alexametrics
Dernières news

Lotfi Zitoun refuse de faire partie de la liste de Rached Ghannouchi

Lotfi Zitoun refuse de faire partie de la liste de Rached Ghannouchi

 

Lotfi Zitoun a affirmé aujourd’hui, lundi 22 juillet 2019, avoir décliné la proposition de Rached Ghannouchi de figurer sur la liste électorale présentée par Ennahdha pour les législatives sur la circonscription de Tunis 1. Une liste présidée par Rached Ghannouchi, président du parti.

L’ancien conseiller politique de Ghannouchi écrit, sur sa page Facebook, que le chef d’Ennahdha l’a invité ce matin afin de s’enquérir de ses dispositions à figurer sur la liste du parti pour Tunis 1. « Je l’ai remercié et décliné cette offre ajoutant avoir abandonné toute ambition de me porter candidat sur les listes d’Ennahdha, depuis la réunion électorale du 16 juin dernier. Je me tiens ainsi à l’écart des tiraillements et des problèmes organisationnels qui secouent le parti à cause de l’ingérence de la direction d’Ennahdha dans l’organisation des listes électorales », écrit-il ajoutant que « l’organisation de ces listes se base indéniablement sur des calculs politiques et privilégie la loyauté ».

 

« Malgré les préjudices, les diffamations et les insultes dont j’ai été victime, et mon exclusion définitive de la liste du parti à cause de mes opinions et mes critiques […] et malgré cette tentative de sauver les meubles, je ne suis pas mécontent du résultat qui a fait que 40% des élites nahdhaouies régionales et locales s’est rangée du côté de notre alternative politique qui offre un espoir pour le parti et pour le pays, soutenant un mouvement patriote conservateur mais moderne qui s’éloigne de l’utilisation de la religion et se consacre aux problèmes du pays […] une alternative qui gagne chaque jour en popularité au sein du parti, au milieu d’autres courants en perpétuel conflit », poursuit Lotfi Zitoun.

 

Lotfi Zitoun ajoute avoir donné son avis, à la demande de Rached Ghannouchi, sur la situation dans le pays, exprimant sa préoccupation face à l’absence de la cour constitutionnelle. Il a aussi insisté sur la nécessité de « lever tout véto pouvant peser sur une personnalité ayant les compétences nécessaires pour en devenir membre, au-delà des détails et des personnes ».

 

S.T

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (7)

Commenter

Carthage Libre
| 24-07-2019 13:11
Il y'a le "feu" dans la maison des khwenjia, tant mieux pour nous tunisiens.

Amilcar
| 23-07-2019 14:14
L' appât à visage humain vers lequel les yeux vont se tourner, pendant que le coeur de la Secte, manipule en coulisse..

Microbio
| 23-07-2019 12:53
Cher Lotfi Zitoun !
C'est curieux, pourquoi vous êtes encore membre du parti Ennahdha ? Votre profil intellectuel et politique, ne convient pas à de tels partis. S'il vous plaît pensez bien, vous êtes sur le point d'investir votre temps et votre énergie dans le mauvais partie politique !

Eh bien, Monsieur Zitoun, tout le monde est sage - certains avant, d'autres après....

Sincèrement, je vous souhaite un avenir meilleur !

Houcine
| 23-07-2019 10:08
Deux éléments structuraux du corps doctrinal de Ennahdha sont dits clairement: la loyauté envers le chef et l'utilisation de la religion à des fins qui lui sont étrangères au détriment de l'intérêt du pays.
Il faut que ce soit un fidèle parmi les fidèles qui l'énonce. Ceux qui louent au quotidien les vertus de la secte et de ses dirigeants sont avertis. Les autres, ceux qui parlent démocratie et pluralisme le sont aussi.
Est ce qu'un mouvement politique qui dit avoir avoir d'autres projets que l'intérêt du pays a sa place dans le débat démocratique ou pour diriger les affaires du pays ?

Citoyen_H
| 22-07-2019 20:09
Cette farce made in frérots, démontre bien que cette organisation diabolique est acculée à ne plus en finir.
Les derniers sondages ont été perçus tel un couperet de guillotine tranchant net le règne chaotique de ces *****.
Plus d'une fois, cette ***** nous avait prouvé qu'elle était moins fiable qu'un arracheur de dents.
Ces derniers ont vendu leur âme au diable depuis belle lurette.
Dignité, orgueil, fierté, leur sont étrangers.
Il n'ont rien à perdre, et seul la fin justifie les moyens.
Ils n'en sont plus à leur coup d'essai.
Ils n'hésiteront pas à utiliser le plus vil coup de vice pour rester à flot.
Leur existence en dépend.
Quant à ce zitouni, il vaut bien moins qu'une charrette de fumier, dans tous les sens du terme.




HatemC
| 22-07-2019 19:20
Et pourquoi il le crie sur tous les toits ?
ça devrait rester en interne à la secte ... HC

mansour
| 22-07-2019 18:49
sur l'organisation d'Ennahdha le parti islamiste des freres musulmans salafistes

A lire aussi

L’ancien Mufti Mokhtar Sellami est décédé, ce lundi 19 août 2019, à l’âge de 94 ans.

20/08/2019 00:43
0

il estime qu’il a les compétences nécessaires lui permettant d’être à la tête de l’Etat

19/08/2019 23:15
0

« Il y avait de véritables négociations à ce sujet, et j’avais reçu cette information. Il est

19/08/2019 21:11
6

pour avoir falsifié sa signature de

19/08/2019 20:23
2

Newsletter