alexametrics
mercredi 08 février 2023
Heure de Tunis : 12:26
Dernières news
L'UGTT exige plus d'informations au sujet de l'accord conclu de façon unilatérale avec le FMI
11/11/2022 | 16:06
3 min
L'UGTT exige plus d'informations au sujet de l'accord conclu de façon unilatérale avec le FMI

 

Le bureau exécutif de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT) est revenu sur la hausse des prix et la pénurie touchant plusieurs produits de base tels que les produits alimentaires et les médicaments. La centrale syndicale a mis l'accent sur la dégradation de la situation économique et le départ de plusieurs entreprises en raison de l'instabilité du pays, de la complexité des procédures administratives et de l'absence de vision incitant les investissements en Tunisie. L'UGTT a aussi mis l'accent sur le phénomène de la migration irrégulière, l'absence de clarté au sujet de l'accord avec le Fonds monétaire international (FMI) et l'absence de volonté politique de trouver une solution à la crise qui dure depuis trois ans.

Dans un communiqué du 11 novembre 2022, le bureau exécutif de l'Ugtt a appelé le gouvernement à intervenir directement afin de soutenir la production agricole et revoir les réseaux de distribution afin de mettre fin à la spéculation des marchandises et de barrer la route aux lobbys exploitant le peuple Tunisien. Il a affirmé son soutien à tous les mouvements de protestations visant à défendre les moyens de subsistance des Tunisiens. Il a mis le gouvernement en garde contre la possibilité d'une explosion sociale majeure. Le bureau exécutif de la centrale syndicale a exigé plus d'informations au sujet de l'accord conclu de façon unilatérale avec le FMI. 


L'UGTT a exprimé son refus quant à toutes les décisions aléatoires touchant aux compensations ou aux entreprises publiques. Elle a affirmé être prête à entamer un dialogue participatif permettant de mettre en place des réformes équitables et justes afin d'atteindre la situation sociale et économique voulue. Le sauvetage des entreprises publiques permettra à ces structures de retrouver leur rôle de pionnier de l'économie.

La même source a évoqué le conflit entre le ministère de l'Education et les enseignants. La centrale syndicale a appelé le pouvoir en place à régulariser dans l'urgence la situation des enseignants, des professeurs, des surveillants et des contractuels. L'UGTT a considéré que le ministère devait mettre fin aux formes d'emplois précaires. Ces formes-là sont utilisées dans le but de maintenir un gel de la masse salariale. Pour ce qui est du secteur médical, le bureau exécutif a demandé la création de lignes de financements servant à son sauvetage.


L'UGTT a appelé au respect des droits humains et à mettre fin à l'approche sécuritaire. Le communiqué a évoqué la tenue d'un dialogue sociétal afin de lutter contre le crime et le chaos. Ceci doit passer par la participation des forces vives du pays, la garantie du seuil minimal de la justice sociale, le respect de la loi, l'égalité devant la loi et la lutte contre l'impunité.

A noter que le bureau exécutif a réitéré son attachement à la cause palestinienne et son refus de toute forme de normalisation avec l'entité sioniste.

 

S.G

11/11/2022 | 16:06
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Feras
La grosse tête finira par exploser
a posté le 12-11-2022 à 18:35
Les Tunisiens sont en droit d'exiger de cette meute de chiens enragés de rester à sa juste place
takilas
De dire à taboubi de ne pas s'en faire
a posté le 12-11-2022 à 14:18
La nouvelle construction de l'arnaque à la rue mohamed ali à Tunis, destinée à la plaisance et le bien être de l'UGTT, sera un jour ou l'autre destinée pour un service iu une utilité au peuple tunisien.
Cette UGTT est plus arnaqueuse et dupeuse que nahdha.
Bien sûr puisque cette organisation fantoche à fermé les yeux dur les dizaines de milliers de sudistes recrutés pour la forme par leurs concitoyens nahdha et ce dans la fonction publique à Tunis et que cela soit impérativement à Tunis.
takilas
Des filous ces incultes nahdha
a posté le 12-11-2022 à 14:07
Pourquoi n'ont-ils pas exigé ces conditions avec nahdha ?
Ou bien parce qu'ils leur rendait sevice à Tunis et à Paris.
Des affamés venus de Londres depuis 2011 pour s'accaparer des biens de la Tunisie pour leurs propres comptes.
Akoubi Ammar
C est l heure pour chaque partie de rendre des comptes
a posté le 12-11-2022 à 10:02
L UGTT doit agir dans le cadre des prérogatives qui lui sont dévolues sans s ingérer dans les attributions du gouvernement. Taboubi et ses lieutenants ont intérêt à s occuper des problèmes qui entravent la marche de la centrale syndicale. D autre part le côté gouvernemental doit éclairer les tunisiens sur le dossier de la mise à la disposition ( situation illégale) des syndicalistes qui perçoivent leurs salaires, primes, indemnités et tous les avantages sociaux sur le budget des employeurs ( état et entreprises publiques) en d autres termes la prise en charge des emplois fictifs à coût de milliards par les pauvres contribuables qui souffrent des mauvaises décisions de ces syndicalistes qui prennent en otages tout le monde par leurs grèves sauvages ( transport, enseignement, etc ...) . l état a le plein droite d auditer les comptes de l UGTT qui est financée par l argent public et des adhérents exerçant chez les employeurs publics en majorité.
takilas
Taboubi se croit malin.
a posté le à 14:09
C'est cela qui est navrant et incite à la colère..
Sahha lih hal...
Petit x
L'UGTT et les Khouanjias sont la source de la ruine de ce pays depuis les années 70.
a posté le 12-11-2022 à 09:33
L'avènement de l'intégrisme islamique avec le couple GHANNOUCHI/MOUROU ainsi que la montée en puissance de la maudite centrale syndicale l'UGTT avec HABIB ACHOUR, au cours des années 70, sont à l'origine de la situation du sous-développement dans laquelle s'est embourbée la Tunisie durant des décennies et Cerise (pour ne pas dire m..rde) sur le gâteau les Khouanjias en accédant au pouvoir en 2011, avec laide de l'oncle Sam, l'ont carrément mené vers une faillite économique et financière toute tracée.
Le reste n'est que masturbations de l'esprit, encore aggravantes, des clans de K.Saied, de Nejib Chebbi, de Jaouher ben M'barek et bien d'autres...
Gg
Chuuut!
a posté le 11-11-2022 à 17:45
Il ne faut rien leur dire, ils ne comprendraient rien, ni pourquoi ni comment.

retraité
il n' a prendre le pouvoir
a posté le 11-11-2022 à 16:34
j'ai toujours proposé que ce syndicat qui fourre son nez partout il doit créer un parti travailliste comme en Grande Bretagne et en Australie participer aux élections législatives et présidentielles et s'il obtient la confiance des électeurs il appliquera son programme hausse des salaires à la continue sans productivité et sans création de richesse et de productivité et maintenir le statut public des sociétés publiques avec des déficits chroniques supportés par les contribuables avec mauvaise gestion et un effectif pléthorique malgré la hausse de leurs tarifs aux citoyens et aux entreprises .
SAM53
OUI MAIS ....
a posté le à 17:36
Beavo @retraite mais le problème ce sont tous les gouvernements précédents qui ont associé l'ugtt à toutes leurs sauces et qui se sont couchés et acceptés tous leurs caprices