alexametrics
samedi 29 janvier 2022
Heure de Tunis : 08:26
Dernières news
Les géants de la vaccination s’attaquent au nouveau variant Omicron
27/11/2021 | 11:45
1 min
Les géants de la vaccination s’attaquent au nouveau variant Omicron


Dans la foulée de l’apparition d’un nouveau variant du Coronavirus - B.1.1.529, baptisé Omicron – , les géants de la vaccination ont annoncé le renforcement de leurs efforts de recherche pour développer des doses de vaccins adaptées. 

Découvert en Afrique du Sud cette semaine, le nouveau variant présente une constellation de trente mutations soit quinze fois le nombre de mutations qu’a présenté le variant Delta, responsable de la dernière vague du Coronavirus. Ces mutations pourraient en faire un agent particulièrement virulent en comparaison avec les variants précédents du SARS-Cov-2. 

Pfizer et BioNTech ont assuré qu’ils étaient en capacité d’adapter leur vaccin dans les six semaines à venir pour mettre au point de nouvelles doses à expédier dans le monde dans cent jours en cas d’infection généralisée. 

 

Pour le moment, le nouveau variant a été détecté en Afrique du Sud, au Botswana, à Hong Kong et en Belgique chez un voyageur venu d’Égypte. 

Moderna teste déjà, de son côté, des boosters contre Omicron. Dans un communiqué publié vendredi le laboratoire a affirmé qu’il travaillait sur une dose de rappel spécifique pour contrer le risque d’un déclin de l’immunité. 

Johnson & Johnson est, également, en train de tester l’efficacité de son vaccin contre ce nouveau variant en prévision d’une propagation du virus. 

AstraZeneca a affirmé, aussi, conduire des recherches dans les zones où le variant a été détecté. 

La destination Afrique du Sud est, actuellement, interdite par plusieurs pays, notamment l’Allemagne, l’Angleterre, la France et le Maroc. Le pays a, rappelons-le, été dévasté par le Coronavirus. Plus de 89.000 décès et 2,6 cas de contaminations ont été enregistrés depuis le début de la pandémie. 

 

N.J. 

 

27/11/2021 | 11:45
1 min
Suivez-nous
Commentaires
BIEN
En effet : une mine d'or.
a posté le 27-11-2021 à 18:57
L'action Biontech était d'environ 13 $ le 10 octobre 2019 sur le Nasdaq. En 2021, il s'établit à 335 $, soit environ 30 $ au-dessus du prix de la veille.

