alexametrics
lundi 27 juin 2022
Heure de Tunis : 23:05
Tribunes
Les trois scandales d'Etat qui vont finir Kaïs Saïed
17/05/2022 | 13:41
1 min
Les trois scandales d'Etat qui vont finir Kaïs Saïed

 

Chronique audiovisuelle de Omar S'habou


17/05/2022 | 13:41
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Welles
Bravo
a posté le 01-06-2022 à 21:25
Excellent diagnostic
Gardons un minimum d'honnêteté
@Mr. Omar S'habou
a posté le 19-05-2022 à 10:32
très Cher Compatriote, Mr. Omar S'habou

avec tout le respect que je vous dois, je dois vous confirmer que vous abordez des thèmes qui dépassent de loin vos capacités cognitives.

Vous prétendez dans votre vidéo que "la consultation nationale du 20 mars a échoué car seulement 500 mille tunisiens ont pris part à cette initiative par rapport à un total de 6 millions d'électeurs" :))
hhhh, du n'importe quoi.... d'un point de vue statistique 500 mille tunisiens c'est même plus que suffisant afin de tirer des conclusions utiles et de généraliser sur la totalité de la population tunisienne. Je donne un exemple: En Allemagne il va y avoir au mois de mai un sondage d'opinion, le ZENSUS 2022, qui se limite à 8% de la population allemande afin de généraliser sur la totalité de 80 Millions d'habitants.

De ce fait la participation de 500 mille tunisiens à notre consultation nationale est extraordinaire. Oui à partir de 500 milles opinions on pourrait déduire pour le reste de la population tunisienne.

Puis, je vous informe que le sondage d'opinion ZENSUS 2022 est une participation obligatoire à tous les habitants de l'Allemagne qui ont été choisis d'une façon aléatoire dans l'échantillon de 8 Millions de personnes. En effet, tous ceux parmi les 8 millions d'individus qui refuseraient de participer au sondage d'opinion ZENSUS 2022 risquerait l'emprisonnement et une amande de quelques dizaines de milliers d'euros.

Partant de l'exemple Allemand, je propose de rendre la participation à certains referendums juridiquement obligatoire en Tunisie. Il s'agit de l'avenir démocratique de notre pays et tout le monde doit y participer.

Les autres points de votre vidéo ne méritent pas d'être discutés, c'est du n'importe quoi :))

Très Cordialement,



Gardons un minimum d'honnêteté
Errata
a posté le à 13:22
8% de 80 Millions = 6,4 Millions
Touness elhora
Elhosstath Kais Said
a posté le 19-05-2022 à 00:28
Tout à fait de la dangerosité de Mr Said á la tête de de l'état Tunisien.
Je suis persuadé que c'est la dernière étape avant que les wataniynes prennent les règnes. Aussi que la Tunisie renaîtra de ces cendres comme un phénix plus fort.
Mohamed Reguig
Diagnostic politique de Omar S'habou
a posté le 18-05-2022 à 15:08
Bravo si S'habou pour ce diagnostic et cette synthèse de notre situation politique actuelle qui est catastrophique. Je salue votre courage et votre honnêteté intellectuelle
hamadi
omar shaboo:le ridicule n a jamais assez tué
a posté le 18-05-2022 à 11:04
pour un type( omar shabou) qui a travaillé sous 2 dictateurs,encore une fois : la preuve que le ridicule n a jamais assez tué.
Abir
C 'est abusif
a posté le 18-05-2022 à 05:40
Ceux qui disent : il faut donner du temps à ks pour améliorer la situation économique, c'est faut et ils n'ont rien compris ! Oui ks est occupé à mettre en '?uvre ses souhaits et ses ambitions pour ses intérêts personnels , ks est un type dangereux pour la Tunisie

