alexametrics
dimanche 03 mars 2024
Heure de Tunis : 13:06
Dernières news
L’endettement public de la Tunisie a dépassé les 120 milliards de dinars à fin septembre 2023
06/12/2023 | 10:30
1 min
L’endettement public de la Tunisie a dépassé les 120 milliards de dinars à fin septembre 2023

 

L’endettement public du pays a atteint 120,54 milliards de dinars fin septembre 2023, en se référant aux résultats provisoires de l’exécution du budget de l’État à fin septembre 2023, récemment communiqués par le ministère des Finances.

 

Rappelons que selon la loi de finances 2023, l’endettement total public du pays devait se situer à 124,57 milliards de dinars fin 2023, soit 76,65% du PIB contre 79,9% en 2022. Ces chiffres ont été mis à jour par la loi de finances rectificative, le ministère des Finances s’attend à ce que l’endettement total passe à 127,16 milliards de dinars fin 2023, représentant 80,2% du PIB.

Selon les prévisions annoncées, 43,3% de l’endettement total sera intérieur et 56,7% extérieur.

 

 

I.N.

06/12/2023 | 10:30
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Abel Chater
Réponse à @matieregrise
a posté le 07-12-2023 à 21:55
Réponse à @matieregrise
Je suppose que tu cherches un débat sérieux. C'est pour cela que je viens t'attirer ton attention, que je n'ai utilisé le cas de la France, que pour faciliter la compréhension aux Tunisiens. Je pourrais encore utiliser les dettes des Etats Unis, qui dépassent l'incroyable gigantesque et incommensurable somme de trente mille milliards de dollars (30.000.000.000.000 de dollars). Malgré tout, les Américains jettent des dizaines de milliards de dollars au profit des juifs génocidaires de Gaza occupants de la Palestine et d'autres dizaines de milliards de dollars, au profit des juifs d'Ukraine. Sans oublier les milliards de dollars de corruption à l'Egypte, à la Jordanie et à tous ceux qui trahissent la cause palestinienne au profit des juifs génocidaires de Gaza occupants de la Palestine.
Rappelle-toi du premier discours du criminel de guerre, le président américain de l'époque de leur coup du 11 septembre, George Walker Bush jr, lorsqu'il fit appel aux Américains de sauver l'économie américaine. Non pas par le «takachèf» ou l'austérité de Bourguiba ni par ses escroqueries qu'il appelait ses plans quinquennaux comiques, qui nous ont ruinés jusqu'à aujourd'hui. Mais par plus de consommation et par plus de dépenses en se désistant de leurs épargnes. Il n'a pas appelé les Américains à garder leur argent ni à venir en aide à la caisse de l'Etat, par les tromperies à l'image de notre Fonds de solidarité nationale 21-21 ou de la Banque tunisienne de Solidarité, par lesquels l'Etat jette l'éponge sur le ring de ses devoirs, suivant la devise de : «aidez-vous afin que Dieu vous aidera, mais donnez-moi ma part». Une escroquerie à la César et à la légion de César.
Donc, crois-moi mon ami, ni la France, ni les Etats Unis, ni l'Italie ne feront faillite. L'essentiel c'est que la consommation de leurs peuples soit d'un haut niveau. Non pas comme chez nous, où les citoyens cherchent du café, du riz, de l'huile, du sucre, etc. C'est-à-dire, que l'économie de la Tunisie est en comma, sans qu'on ne puisse lui prévenir le moindre succès.
Mon ami, l'Etat n'est pas un supermarché à gérer par le plus et par le moins. L'Etat est juge et partie dans l'ensemble de l'économie du pays. Son unique rôle doit se limiter à faire tourner les marchandises par les quatre coins du pays. Non pas à s'occuper des chiffres et des lettres dans son bureau, en jouant au «Klugscheisser», qui sait tout et qui va réparer ce dont il n'a aucune compétence sociopolitique.
Bonne soirée.
J.trad
alkaaba ta9libou Alle3ba, Alka3ba
a posté le 07-12-2023 à 09:21
Tanchourou Nidaa 'El A9saa /ayouha achabab /Inna Allah baraka hawla'AlA9saa / venez en millions / à travers Al ma3baar /à travers toutes les frontiëres / exigez des armes / il n'y a que quelques soldats colons , lcitoyens juifs ont dit à Natanyahou (idhab anta wassahaina wa 9atilou ,Inna fi ourouba hariboun .