L'action a atteint son sommet historique actuel de 464,00 $ le 10 août 2021. Après des rapports sur un nouvel variant de virus, il est de nouveau au centre des préoccupations.
versus
quel titre
a posté le 27-11-2021 à 18:49
S'attaquer est un terme vraiment déplacé, leurs vaccin est déjà incapable de permettre aux anticorps de reconnaitre le virus d'origine alors un variant ... Plus il y a de vaccinés plus les contagieuses augmentent. Ces vaccins ARNm ont plus l'air de rendre le système immunitaire somnolent. C'est sûr, ils s'attaquent aux milliards pour les faire tomber.
salahtataouine
oui @BOBBY
a posté le 27-11-2021 à 17:40
salahtataouinenouvelle farce de bilou maisa posté le 27-11-2021 à 17:30pas la derniere on vous a prevenu vague suivie d une vague à l omsienne !!!
ce n est pas demain que je vais rentrer moi qui attendait depuis un certain temps pas envie de pcr iesé !! ni la emprisonné en hotel mes grottes me manquent je sais attendre bande .... j ai pu sortir sans etre pcr iesé (par l italie en bateau le test n etait pas obligatoire )
revenons à cette nouvelle farce comme l a bien dit le Pr Taubira , les donneés sont faussées dès le debut je m explique
pour mesurer une epidemie on doit voir l incidence ou la repercussion d une epidimie sur la population........et de la sorte on se rend compte de l etendue de la pandemie
en regle generale les infos viennent de ceux qui soignent ..medecins et hopitaux ..chaque jour .un malade est "osculté" un diag etc des elements tangibles chaque jour le tout "etudié" au niveau du ministere normalement ou "centre" creé pour l occasion ...la santé en tant qu affaire publique son ministere peut definir un "politque sanitaire"
vu qu on est 12 millions on peut tabler sur une population representative de 12 ou 13000 personne qui nous donnera une image d ensemble nombre de malades sur cet "echantillon " deçés" "hospitalisation" ..... des chiffres qui s approcheront de la realité chaque jour et chaque semaine !!
mais il y a toujours un mais ..les indicateurs utilisés et le process .on l a completement changé ....plus de medecin on a sauté la premiere etape ..la "consultation" et on s est fié aux testes qui "englobent" tout le malade le non malade (exemple en france la grippe sur 100 000 il y a 600 malades par semaine et ça sur une etude qui se fait depuis 20 ans et la covid le pic depuis le debut de la pandemie c est 175 le pic par semaine !!)
vous voyez les "indicateurs" utilisés changent tout ....c est une chose que je connais bien car j ai jonglé avec les indicateurs vu que j interviens sur le marché (pas de crypto) ....que du faux d ou 95 % de perdants car l indicateur ne reflete pas la realité et plonge les gens dans une fausse route (la crypto que beaucoup connaissent vu la pub il y a le bitcoin ou il ne compte que 21 millions d unités et 19 millions "sur le marché" valorisés à peu prés à 3 milliards de dollar ..il y a un echange de 170 milliards (j ai pas en tete la periodicté) vous voyez 95 % DE CE MONTANT va dans la poche de 5% !!!)
c est faussé des le depart et l info transmise n est pas la bonne alors la question qui se pose POURQUOI je vous laisse deviner ...
s infirmer c est possible
versus
Ne pas oublier le plus important
a posté le à 18:57
Tous les admis en soins critiques à l'hôpital subissent un test, du moment qu'ils sont positiv covid on les déclarera admis pour covid même s'ils sont entrés pour tout autre chose (cancer, crise cardiaque, ...). Et puis, déclarer que des personnes âgées en fin de vie, des malades condamnés meurt du covid s'est faire croire que la mort n'existait pas avant. 5.5 millions de décès par ou plus avec covid sur 7 milliards de personnes sur la planète c'est un grain de sable sur une plage.
BOBBY
Essai à lire deMatthieu Amiech" Ceci n'est pas une crise sanitaire"
a posté le 27-11-2021 à 12:53
Essai à lire de Matthieu Amiech" Ceci n'est pas une crise sanitaire"
les axes:
1-Il n'y a pas de rupture profonde dans l'état de santé de la population depuis mars 2020 à cause du Sars-cov2
2-Les vaccins bio-technologiques achèvent de transformer notre monde en un vaste laboratoire hors-contrôle
3-La gestion de l'épidémie et la campagne de vaccination promeuvent une société encore plus autoritaire et informatisée
4-Par un souci mal placé du sort « des plus fragiles », la gauche se pose en soutien indéfectible de la technocratie en marche
extrait :
"'? quoi l'on peut désormais ajouter : un contexte épidémique qui justifie le traçage permanent d'une maladie contagieuse et le contrôle d'une vaccination érigée en devoir civique ' ce contexte est parfait pour stimuler le développement de la surveillance de masse. Voyez l'évidence que constitue pour beaucoup le « pass sanitaire ». S'il me semble au contraire légitime de s'y opposer fermement, c'est parce que la pertinence de la vaccination massive devrait se discuter (au minimum) et qu'il y a bien d'autres leviers à actionner de toute urgence en matière de santé publique. Mais c'est aussi parce que le « pass » est un moyen de nous forcer et nous accoutumer définitivement au recueil permanent d'informations sur nos vies et nos relations : celles-ci se réduisent à un stock de données destinées à entraîner les « robots » et mettre au point les innombrables algorithmes qui détermineront à notre place ce que nous faisons, pouvons, voulons. L'intelligence artificielle n'est pas une technologie, c'est un projet de société totalitaire."