alexametrics
vendredi 07 octobre 2022
Heure de Tunis : 04:49
Dernières news
L’IMSET et l'IFC évoquent les problèmes d’employabilité en Tunisie
31/05/2022 | 20:56
3 min
L’IMSET et l'IFC  évoquent les problèmes d’employabilité en Tunisie

 

C’est à l’hôtel Marriott à Tunis que l’IMSET (Institut maghrébin des sciences économiques et de technologie) a présenté lors d’une conférence ce mardi 31 mai 2022, le rapport préparé par l’IFC (International finance corporation), filiale du Groupe de la Banque mondiale, sur l’employabilité en Tunisie et plus généralement en Afrique.

 

La conférence dénommée « Vers l’excellence dans les stratégies de l’employabilité en Afrique » et à laquelle a assisté le représentant résident de l’ICF en Tunisie, Georges Ghorra, ainsi que bon nombre de journalistes et de chefs d’entreprise, a été marquée par la présence du ministre de l’Education, Fethi Sellaouti. Ce dernier, lors de sa prise de parole, a qualifié l’évènement d’important pour le pays.

 

 

Dans son mot d’ouverture, la directrice générale du groupe Université Centrale et membre de Honoris United, Houbeb Ajmi, a souligné l’importance de la Formation professionnelle pour la créativité et la création de richesses. « De nos jours, l’employabilité est le problème de tous les gouvernements. En Tunisie, il concerne surtout les 18/25 ans » a déclaré Mme Ajmi qui ajoute : «  Dans nos centres de formation, nous travaillons activement sur ce problème car la transformation économique ne s’opérera pas sans talent et sans ressources humaines. Ainsi, l’intérêt dans la formation professionnelle doit être inculqué aux enfants dès leur jeune âge ».


Le représentant de l’IFC en Tunisie, Georges Ghorra a insisté sur le rôle de l’enseignement et la formation professionnelle dans la réduction du « gap » qui existe aujourd’hui entre l’enseignement et l’employabilité.

« Depuis les années 2000, le groupe de la Banque mondiale a investi plus de 2 milliards de dollars, dans plus de cent projets dans le domaine de la formation professionnelle. Le travail de l’IFC dans la région est voué à mettre en avant l’importance des filières de la formation professionnelle dans l’économie. L’IFC est engagé dans l’accompagnement de la Tunisie dans cet effort, au côté de l’IMSET et du Groupe Honoris ».


Le ministre de l’Education, Fethi Sellaouti, qui était aussi présent, a révélé qu’en Tunisie, 30% des chômeurs ont un diplôme d’études supérieures. « Ce chiffre me rend particulièrement sensible à la thématique. En Tunisie, nous n’avons pas su anticiper les problèmes du marché de l’emploi. Nous continuons à orienter nos étudiants vers des filières où il n’y a pas de travail. C’est soit des études en économie soit la filière littéraire ».

 

 

M. Sellaouti a, en outre évoqué le système éducatif qui devra être réformé. « Il faut modifier et alléger les programmes scolaires, ajouter des activités et travailler pour l’acquisition de soft skills. Les programmes devront être mis à jour chaque année. Nous devons essayer de sauver l’école publique en y investissant encore et encore des ressources afin d’améliorer nos classements et répondre aux normes internationales ».


Le problème de la formation professionnelle en Tunisie c’est qu’elle représente pour beaucoup un diplôme au rabais. Pour la directrice générale du groupe Université Centrale, Houbeb Ajmi, il faut casser cette idée.

« Trois diplômés sur quatre, issus des centres de formation de l’IMSET, trouvent un travail, 30% d’entre eux sont recrutés avant même la fin de leur formation. 65% d’entre eux confient que l’IMSET les a vraiment aidés » a révélé Houbeb Ajmi.

En Tunisie, l’IMSET est présente à Tunis, Nabeul, Sousse et Gabès. L’IMSET de Sfax ouvrira ses portes à la rentrée 2022.

 

S.A


31/05/2022 | 20:56
3 min
Suivez-nous