alexametrics
mercredi 29 mai 2024
Heure de Tunis : 09:57
Dernières news
L’ATFD condamne les accusations formulées contre Bochra Belhaj Hmida
22/04/2024 | 12:18
1 min
L’ATFD condamne les accusations formulées contre Bochra Belhaj Hmida

 

L’Association tunisienne des Femmes démocrates (ATFD), a publié, lundi 22 avril 2024, un communiqué dénonçant les accusations prononcées à l’encontre de son ancienne présidente, Bochra Belhaj Hmida, citée dans le cadre de l’affaire dite de complot contre la sûreté de l’État.

L’ATFD, commentant le rapport de clôture de l’enquête, a estimé qu’il est devenu clair que le pouvoir judiciaire bafoue les normes minimales d'indépendance, outre la manipulation flagrante des procédures et des règles les plus simples d'un procès équitable. « Le pouvoir politique, qui a mis la main sur le pouvoir judiciaire n'a même pas pris la peine de fournir la moindre preuve réelle ou juridique contre Bochra Belhaj Hmida ou les autres personnes citées dans le dossier », a relevé l'ATFD.

L’association a souligné que les accusations ont seulement été fondées sur le fait que Bochra Belhaj Hmida a reçu une décoration française, dont ont bénéficié des centaines de Tunisiens avant elle, ajoutant que le parcours militant de l’activiste et défenseure des droits de l’Homme lui a valu d’être décorée à maintes reprises en Tunisie et à l’étranger.

L’ATFD a exprimé son soutien inconditionnel à son ancienne présidente appelant à mettre fin aux accusations infondées qui la visent ainsi que les opposants politiques.

On rappellera que le juge d’instruction a décidé de clôturer l’instruction dans l’affaire dite de complot contre la sûreté de l’État et de transmettre l’affaire à la chambre criminelle près le tribunal de première instance de Tunis. Khayam Turki, Ridha Belhaj, Ghazi Chaouachi, Jaouhar Ben Mbarek, Issam Chebbi et Abdelhamid Jelassi sont toujours détenus en prison.

 

 

M.B.Z

22/04/2024 | 12:18
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Citoyen_H
ON ATTEND TOUJOURS SA FAMEUSE PSEUDO-LISTE.
a posté le 22-04-2024 à 18:46
Selon ses dires, à l'époque de BCE, elle avait revelé qu'elle allait nous communiquer les noms des commanditaires des attentats terroristes ayant eu lieu depuis l'avènement des gardiens d'étables et d'écuries de la maudite et chaotique troika post-2011, dont ceux de Brahmi et Belaid,
!!!!!
On attend toujours.............
Du pipeau à tire-larigot.

Entre autres, on attend toujours les rapports des millions de commissions s'étant passés sous l'ère de Marzouguiki jusqu'au 25 juillet béni, l'an de grace 2021 !!!!


veritas
il y'a un marché conclu'?'
a posté le à 19:27
Affaire classée suite à un marché conclu ou à des menaces .
veritas
Les clans des intouchables.
a posté le 22-04-2024 à 16:05
Les clans des intouchables tunisiens se comptent par plusieurs dizaines'?'le clan des avocats dont Bouchra ,le clan des juges ,le clan des journalistes comme Boughalleb,le clan des médecins ,le clan des pharmaciens,le clan de la contrebande ,le clan des hommes d'affaires ,le clan des responsables sportifs et la liste est encore longue ,leur dénominateur commun avoir des privilèges à gogos et être intouchable pour tout et pour rien .
il faut reconnaître que ça existe dans toutes les pseudos démocratie mais en Tunisie il n'y a pas photo
the Mirror
Le Président Saïd, encore et toujours
a posté le 22-04-2024 à 13:32
Le communiqué de l'ATFD porte des accusations très graves à l'encontre de la Justice en Tunisie, lorsqu'il dit et je le cite : « absurdité atteinte par la justice », ou encore « le pouvoir politique n'a même pas pris le soins de présenter des preuves réelles et judiciairement acceptables pouvant aboutir à l'accusation de Bochra Belhaj Hmida».

Je n'ai ni l'envie, ni la latitude pour défendre le Pouvoir, mais, le citoyen que je suis, ne peux accepter que l'on confonde sur la place publique, le Pouvoir et la Justice ; le président de la République et la Justice.
Le Palais de Carthage a toujours refusé d'intervenir dans les affaires du Palais de Justice, bien que plusieurs familles de prisonniers lui ont demandé de le faire.

- Non ATFD, on ne met pas une personne en prison, uniquement parce qu'elle a été décorée par la France,
- Non ATFD, vous n'avez pas le droit d'harceler la Justice, lorsqu'elle fait un travail qui ne vous plait pas.

Avec son communiqué non fondé, l'ATFD ne cherche pas à innocenter Bochra Belhaj Hmida, bien au contraire, il l'enfonce encore davantage avec des contre-vérités. Le communiqué vise fondamentalement le Président Saïd, un président qui qui reste l'unique espoir aux tunisiens, en dépit de la situation bien critique du pays, en ce moment.

saga
que du blabla
a posté le à 14:53
tu n'as apporté aucune vérité, aucun arguments contre disant l'article en question
ki sidou ki jouadou
Wolfgang
Où est Bouchra Belhadj Hamida ?
a posté le 22-04-2024 à 12:56
BN ne nous dit pas où se trouve Bochra Belhadj Hamida, qui n'est pas en Tunisie depuis un certain temps déjà. Et pour cause, elle risque d'être incarcérée.
La justice tunisienne, du moins telle qu'on la voit emprisonner les accusés dans l'affaire dite du complot contre la sécurité de l'?tat, est lamentable.
veritas
En France .
a posté le à 16:51
Elle a senti l'air chaud au dessus de sa tête elle s'est casée'?'pas bête la fille elle ne fait pas dans la 1/2 mesure.
Gisela
Bochra Belhadj Hamida
a posté le à 20:10
La militante hors paire Abir Moussi du faire la même chose et ne pas risquer sa santé, si c'est ne pas plus.