alexametrics
B.N.CHECK

Le secteur de l'éducation est-il le moins payé en Tunisie ?

Temps de lecture : 3 min
Le secteur de l'éducation est-il le moins payé en Tunisie ?

 

Sur Facebook, une publication a affirmé que le salaire moyen en Tunisie est de 924 dinars et que le secteur de l'éducation se classe en dernière position. Ces publications ont circulé sur des pages dédiées au secteur de l'éducation.

 

 

Nous avons vérifié ces chiffres en consultant notamment les enquêtes menées par l'Institut national de la Statistique, et nous avons trouvé une étude « Emploi et Salaires » publiée le 25 mars 2024 qui relate ces chiffres.

D’après le rapport de l’INS auprès d'un échantillon d'entreprises publiques et privées tunisiennes couvrant 16 secteurs économiques, sélectionnées aléatoirement à partir du Registre national des entreprises, le salaire moyen en Tunisie n'a pas dépassé 924 dinars, soit environ deux fois le salaire minimum garanti (SMIG), qui est de 460 dinars,

L'enquête, réalisée par l'institut en 2022 et dont les résultats ont été publiés en mars 2024, a révélé que le salaire moyen en Tunisie varie entre 1698 dinars pour les cadres et 658 dinars pour les ouvriers. Le salaire moyen dans le secteur public est de 899 dinars, allant de 1628 dinars pour les cadres à 612 dinars pour les ouvriers. L'enquête a montré que le secteur financier et des assurances offre les salaires les plus élevés en Tunisie avec une moyenne de 2605 dinars, atteignant 3253 dinars pour les cadres et descendant à 1112 dinars pour les ouvriers.

 

 

Le secteur des technologies de l'information et de la communication se classe en deuxième position avec un salaire moyen de 1908 dinars.

L'enquête a également indiqué que le secteur de l'éducation présente les salaires les plus bas, avec une moyenne ne dépassant pas 792 dinars, ce qui met en évidence les défis de rémunération dans ce domaine essentiel.

 

Notons que l’enquête Emploi et Salaires est une étude structurelle menée par questionnaire auprès d’un échantillon d’entreprises sélectionnées aléatoirement à partir du Répertoire National des Entreprises (RNE). Elle vise à collecter des informations sur l’évolution de l’emploi, les mouvements de personnel par catégorie professionnelle, ainsi que la décomposition des salaires bruts annuels, incluant le salaire de base, les heures supplémentaires et les primes. L’enquête porte également sur la durée d’activité et de travail des entreprises.

 

L’enquête distingue deux catégories d’employés dans les entreprises : les non-salariés et les salariés. Les non-salariés sont des personnes travaillant dans l’entreprise sans être salariées, comme le gérant, les associés ou des membres de la famille. Les salariés, quant à eux, sont des employés ayant un contrat de travail avec l’entreprise, qu’ils soient permanents ou occasionnels. Les employés permanents sont intégrés durablement à l’entreprise et ne sont pas recrutés pour des missions temporaires. Les employés occasionnels sont recrutés temporairement pour des missions spécifiques et limitées dans le temps. Cette distinction repose sur la perception déclarative des personnes interrogées, et non sur le type de contrat (CDD, CDI, etc.) liant le salarié à l’entreprise. La même question est posée à toutes les entreprises de l’échantillon, indépendamment de leurs classifications sectorielles.

 

R.A.

Votre commentaire

Commentaires
le financier
une bande de glandeurs
a posté le 22-05-2024 à 16:28
En surnombre , et sur paye par rapport a la qualite de l education fourni qui se remplissent les poches avec l etudes , les cours particuliers . D ailleurs certains donnent des bonnes notes aux eleves qui prennent des heures d etudes avec eux . Pour certains , ils donnent une mauvaise images du metier de prof voir les habitues a la corruption dans le pays .
Je propose que les militaires a la retraite deviennent prof sur le model des hussards de la 3eme republique francaise ,cela coutera moins cher a l etat . Le militaire recevra sa retraite + une indemnite supplementaire et je vous garantis que les eleves feront plus les malins
Citoyen Ordinaire.
Cours particuliers.
a posté le 22-05-2024 à 14:15
Les cours particuliers rapportent plus de dix fois le salaire des enseignants. Et ils ne sont pas déclarés au fisc. Le ministère des finances doit traquer les richesses des enseignants et leur train de vie très élevé.

A lire aussi

La Tunisie, comme d'autres pays dans le monde, célébrera demain, jeudi 20 juin 2024, la Journée

19/06/2024 17:20
5

En recherchant avec des mots-clés, il s'est avéré que la vidéo était ancienne et datait du 22

18/06/2024 15:12
10

Les décisions du G7 ne sont pas prises par vote majoritaire. Les pays doivent parvenir à un accord

13/06/2024 20:26
1

Le 8 juin 2024, le journaliste spécialisé dans les technologies de l'information et de la

11/06/2024 21:11
1