Tunisino
Oui!
a posté le à 11:42
On a toujours entendu cette phrase, des littéraires et des illettrés, depuis 2011: Laissez-nous travailler avant de nous juger! Cette logique irresponsable est dangereuse, n'a aucune projection dans le futur, la question est alors: Qui vous dit que vous êtes dans le bon chemin, surtout que vous êtes incompétent et subjectif, surtout que vous marginalisez le développement et vous pratiquer la politique idéologique ou anarchiste? Où est la vision dans votre politique aveugle, quel est votre plan pour les tunisiens du présent et du futur, dans votre logique maladroite? Les soutiens des politiques de l'après 2011, doivent se poser 1000 questions sur la motivation, la compétence, le patriotisme, et les plans politique et technique de leurs idoles avant qu'il ne soit très TROP tard.
Chanchan
Dommage pour la Tunisie qui a pourtant connu un point d'inflection vers le développement après l'indépendance.
a posté le 18-05-2022 à 03:30
on ne peut donner confiance ni même écouter quelqu'un qui joue la vedette et la star.
Ce type fait trop de cinéma pour être crédible d'autant plus que c'est le genre jawher qui parle pour ne rien dire, du genre mas-tu-vu sans rien démontrer, d'ailleurs, non seulement ceux qui veulent s'exercer (sans compétence) dans la politique, devenue à la mode depuis 2011, mais dans plusieurs domaines qui passent directement aux conclusions sans jamais analyser ni démontrer, comme quoi c'est des "Einsteins" nés.
Citez un seul savoir ou une seule science qui s'applique sans passervpar une demenstration !
Jamais ! Cela n'existe qu'en Tunisie depuis 2011, et attention et surtout il faut plisser les traits et les rides du front pour paraître plus sérieux (faussement) et soi-disant connaisseur, à la manière de l'autre cinéaste et affamé (miyet bicharr) jawher ben mbarek qui ne peut même pas commencer par expliquer comment et pourquoi il soutient n'acheva ?
N'est-ce pas déjà une faiblesse du caractère et une faiblesse de personnalité ?
Ya wildi c'est des sans scrupules ces clowns qui ne savent que trimbaler leurs joues , ikachkchou fi hnakehoum nhar wevtoulou, donc c'est des incultes sans aucune formation comme ce fut le cas des illustres des années soixante tet soixante-dix qui ont été la fierté de La Tunisie.
Ta hassra âalik ta tounis ni kanou fiha dmadem mouch bizguellif illi yetramaou.
'?loignez-vous vous laissez les conneurs travailler !
Sayeb âalikom mitfafya âabad âamaltou elle âar .
Vous nous faites honte auprès des nations développés par votre sous-développement en flagrance.
Yezzi irkhiwna une fois pour toute ! Mardh walla
Sidi
Merçi Monsieur Shabou
a posté le 17-05-2022 à 20:20
Si Omar, comme j'ai toujours soutenu: adore votre dialectique et façon purement Tunisienne de parler'?'vous parlez un language que nous comprenons tous, et notre président, devrait prendre des cours particuliers de votre façon de comuniquer'?' merçi de vos éloges Au Zayim Bourguiba et général Ben Ali'?'selon mon humble avis: il faut donner l'occasion à notre président, qui aurait tous les défauts mais est honnête patriote et surtout veut de bien à notre Tunisie'?'il faut lui donner la chance de mettre en '?uvre ses souhaits et ambitions pour améliorer le pouvoir d'achat que les maudits khouemmjjya ont fui pendant 10 maudîtes années de gouvernances déficitaires'?'.merçi encore de votre patriotisme Si Omar.
fertani
Encore un aigri!
a posté le 17-05-2022 à 20:04
Omar S'habou, comme Nejib Chebbi, fait partie de ces aigris et désabusés de n'avoir pu après la chute de benali, se tailler un rôle de premier plan!
Et alors, Omar S'habou se lance dans la critique facile et destructive, tout comme Nejib Chebbi qui accepte de se faire l'avocat du diable pour se faire entendre!
Si Omar, j'ai pour vous la plus grande estime en tant que journaliste, de politologue et de connaissance des méandres de la politique. Mais là vous me décevez!
Le peuple tunisien a voté massivement pour Kaïs Saïed. Contestez sa légitimité, comme vous le faites si insidieusement est indigne d'un homme de la stature de Omar S'habou!
Forza
Je ne partage pas son avis sur la guerre russe
a posté le 17-05-2022 à 19:55
Pour un petit pays comme la tunisie, il faut défendre la légitimité internationale et la supériorité de la loi. La guerre de la Russie contre l'Ukraine est une agression contre un pays souverain. Ce peut nous passer et on aura besoin que des pays nous supportent en supportant la légalité internationale. Ceci sur le point de vue de principes.

