alexametrics
lundi 19 avril 2021
Heure de Tunis : 13:20
Dernières news
Moez Belhaj Rhouma : Un scandale de conflit d'intérêts implique l'OCT
04/03/2021 | 09:38
2 min
Moez Belhaj Rhouma : Un scandale de conflit d'intérêts implique l'OCT

Le président de la commission parlementaire de l’agriculture, Moez Belhaj Rhouma était l’invité de l’émission « Yaoum Said » de Hatem Ben Amara sur les ondes de la Radio nationale, jeudi 4 février 2021.

Revenant entre autres sur le dossier du riz contaminé par l'afroxine stocké dans les entrepôts de l'OCT, il a précisé que la commission était intervenue pour suspendre à la dernière minute la commercialisation des quantités du riz en question en révélant leur contamination par l'aflatoxine.

 

Le PDG de l’Office du commerce de Tunisie (OCT), Elyes Ben Ameur avait affirmé hier, dans une déclaration à la Tap, que l’Office s’est rendu compte de la contamination de quantités de riz importées début 2021, après une opération d’autocontrôle, visant la protection de la santé du consommateur.

L’opération de contrôle du riz importé est effectuée, selon le responsable, par une société de contrôle reconnue à l’échelle internationale, qui a présenté des certificats d’analyses stipulant la validité du produit mais l’Office a procédé à un autocontrôle de la marchandise dès son arrivée au port.

Les analyses effectuées par un laboratoire tunisien accrédité, ont montré la non-conformité de certaines quantités de riz qui contiennent des taux élevés d’aflatoxine ce qui fait que ces quantités n’ont pas encore été commercialisées sur le marché local, dit-il. 

 

Moez Belhaj Rhouma a par ailleurs appelé le ministère public à ouvrir une enquête sur les dépassements au sein de l'Office, soulignant que des membres du conseil d’administration de l’OCT sont impliqués dans un scandale de conflit d’intérêt. Il explique que ces membres dirigent des entreprises privées ayant conclu des contrats de vente avec l’office du Commerce.

« L’OCT achète des denrées à des prix plus élevés que les prix d’importation, le prix d’importation d’une tonne de sucre, par exemple, s’élève à 1360 dinars alors qu’elle est achetée par l’office au prix de 1600 dinars », a-t-il précisé notant que le ministère du Commerce et le gouvernement sont au courant et que cela n’est un secret pour personne d’autant plus que ces données sont consultables dans les registres de l’OCT.

Le député a également pointé une transaction pour l’approvisionnement des grandes surfaces en bananes à prix bas, faisant porter la responsabilité à l’ancien ministre du Commerce.

 

I.M.

04/03/2021 | 09:38
2 min
Suivez-nous
Commentaires
DARK VADOR
La médiocrité m a tué
a posté le 04-03-2021 à 12:49
Ils faut construire des prisons 5 étoiles pour les nouveaux délinquants en col blanc
ali
corriger
a posté le 04-03-2021 à 11:41
veuillez vérifier certaines informations auprès de spécialistes avant de les communiquer erronées au public ce qui leurs fait perdre tout intérêt et au rédacteur sa persuasion:
il n'y a pas d'afroxine c'est "aflatoxines"

B.N : Merci d'avoir attiré notre attention
Abir
Quand ça vient d'un kwanji !!!
a posté le 04-03-2021 à 11:21
Achaïtanou yanha 3anelmonker ! Barra lemro7ek wa hez sidek cheihk maak , 3aiftouna fi mnadherkom
souilem
la corruption et la maguille continuent
a posté le 04-03-2021 à 10:35
Il faut changer cette racaille qui gouverne et qui n'a aucune conscience envers les citoyens. L'enrichissement illicite venant de la mauvaise gestion est punissable, il faut les faire passer devant la justice s'il y a justice dans ce bled. Pourquoi le chef du gouvernement ne réagit pas rapidement et efficacement à ces rumeurs, Riz cantaminé, blé aussi, piment, pomme de terre importée,....Tout produit importé doit être analysé par 2 ou 3 laboratoires sous le contrôle du ministère de la santé avant d'être commercialisé. Le risque, c'est aussi de voir les doses du vaccin importées sont de fausses doses ou doses d'imitation. Il faut que l'institut pasteur vérifie ces la qualité des doses de vaccin.