alexametrics
dimanche 03 mars 2024
Heure de Tunis : 13:10
Dernières news
Migration : ça sent l’échec pour Meloni, selon Majdi Karbai
20/09/2023 | 09:02
2 min
Migration : ça sent l’échec pour Meloni, selon Majdi Karbai

 

L’ancien député et activiste politique Majdi Karbai est revenu, mercredi 20 septembre 2023, sur les récents développement en Europe au sujet du mémorandum d’entente signé en juillet entre l’Europe et la Tunisie à l’initiative de la présidente du Conseil italien, Giorgia Meloni. 

Dans une intervention téléphonique sur radio IFM, l’ancien député a affirmé, au micro de Borhen Bssais, que l’ombre d’un échec planait déjà sur la stratégie de la présidente du Conseil italien. Selon Majdi Karbai, l’Italie envisage de mobiliser un bâtiment militaire qui patrouille en Méditerranée au niveau des côtes libyennes et tunisiennes pour la lutte contre l’introduction des armes en Libye. « Ce bateau pourrait être chargé de surveiller les eaux internationales entre l’Italie et la Tunisie », a-t-il expliqué. 

Majdi Karbai a assuré, par ailleurs, que l’opinion publique italienne commençait à percevoir l’inefficacité de la stratégie de Giorgia Meloni dans la gestion de la migration clandestine. « Il est clair aujourd’hui que le nombre de migrants a doublé. L’année dernière en cette même période le nombre de migrants était de 60 mille. Actuellement, ils sont près de 120 mille », a-t-il signalé. 

L’ombre de cet échec se manifeste notamment dans les discours populistes de Giorgia Meloni, selon Majdi Karbai, et ses appels à l’Europe, aux Nations-Unies et à l’Otan, pour consolider les efforts dans la lutte contre la migration en Méditerranée. 

L’ancien député a souligné, également, que les critiques enflaient en Europe contre le mémorandum d’entente signé en Tunisie par Kaïs Saïed en présence de la présidente du Conseil italien Giorgia Meloni, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte. 

Il a expliqué que plusieurs responsables au Conseil de l’Europe avaient dénoncé un vice de procédures car la question du MoU aurait dû être discutée et approuvée par le Conseil de l’Europe pour ensuite le présenter à la Tunisie. Il a repris, dans ce sens, le propos du vice-président de la Commission européenne et Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, lequel considère que le MoU ne concerne que Giorgia Meloni, Ursula von der Leyen, Mark Rutte et Kaïs Saïed. 
 

N.J. 

20/09/2023 | 09:02
2 min
Suivez-nous