Maintenant concernant les aspects économiques

1- Pour le blé et les céréales, nous pouvons les acheter à d'autres fournisseurs France, Roumanie, Allemagne, Hongrie, les etats-unsi et le Canada etc.

2- Pour le tourisme, il n'existe plus en Russie depuis le 24 février. Les avions russes sont cloués au sol. Les autres destinations comme l'Egypte et la Turquie n'ont pas de touristes russes non plus. La majorité des avions des compagnies russes sont des leasings, et appartiennent en majorité à des sociétés occidentales. La Russie a fait pratiquement un holdup sur ces avions comme sur les céréales de l'Ukraine. Chaque avion qui quitte la Russie risque d'être confisqué.

Notre ancrage économique est avec les pays de l'Occident et l'Afrique.
Azzouz houcine
Le scandale oublié
a posté le 17-05-2022 à 19:47
Amadouer abir moussi n'est pas un autre scandale que monsieur omar shabou à omis de citer?
Selon m. O. Shabou, la Tunisie doit revenir aux siens !!! Qui sont ces siens, le PDL de abir? M.shabou lui même n'a-t-il pas lui même essuyé une humiliante défaite aux présidentielles ? il y a un âge où l'amnésie se pardonne.
Mon.
A fathi
a posté le 17-05-2022 à 18:53
Réécoute la vidéo, il a dit: pas de retour à l'avant 25 juillet et Ennahdha est fini politiquement
Naim
Sachant ennemi, si Shabou
a posté le 17-05-2022 à 18:39
Un discours digne d'une tangara pourtant j'ai aimé vous écouter auparavant quant vous expliquiez àu khwamji ghanouchi que toutes ses tentative d'asservissement le peuple tunisien sont et seront veine et vous avez raison.
Abir
Ks est danger pour le pays
a posté le 17-05-2022 à 17:37
Ceux qui tiennent à ks et le soutiennent, ne sont que des profiteurs , le jour où ks redevient un simple citoyen, ils ne parleront plus de lui et même ceux qui buvaient un café avec lui ne le feront plus ! Ks n'est pas à sa place, la présidente est son opposée, il dirige le pays à travers les conseils de ses tansi9iettes, c'est pourquoi qu'il est perdu comme quelqu'un quand lui ferme les yeux , on et le guide , va par là , non retourne par là, va à gauche, non à droite , recule, avance un peu, stop ! Voilà comment ks tient le pays
Lenet
@abir.....Le rcd n'aura jamais le pouvoir dans ce pays
a posté le à 23:05
Mais dans quelle langue tu veux l'entendre !!!Le rcd et ses déchets et à leur tête la fourbe moussi l'incompétente n'auront jamais le pouvoir dans ce pays....
Kaiess saied est là pour neutraliser les ennemis du peuple le rcd et ses déchets et la secte maléfique
Loc
Le snipper
a posté le 17-05-2022 à 17:16
Où était - il , toutes ces dernières années quand Ben ali régnait en maitre absolu sur le pays et quand les islamistes ont repris le flambeau pour ruiner le pays et les espoirs des Tunisiens de vivre dans un pays de liberté et de prospérité
Ali
Shabou
a posté le à 10:19
Savez vous que le bonhomme a occupé le poste de directeur général des Affaires politiques au sein du Ministère de l'intérieur du temps de feu Ben Ali. Cette direction qui instruisait l'octroi des autorisations des partis et des associations pour exercer leurs activités. Je m'arrête la et à vous de juger.
Fathy
Que des paroles
a posté le 17-05-2022 à 16:53
Monsieur,
Franchement, vous parler sans proposer des solutions
Vous voulez revenir au 24 juillet . Je vous non et non
