alexametrics
Dernières news

Les professionnels privés de la médecine abandonnent tous les accords conclus avec la Cnam

Temps de lecture : 1 min
Les professionnels privés de la médecine abandonnent tous les accords conclus avec la Cnam

 

L'Intersyndicale des professions médicales dans le secteur privé en Tunisie a annoncé l'abandon de tous les accords conclus avec la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam), en raison de ce qu'elle considérait comme étant un manque de sérieux de l'autorité de tutelle dans les négociations et la révision des accords sectoriels.

 

L'Intersyndicale englobe le syndicat des pharmacies, le syndicat tunisien des médecins dentistes, la Chambre syndicale nationale des cliniques privées Tunisie, le syndicat tunisien des médecins libéraux et le Syndicat national des biologistes de libre pratique.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

Hassen
| 17-10-2018 12:53
Le secteur privé est à l'origine de plus de 90% des paiements directs des ménages et est coresponsable avec la CNAM en tant qu'achteur stratégique des services de santé et des pouvoirs publics en tant que régulateurs de la qualié du service public et des politiques de santé du niveau élevé du reste à charge du patient dans les dépenses de santé estimé en 2014 à 38%. Pauvre patient tunisien; il est contraint de renoncer aux soins (14%) ou de faire face à de graves difficultés financières pouvant aller jusqu'à sa paupérisation (2%)

Hassen
| 17-10-2018 12:47
Le secteur privé est à l'origine de plus de 90% des paiements directs des ménages et est coresponsable avec la CNAM en tant qu'achteur stratégique des services de santé et des pouvoirs publics en tant que régulateurs de la qualié du service public et des politiques de santé du niveau élevé du reste à charge du patient dans les dépenses de santé estimé en 2014. Pauvre patient tunisien; il est contraint de renoncer aux soins (14%) ou de faire face à de graves difficultés financières pouvant aller jusqu'à sa paupérisation (2%)

chafy
| 15-10-2018 19:34
Ce n'est pas humain ce que font ces medecins et. Ses cloniques.ils savent bien que les gens sont dans l obligation de se faire soigner surtout dans. Les. Cas d'urgence cardiovasculaires. . Ce n est pas humain ils ont failli a leur serment.

kbwebkb
| 09-10-2018 19:38
Maintenant, c'est la CNAM qui choisira ses medecins, ses dentistes, ses laboratoires d'analyses et ses officines!

Hounga
| 09-10-2018 15:49
Mauvais payeurs, mauvais service , lenteurs, système de travail digne des pays du tiers-monde.

URMAX
| 09-10-2018 13:40
.... Syndicat par ci, syndicat par là ; en haut et en bas, à gauche et à droite ; devant et derrière ; il n'y a plus que des syndicats ... sur les trois axes : Cela va partir en lacets, en tangage et en vrille dans peu de temps ! (ndlr : perte totale de contrôle !).

A lire aussi

sous prétexte que l’invitation a été envoyée tardivement, soit deux jours avant l’événement prévu

18/01/2020 21:45
0

Le président de la République a, également, reçu l’ancien ministre des Finances au gouvernement de

18/01/2020 18:24
6

Une invitation que la Tunisie juge « tardive

18/01/2020 17:44
38

Newsletter