abir moussi partage notre avis.