alexametrics
dimanche 05 février 2023
Heure de Tunis : 02:47
Dernières news
Mnaouer Sghairi : l'agriculteur doit vendre le litre de lait à 1,8 dinar
06/09/2022 | 08:40
1 min
Mnaouer Sghairi : l'agriculteur doit vendre le litre de lait à 1,8 dinar

 

Le directeur de l'unité de production animalière à l'Union tunisienne de l'agriculture et de la pêche, Mnaouer Sghairi a affirmé que la production d'un litre de lait coûtait à l'agriculteur 1,6 dinar alors que le prix de vente était de seulement 1,140 dinar. « Ceci a poussé les agriculteurs à vendre leurs troupeaux. D'autres en ont vendu une partie afin de nourrir le reste. La troisième catégorie a choisi de diminuer les quantités d'aliments destinées au troupeau afin de limiter les pertes », a-t-il ajouté.

Intervenant le 6 septembre 2022 sur les ondes de la radio IFM, Mnaouer Sghairi a mis en garde contre la hausse des coûts de production. Il a expliqué que le remplacement des pertes des troupeaux était difficile à faire. Ceci a conduit à une baisse considérable de la production de lait et de sa qualité. « Nous aurions pu éviter cela. Nous avions mis en garde contre cela depuis plus d'un an. Le sujet n'a pas été pris au sérieux. On pourrait dire que la situation est irrécupérable ! », a-t-il déploré.

Mnaouer Sghairi a appelé à la révision des prix. Il a estimé que le prix de vente de l'agriculteur au producteur d'un litre de lait devait être fixé à 1,8 dinar afin de couvrir les frais et de garantir une marge de bénéfice. Il a rappelé que le lait était un produit subventionné. Il a expliqué que l'Etat couvrait 300 millimes par litre lors de la vente au consommateur permettant à ce dernier d'acheter le litre à 1,350 dinar. Il a expliqué que l'Etat n'a pas honoré ses engagements et qu'il devait 280 millions de dinars aux usines de production. 

  

 

S.G

06/09/2022 | 08:40
1 min
Suivez-nous
Commentaires
JUDILI58
QU EST CE QU ON ATTEND
a posté le 06-09-2022 à 11:43
Qu'attendent les pouvoirs publics ? Que l'on ne produise plus de lait et que l'on devienne importateurs ? Et compte tenu de la situation des finances publiques, il n y a pas 36000 solutions. Il faut libérer le prix du lait à la production et défendre le producteur.
Soussi
Compensation
a posté le 06-09-2022 à 09:00
Ou va la Tunisie avec tout ces augmentations
Y a t il un economiste dans le pays