alexametrics
jeudi 19 mai 2022
Heure de Tunis : 02:19
Dernières news
Mehdi Ben Gharbia poursuit sa grève de la faim pour la quatrième semaine
28/11/2021 | 22:27
3 min
Mehdi Ben Gharbia poursuit sa grève de la faim pour la quatrième semaine

 

Le comité de défense du député et de l’ancien ministre Mehdi Ben Gharbia a rendu public un communiqué, ce dimanche 28 novembre 2021, indiquant que M. Ben Gharbia poursuit sa grève de la faim, entamée depuis le 5 novembre pour la quatrième semaine consécutive pour revendiquer son droit à voir son fils de cinq ans, directement, sans barrières et de manière périodique, comme l’impose l’intérêt suprême de l’enfant. 


Le comité de défense ajoute que bien que la première et unique visite au cours de laquelle Mehdi Ben Gharbia a été autorisé à voir son fils remonte au 27 octobre 2021, le comité général des prisons et de la rééducation continue de lui refuser le droit de voir son enfant malgré l'autorisation du juge d'instruction obtenue depuis le jeudi 25 novembre 2021.


Ainsi, face à l'indifférence totale du comité général des prisons et de la rééducation et son insistance à priver Mehdi Ben Gharbia de son droit, ce dernier a adressé deux correspondances depuis sa prison le 17 novembre, à la ministre de la Justice et la ministre de la Femme et des Affaires familiales. Dans ces correspondances, il tient les deux ministres pour responsables des préjudices pouvant atteindre son enfant et de tout ce qui pourrait lui arriver en le privant de voir son père pendant plusieurs semaines, surtout après avoir perdu sa mère il y a quelques mois seulement.


Le comité  de défense soutient son client dans ses revendications légitimes et vitales quant à son droit de rencontrer son fils périodiquement. Cependant, il met en garde, le comité général des prisons et de la rééducation, ainsi que  la ministre de la Justice et les autorités judiciaires en charge de son dossier, quant à la détérioration permanente de sa santé après avoir perdu environ 15 kg de son poids.



Le comité de défense a, par ailleurs, condamné l’exploitation politique de l’affaire, et la négligence de la présomption d'innocence, soulignant que Mehdi Ben Gharbia se réserve le droit de poursuivre en justice toute personne impliquée dans ce procès injuste et inéquitable. 

Rappelons que Mehdi Ben Gharbia est en détention depuis le 20 octobre dans le cadre d’une investigation touchant sa personne et le gérant de son entreprise, sur fond de soupçons de délits fiscaux et de blanchiment d’argent. La brigade de lutte contre les crimes économiques et financiers de l’Aouina a été chargée de l’enquête.


Il a entamé, le 5 novembre, une grève de la faim en signe de contestation contre la répression qu’il subit en prison. Il a, en effet, été empêché de voir directement son fils de cinq ans, c’est-à-dire sans la barrière vitrée. Le juge d’instruction chargé de son dossier a explicitement autorisé cette visite sans barrière, mais la direction des prisons lui a refusé ce privilège, malgré l’âge de l’enfant et sa condition très particulière, puisque sa maman est décédée il y a quelques mois à peine.

S.H


28/11/2021 | 22:27
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Bizertin
C'est un pays où il
a posté le 29-11-2021 à 10:01
est interdit d'être travailleur ,courageux et surtout réussir dans son travail.
C'est contraire aux idées de notre BHIMocop dictateur.