On donne la chance au Président
st
parler
a posté le 17-05-2022 à 16:25
c'est qui lui?
Abir
Mes respects
a posté le 17-05-2022 à 15:43
Voilà tout est dis ! Vous avez monsieur les mêmes pensées les mêmes principes, la même conviction Bourguibiste que ABIR ELWaTAN ! Inchallah Rabi maaha wa maa tout watani comme vous
AVERROES
BRAVO : UN AIR DE BOURGUIBA QUI EMBAUME LE COEUR
a posté le 17-05-2022 à 14:55
B.N aurait pu et dû mentionner le nom de ce politique de grand talent. Cet exposé est à méditer et à diffuser partout à travers la république surtout sur l'agora dite politique. La forme vibrante et chaleureuse du verbe dégage un enseignement professoral exemplaire, pragmatique et rationnel à la foi, il nous rappelle ô combien l'époque florissante de BOURGUIBA où la communication est un art. Sur le fond ce Mr a en peu de temps(11mn en vidéo)résumé la situation politique du pays avec une franchise claire et une sincérité insoupçonnable. BRAVO.
Tunisino
Une bonne analyse mais!
a posté le 17-05-2022 à 14:44
On vit toujours dans le passé, la phase idéologique de la deuxième république a échoué, et la phase populiste va échouer, ce qu'a fait Ghannouchi est de la traitrise, ce que fait Saied est de l'amateurisme, et ce que fait Moussi est du n'importe quoi. Aucun ne parle du volet développement, de ce qu'il faut faire scientifiquement pour mettre le pays sur les rails du progrès durable, de ce qui est responsable de la qualité de vie des tunisiens, du présent et du futur. Ils ne s'intéressent qu'au volet politique, aveuglement, et sans aucune vision, de ce qui gouverne ou de ce qu'il doit gouverner, bêtement, et sans aucun plan. Il ruinent les tunisiens ensuite ils reviennent pour dire que les erreurs sont possibles en politique, la politique de qui? Certainement celle des imbéciles et des traitres. Des nuls, bêtes et irresponsables, qui se concourent pour atteindre le pouvoir, pour torturer les tunisiens et détruire la Tunisie. Des littéraires et des illettrés qui se jettent sur les institutions de l'Etat pour satisfaire un manque, le manque de l'échec scolaire ou professionnel. Comment veulent-ils devenir des députes, des hauts fonctionnaires, des ministres, et des présidents avec des CV si nuls? Comment ont-ils été proposés pour servir les tunisiens avec des parcours si médiocres? Certainement les tunisiens vont souffrir de l'anarchie, comme ils ont souffert de la dictature, mais rien n'est durable, la méchanceté ne peut que disparaitre!
SARAH
des CV dites -vous ?
a posté le à 15:30
Mais regardez svp les femmes (je dis bien femmes) qui dirigent, en Europe, les Ministères de la Défence et qui s´engagent beaucoup plus fort ques leurs collègues hommes, pour activer les guerres et livrer toutes armes lourdes.. !
Tunisino
@Sarah
a posté le à 09:09
Le genre ne doit pas être une issue, c'est la fiche poste (les critères à obéir pour être retenu afin de réussir une mission cible) qui est à prévaloir, sinon on tombe dans la subjectivité ou dans l'exploitation. Les choses ont a changer, c'est le volet développement durable qui est à prévaloir, ensuite suivra le volet politique. Ainsi, la compétence et l'objectivité deviennent la règle, et l'amateurisme et la subjectivité deviennent l'exception.