J.trad
Qu'il dépassé !? Et puis après ?!!!
a posté le 07-12-2023 à 09:04
Quelqu'un a-t-il calculé ,le taux d'intérêts ,sur les milliards. De milliards , de l'épargne des capitaux Arabes ,et Musulmans dans les banques Suisses ?!? Voilà où il faut demander des comptes .l'argent du pèlerinage que rapporte. La Mecque ,doit aller secourir et nourire les enfants de Palestine
Kikou
Reponse
a posté le à 10:39
Toujours la même rengaine. Vous voulez l'argent des autres,et vous croyez que c'est légitime. Vous ne changerez jamais car vous avez la culture bédouine. Vous aimez la paresse et vous vivez de l'effort des autres .vous voulez vaincre Israël avec cette mentalité. Bonne chance!
Chelbi
Effrayant
a posté le 06-12-2023 à 18:28
Ce n'est pas assez, il faut creuser encore et encore dans le communisme à deux sous, dans le populisme à bas niveau, dans les slogans vides des années 50 et 60 pour maintenir la populace dans son état de sommeil.
Abel Chater
Ils parlent de 120 milliards de dinars, alors qu'ils ne sont que 35 milliards d'euros, au moment où les dettes de la France dépassent les trois mille milliards d'euros (3000 milliards d'euros). Des indigènes qui vivent encore par leur million, qui n'est plus que mille dinars (1000,- dinars).
a posté le 06-12-2023 à 15:32
La démocratie française ne permet à personne d'affamer, d'appauvrir ou d'imposer la misère au peuple français. Les politiciens de la France savent bien qu'avec des restrictions commerciales à la manière du Communisme, où le commerce est mis dans le coma sous la lumière d'une bougie, comme c'est le cas actuel en Tunisie, il ne pourra y avoir d'argent qui entre dans la caisse de l'Etat. L'Etat fait faillite, tout en se prenant pour "Klugscheisser" du mythe caricatural, de tenir une carotte devant l'âne, dans l'idée de le faire avancer plus vite qu'il ne le pourra. Ils ne savent pas que pour lutter contre l'endettement, l'Etat doit encourager la consommation et à l'animation de l'économie du pays, car chaque dinar, euro ou dollar qui change de main, pond des taxes et de la TVA dans la caisse de l'Etat. Les amateurs parmi nos putschistes en Tunisie, étranglent l'économie tunisienne actuellement par leur méthode «jerbi» (caisse moins dépenses, égal gains). Ils étouffent la population tunisienne par leur folie de l'Ingénieux Noble Don Quichotte de la Manche, qui lutte contre les moulins à vent, que nos putschistes appellent la lutte contre l'endettement de la Tunisie.
Freiner l'économie du pays est un suicide à court terme. Un jeu de poker et de suspense.
Allah yostir Tounes.
matieregrise
Voyons
a posté le à 21:10
1. La France vit depuis 40 ans largement au dessus de ses moyens. Elle le payera tôt ou tard et ça sera le pauvre contribuable français qui trinquera. A ce moment, les gilets jaunes seront des enfants de c'?ur devant ce qui se produira comme révolte populaire.
En tout cas, la marge de man'?uvre des politiciens magiciens français est de plus en plus étroite, si ce n'est le néant. Vous verrez en 2027 à coup sûr au pouvoir un parti de "l'excrême" droite ou ses dérivés

2. A ce que je sache, les 120 milliards de Dinars de la dette de la Tunisienne n'est pas l'?uvre de ce que vous appelez les putschistes.

3. Il est temps d'assainir la scène économique en Tunisie. Nous avons besoin d'une nouvelle élite intègre et créatrice de richesses et non pas des familles rentières qui n'ont que très peu de mérites et qui ont léché, depuis l'ère coloniale, des bottes (pour ne pas dire autre chose), et ce de père en fils.
Les nouveaux riches aux états unis par exemple sont les entrepreneurs de la tech et non pas les fils des héritiers (comme c'est le cas en Tunisie).

4. Il y a un processus révolutionnaire qui prendra encore des années. Il ne se fera pas dans la douceur (comme dans toute révolution). Une chose est sûre, le peuple tiendra le coup, car la route est la bonne.