alexametrics
dimanche 29 janvier 2023
Heure de Tunis : 13:55
Dernières news
La Fédération générale du transport menace de faire grève et organise une manifestation
30/11/2022 | 10:01
2 min
La Fédération générale du transport menace de faire grève et organise une manifestation

 

Le secrétaire général de la Fédération générale du transport relevant de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), Wajih Zidi a affirmé qu'une marche nationale aura lieu le mercredi 30 novembre 2022. Il a, également, assuré que cette marche ne signifiait pas un arrêt des activités des sociétés de transport.

 

Intervenant à la même date durant l'émission "Ahla Sbeh" diffusée sur les ondes de la radio Mosaïque Fm, Wajih Zidi a critiqué l'attitude du gouvernement et l'absence de réaction quant aux appels lancés par la Fédération générale du transport concernant les établissements publics. Il a rappelé qu'une réunion de l'instance administrative avait eu lieu à la date du 21 octobre 2022. Celle-ci avait décidé de tenir des réunions au niveau de chaque région afin d'expliquer davantage la situation aux militants de l'UGTT.

 

« Nous avons décidé d'organiser une marche nationale. L'absence de réaction de la part de l'autorité de tutelle et de la présidence du gouvernement nous poussera à annoncer, au cours de la semaine prochaine, une grève sectorielle générale... Nous sommes conscients de la situation du pays... Les participants à la marche veulent défendre les entreprises publiques du secteur des transports, voire l'ensemble des entreprises publiques du pays ! De l'autre côté, on ne se contente que d'observer. Nous sommes étonnés par cette attitude... Nous ne pouvons qu'en déduire que le gouvernement cherche à vendre et à privatiser ces entreprises, tel qu'il a été convenu avec le Fonds monétaire international », a-t-il ajouté.

 

 

Wajih Zidi est revenu sur les déclarations de la chargée de la communication à la Société des transports de Tunis (Transtu), Hayet Chamtouri. Elle aurait assuré que la Transtu procédera à l'acquisition de 300 bus d'occasion. Il a affirmé qu'aucun projet de ce genre n'a été soumis au conseil d'administration. Il a, aussi, indiqué que les autres projets relatifs à l'acquisition de 120 bus ou à la maintenance de la flotte n'avaient pas été appliqués.

« Le réseau ferroviaire de la Transtu compte actuellement quinze fourgons. Il comptait, en 2010, 174 fourgons. Les chauffeurs subissent quotidiennement des agressions... L'autorité de tutelle refuse même de se réunir avec nous afin de trouver un accord », a-t-il ajouté.

 

S.G

30/11/2022 | 10:01
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Bruno
La vérité
a posté le 30-11-2022 à 11:19
Et après la grève qu'est ce qui changera ? On voit bien la manigance et l'espièglerie de ces voyous de l'UGTT qui veulent boycotter à tout prix les élections du 17 décembre mais ils ne gagneront pas la partie.
t
Une grève ?
a posté le 30-11-2022 à 11:16
Sans demander l'avis aux taxieurs de Tunis qui monopolisent le transport urbain à Tunis ?
Les nouveaux propriétaires de Tunis.
DHEJ
Quel débile...
a posté le 30-11-2022 à 10:27
Ya wlid la Tunisie est déjà en état de grève clinique!
retraité
trop de grèves et de manifestatins
a posté le 30-11-2022 à 10:25
ça ne passe pas une journée sans grève ou manifestation ou démonstration pour un pays en ruine économiquement socialement financièrement une inflation galopante un endettement i,supportable pénurie des produits alimentaires des médications et un appauvrissement de la population et du pays