alexametrics
jeudi 19 mai 2022
Heure de Tunis : 03:46
Dernières news
La Haica étonnée par la décision judiciaire concernant Nessma et la Radio du Saint Coran
24/11/2021 | 11:05
1 min
La Haica étonnée par la décision judiciaire concernant Nessma et la Radio du Saint Coran

 

La membre de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (Haica), Soukaina Abdessamad, a exprimé son étonnement, suite aux décisions judiciaires de la veille, émises par le Tribunal de première instance de Ben Arous et selon lesquelles elle maintenait d’une part la décision de saisie des équipements de la chaîne télévisée Nessma TV et décidait, d’autre part la levée des saisies opérées sur les équipements de la Radio du Saint Coran et de la Société d'information et de communication Zitouna.

 

 

Au micro de Myriam Belkadhi dans l’émission Shems Jedid sur Shems FM, Mme Abdessamad a spécifié mercredi 24 novembre 2021, que la décision judiciaire n’est pas parvenue à la Haica et que l’autorité a été juste informée du verdict par l’avocate chargée de l’affaire.

 

L’étonnement de l’instance et d’autant plus grand que le même scénario que celui de Zaghouan s’est reproduit pour la Radio du Saint Coran où en première instance elle a eu gain de cause et en appel, on a donné raison à la Haica, a-t-elle expliqué. Et de rappeler dans ce cadre, les multiples infractions commises par le député, prédicateur et propriétaire de la radio illégale al-Quran al Karim Saïd Jaziri, en ce qui concerne l’irrespect des lois établies.

Soukaina Abdessamad a souligné, dans ce cadre, que l’autorité audiovisuelle compte faire appel de la décision judiciaire de la veille.

 

I.N

24/11/2021 | 11:05
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Houcine
Objectivement complices.
a posté le 24-11-2021 à 14:01
Depuis un certain temps, on relève des jugements pour le moins surprenants.
L'appareil judiciaire qui clame son désir d'indépendance montre à quel point il reste fidèle à ses pratiques iniques.
Kais Saied semble laisser faire, et après tout il pourrait y trouver son compte à tranquilliser les islamistes dont les vrais responsables sont toujours libres et plus que jamais déterminés à retourner la situation en leur faveur.
On pourrait observer une alliance objective.
Les seconds couteaux arrêtés, Saied fournit des gages aux populations qui attendaient la mise hors jeu de Ennahdha.
Mais, là s'arrête là portée de son coup.
Je crois qu'il commet une erreur fatale. La justice doit être mise à l'abri et cela ne peut aboutir que par une purge et le renvoi de tous les corrompus, les agents déguisés et les islamistes.
Cette erreur peut devenir une faute.
Et, dans ce cas, je crois prédire qu'il serait le premier à en payer le prix fort.
Il est plus que temps de mettre aux arrêts tout l'appareil Nahdhaoui qui commence à rameuter ses bases.
Ils préparent leur coup.
observator
Depuis mai 2019
a posté le 24-11-2021 à 12:31
Les membres actuels de la Haica n'ont aucune existence légale.
Leur mandat a expiré depuis cette date.
Et ils continuent à jouir de tous les avantages qui leur avait conféré ce mandat entre autres rémunérations avantages en nature comme voiture '? de fonction ....supportés par le contribuable tunisien.
Pour faire quoi ?
Maintenir le paysage médiatique dans cet état de sous-développement..... au profit du système corrompu.

La Haica actuelle est illégale et s'étonne de décisions judiciaires.
Vive la justice libre et juste.
Lakoudi
Pourquoi cet étonnement ?
a posté le 24-11-2021 à 12:06
La HAICA devrait pourtant savoir que la justice de Son Eminence Grise est toujours aux manettes et bel et bien fonctionnelle !