alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 22:35
Dernières news
La toile s'enflamme contre l'UGTT et son appel à annuler le spectacle de Boujenah
05/07/2017 | 00:59
2 min
La toile s'enflamme contre l'UGTT et son appel à annuler le spectacle de Boujenah

 

Des réactions ont fusé de toutes parts à la suite du communiqué rendu public par l’UGTT dans lequel le syndicat a appelé à l’annulation du spectacle de l’artiste Michel Boujenah.

Des politiques, des journalistes et des activistes de la société civile ont dénoncé cette position, considérant qu’elle constitue une ingérence dans « une affaire qui ne la concerne pas », tout en relevant le caractère antisémite de cet appel, notamment, pour une organisation ayant obtenu le prix Nobel de la Paix.

 

Pour Karim Baklouti Barketallah, cet appel est juste invraisemblable d’autant plus qu’il s’agit d’une ingérence dans la programmation des spectacles culturels : « Et puis quoi encore! Poursuivons cette démagogie et demain nous ferons fuir le monde entier de chez nous. Nous sommes en pleine hypocrisie. On interdit Boujenah et accueillons à la Ghriba des juifs qui viennent directement d'Israël […] », s’est-il exclamé.

 

 

L’homme de culture, Khemaies Khayati, s’est, également, indigné de la position de la centrale syndicale, estimant qu’on a tellement toléré ses desiderata qu’elle se croit tout permis.

Le journaliste Karim Ben Amor a, quant à lui, affirmé qu’ « on a vaincu la dictature, on va se faire détruire par la dictature du prolétariat... ». Il a par la suite tourné en dérision l’appel de l’UGTT à travers plusieurs statuts sarcastiques publiés sur sa page Facebook.

 

 

Pour sa part, le journaliste, Zied El Héni, a indiqué que « la direction de l’UGTT a le droit d’appeler le public à boycotter le spectacle de Michel Boujenah, mais ne peut en aucun cas appeler à son annulation. La responsabilité de la direction de l’UGTT l’oblige à ne pas accueillir Boujenah pour son soutien à Israël, et la responsabilité des autres les oblige à l’accueillir pour sa position fidèle à son pays, la Tunisie. La centrale syndicale se doit de défendre les affaires équitables comme l’affaire palestinienne, mais il est, également, de ses devoirs de connaitre ses limites et ne pas agir en tant que tuteur de pays et de tous les Tunisiens », a-t-il relevé.

 

S.H

05/07/2017 | 00:59
2 min
Suivez-nous

Commentaires (56)

Commenter

Lisette36
| 08-07-2017 12:13
Il y a longtemps que la Tunisie est morte

Garfy
| 07-07-2017 21:58
Qu'un juif aime et defendre israel, c'et aussi logique qu'un noir aimant l'afrique, ou un musulman aimant la mecque.
Ce n'est pas une tare d'etre sioniste. Ce n'est pas la meme chose que la critique d'un gouvernement israelien.
Ou alors, il faut critiquer la charia pronée par une majorité de palestiniens, et leur radicalisme qui s'apparente beucoup a daesh.

hamahama
| 07-07-2017 17:51
ce spectacle doit se déroulé , c'est un juif tunisiens et il soutien ce que il veux il est libre, mais l'ugtt na aucun droit de privé ces fans et obliger les tunisiens devenir comme des troupeaux de pâturage

k-actus
| 06-07-2017 20:40
Bienvenue michel dans la terre de tes ancêtres... Vous aimez la Tunisie plus que bcp de voleurs et d' hypocrites vivants sue son sol

Tunisien
| 06-07-2017 11:52
Signalons, au passage, que l'UGTT est sur la bonne voie de la dérive avec l'aide et la complicité des partis au pouvoir.
Ces ignorants ne réalisent pas encore qu'ils se discréditent en se fourrant dans toute sorte de sujet dont ils n'ont cure...
Se prennent-ils pour le messie...

kameleon78
| 06-07-2017 00:44
Cette UGTT devrait s'occuper des usines en grève, du sabotage de l'économie tunisienne que de s'en prendre à un tunisien parce qu'il est juif. Mais quelle mouche a piqué cette centrale, n'a t-elle pas autre chose à faire, mais que fait l'état, les autorités de tutelle des spectacles c'est à dire le ministère de la Culture. Meskina tounès pourquoi es-tu tombée si bas? Je vomis de plus en plus ceux qui dirigent le pays, le laisser-aller, le menfoutisme, l'absence d'état, l'anarchie etc.....

ben
| 06-07-2017 00:29
Il est plus du rôle de l'UGTT de défendre les travailleurs au chômage à Kebili depuis qu'on a fermé les vannes des puits de pétrole, pour ne prendre que cet exemple que de s'ériger en donneur de leçons. J'aurais compris s'il s'était agi d'un dirigeant politique, mais là c'est un artiste tunisien, qui adore son pays et qui est peut être moins pro-israélien que beaucoup d'autres artistes qui ont foulé notre sol. Comme il est juif, c'est plus facile de lui jeter la pierre. Car après tout si les gens ne veulent pas aller à son spectacle, c'est leur problème, mais il faut laisser la liberté de choix aux uns et aux autres. Il convient aussi d'être cohérent car si l'UGTT siège à la CISL, dans la même organisation qu'Israél il faudrait alors quitter cette organisation??? Empécher des juifs dont beaucoup sont probablement sionistes de venir au pèlerinage de la Ghriba. Et pour finir, ne réalise pas-t-on tout ce que nous avons perdu en terme de diversité et de tolérance depuis le départ des juifs de notre pays?

mouha
| 05-07-2017 23:47
Histoire de con
Une centrale syndicale qui se doit de defendre les interets des ouvriers veut annuler un spectacle. C'est peut etre le prix a payer pour avoir recu le prix nobel de la paix

HatemC
| 05-07-2017 23:14
Un lien ou référence du sionisme de Boujenah ... étayez vos dire ... Je veux du concret ... autrement allez vous ***... tici tac ... j'attends .. Vous avez attaqué Boujenah en le traitant de sioniste ... des liens qui le prouvent autrement vous avez diffamé un homme sans raison ... Des preuves ... Hatem Chaieb

Marej
| 05-07-2017 23:06
Que l'UGTT demande aux travailleurs de se remettre au travail, d'augmenter le rendement et de redresser l'économie du pays , au lieu de chercher de nous embêter par des communiqués stériles et d'aucun intérêt !