alexametrics
dimanche 16 janvier 2022
Heure de Tunis : 19:26
Dernières news
Mauvaise gestion de la crise Covid-19 : une plainte contre les autorités
11/03/2021 | 14:02
2 min
Mauvaise gestion de la crise Covid-19 : une plainte contre les autorités

 

Un groupe de citoyens a déposé une plainte pour mauvaise gestion de la crise Covid-19 contre les autorités publiques, notamment les responsables dont la culpabilité sera établie dans le décès de milliers de Tunisiens.

Les plaignants mettent en cause la gestion chaotique de l’épidémie en abordant plusieurs cafouillages et une stratégie limitée et sans vision aucune. Ainsi, le texte de la plainte évoque la réouverture des frontières en juin 2020 sans que cette décision ne soit accompagnée par des mesures de protection et de contrôle stricts. Une situation qui a mené à des centaines de décès, pas uniquement dus au Covid-19, à cause de la saturation des capacités hospitalières.

Ils épinglent aussi le cafouillage autour de l’arrivée du vaccin en Tunisie et les déclarations « mensongères » et « contradictoires » des responsables quant à la date précise de la réception du remède. Les plaignants dénoncent par ailleurs une campagne de sensibilisation pour la vaccination presque inexistante.

Tenant compte de ces faits, le groupe de citoyens précise qu’il s’agit de négligence avérée de la part des autorités en contradiction avec l’article 38 de la constitution : « Tout être humain a droit à la santé. L’État garantit la prévention et les soins de santé à tout citoyen et assure les moyens nécessaires à la sécurité et à la qualité des services de santé. L’État garantit la gratuité des soins pour les personnes sans soutien ou ne disposant pas de ressources suffisantes ».

La plainte a été déposée sur la base des articles 217 et 143 du Code pénal. Le premier dispose que : « L’auteur de l'homicide involontaire, commis ou causé par maladresse, imprudence, négligence, inattention ou inobservation des règlements est puni de deux ans d'emprisonnement et de sept cent vingt dinars d'amende ». Alors que le deuxième dispose qu’« est puni d’un mois d'emprisonnement et de quarante-huit dinars d’amende, quiconque, le pouvant, refuse ou néglige de faire les travaux, les services ou de prêter le secours dont il a été requis, dans les circonstances d'accident, tumulte, naufrage, inondation, incendie ou autres calamités ainsi que dans les cas de brigandage, pillage, flagrant délit, clameur publique ou d'exécution judiciaire ».

 

Depuis le début de la pandémie en Tunisie, le nombre de cas cumulés (chiffres officiels) a atteint les 239.368. Le nombre des victimes du Covid-19 s’élève à 8.292. La majorité des décès et des contaminations ont été enregistrés après la réouverture des frontières.

 

I.L

 

 

I.L.

11/03/2021 | 14:02
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Alya
Reponse a maryem
a posté le 11-03-2021 à 16:38
Les hommes d affaires ont demandé la réouverture des frontières tuniso-Libyennes. Ca vient d etre signe par le gvt. Et tout le monde applaudit. En sachant que nos frères libyens accusent un taux journalier de nouveaux cas effrayant,en sachant qu'ils aiment bien se soigner en tunisie dans les cliniques privées . Ces frontières viennent d etre recouvertes sais aucune condition!!!
Alya
'?tendre la plainte
a posté le 11-03-2021 à 16:18
Oui ces personnes devraient étendre leurs plaintes contre le citoyen tunisien qui n a rien fait pour se protéger et protéger les autres .les mesures prophylactiques étaient de mise pendant l ouverture des frontières. Leurs proches ont ils respecté les gestes barrieres etc...... ces personnes vont elles consentantes pour la vaccination. ?
DHEJ
Les articles 217 et 143 du Code pénal, c'est bien mais...
a posté le 11-03-2021 à 15:15
Ce que le plaignants ne savent pas c'est l'article 42 du code pénal...
Maryem
Une poursuite judiciaire pour homicide par negligeance
a posté le 11-03-2021 à 14:30
Celui qui ne savait pas et n a pas reagi..est un ignorant.
Celui qui savait et n a pas reagi est un criminel...
Donc ce groupe de citoyens qui a déposé une plainte pour mauvaise gestion de la crise Covid-19 contre les autorités publiques, notamment les responsables dont la culpabilité sera établie dans le décès de milliers de Tunisiens:Ces citoyens font usage de leur droit appelant la justice a intervenir.. Le nombre des victimes du Covid-19 s'élève à 8.925 a ce jour et non 8292...
La societe civile doit s engager dans ce sens.....Mechichi est le premier responsable,c est lui qui gouverne en tant que chef du gouvernement....donc le ministre de la sante et celui des affaires sociales sont sous sa tutelle...