alexametrics
samedi 13 juillet 2024
Heure de Tunis : 09:58
Dernières news
Kaïs Saïed en visite aux forces militaires spéciales et au ministère de l'Intérieur
22/07/2020 | 11:46
2 min
Kaïs Saïed en visite aux forces militaires spéciales et au ministère de l'Intérieur
Le président de la République, Kaïs Saïed, a effectué dans la soirée de mardi 21 juillet 2020, une visite d’inspection au quartier général des forces militaires spéciales. 
 
Il a salué les efforts de l’armée tunisienne et n’a pas manqué de rappeler le rôle des forces armées dans la lutte contre les ennemis de la Tunisie et toute partie qui oserait transgresser la légitimité. 
 
« Celui qui pense transgresser la légitimité de l’intérieur ou de l’extérieur se heurtera aux forces armées en qui j’ai entièrement confiance pour lutter contre les complots qui se tissent à l’étranger. Nos forces armées sont prêtes à faire face à ceux qui conspirent avec l’étranger contre l’Etat. Notre armée ne tolèrera jamais une agression contre la Tunisie ou déviation de la légitimité et celui qui osera se heurtera à un mur qui lui tombera sur la tête et ses rêves se dissiperont », a-t-il déclaré. 
 
Le chef de l’Etat a effectué, dans la même soirée, une visite dans les locaux du ministère de l’Intérieur où il a souligné, dans son allocution, sur la nécessité d’appliquer la loi contre quiconque aura commis des infractions, sans exception, aucune. 
 
« Vous êtes au courant de ce que certains souhaitent réaliser. Nous tenons à la légitimité, nous tenons à la loi, même si la loi n’exprime pas la vraie légitimité. Le chaos que certains souhaitent semer sera voué à l’échec grâce à votre volonté et la nôtre. Je suis au courant de leurs soirées et de leurs discussions de salon. Ils veulent préparer le terrain pour dévier de la légitimité », a-t-il affirmé soulignant qu’il ne tolèrera jamais que la Tunisie devienne un terreau pour des terroristes ou des agents qui conspirent avec l’étranger.

 

N.J. 

22/07/2020 | 11:46
2 min
Suivez-nous
Commentaires
mansour
Vigilance et ordre de se préparer du président Kais Saied aux forces armées, de sécurités et aux tunisiens pour faire face ensemble contre la menace islamiste qui se précise
a posté le 22-07-2020 à 21:54
avec les ennemis islamistes freres musulmans de l'intérieur qui sont liés et unis aux ennemis islamistes freres musulmans salafistes de l'extérieur stationnés à la frontière tuniso-libyenne pour nous envahir
Lekkteur
Nomination
a posté le 22-07-2020 à 20:35
Le Président, parmi les 10 millions de Tunisiens a choisi un Premier Ministre qui prétendument aurait eu un passé marqué par la corruption. Les Tunisiens voient en lui une bouée de sauvetage. Les Tunisiens aiment les bouées de sauvetage perforées.

Les Tunisiens ne savent pas que c'est le peuple et sa religion qui sont la vraie bouée de sauvetage pour leur élite politique.

En Europe on brule des églises et on construit des mosquées car l'Islam en 14 siècle a prouvé son efficacité à faire peur, à contrôler la population et à produire une élite politico religieuse riche qui de temps à autre distribuent des miettes à la population pour les faire taire. Une carte gagnante pour l'élite mondiale.

Sans l'Islam et sans une population conditionnée à l'obéissance toute cette dite: élite, ne verrait jamais le jour.
Ghazi
@ Mr. Le président
a posté le 22-07-2020 à 17:34
Les militaires s'en foutent des politiciens, des discours en langue arabe littéraire ou chinois choline etc.
Les militaires agissent et interviennent, il faudra leur donner des ordres pour ça, nos militaires sont sous vos ordres : Ils ne comprennent que 3 choses : Le drapeau et l'hymne national, la discipline et la loyauté au pays.

Monsieur le président, ce n'est plus de la rigolade, ça dépasse l'ARP, les partis et tous ces "B3abes Kabbar" de politiciens. C'est une question géostratégique, qui touche le tissage social de notre pays, ainsi que sa sécurité nationale et le futur de ce pays, que vous présider.

Ce n'est pas non plus, une partie de plaisir et de décryptage des dessous de la constitution, parler parler parler et lancer des "Insinuations" à tort et à travers, venant de la bouche d'un président d'un pays, n'est pas de la rigolade, surtout en ces circonstances. Appelez les choses par leurs noms ou bien ne dites rien.

Monsieur le président, vous ne faites que durer le "Plaisir" et on n'est pas en une partie de plaisir, on est bel et bien au coeur d'une maoeuvre très grave, qui nécessite « Une prise en main » et vite.
Si vous n'êtes pas capable d'assumer votre fonction, qui est à la base la protection de ce pays de tout danger « Imminent », dites-le et éclipsez-vous, personne ne vous tiendra pour responsable.

Dévoilez au peuple, l'identité de ces GENS qui complotent ? Comment ils complotent ? Pourquoi ils complotent ? Avec qui ils complotent ? Tant que leurs complots touchent la sécurité nationale, qui est votre périmètre, pourquoi vous n'avez pas ordonné l'armée pour arrêter ces comploteurs ?
En plus, savez-vous que votre déclaration lors de votre visite à la caserne X, des forces spéciales « CILS « des 3 armées air-mer-terre, ne passera pas inaperçue dans la presse étrangère !
Certainement, on vous a dit que ce genre de déclarations en ce temps précis, avec ce qui se passe chez nos voisins, ne fait que quadrupler la demande des nouvelles recrues au sein des services de renseignements étrangers, présent sur notre sol depuis 2011 !

Assumez ce que vous faites sortir de votre bouche, vous êtes un président pas un « FDEOUI dans un mariage avec Tabbal et Zakkar », les traitres on les arrête, on ne les avertis pas, on les condamne. Point à la ligne.
Donc, arrêtez et condamnez les traitres ou bien taisez-vous Monsieur le président.
Gg
KS entame un bras fer...
a posté le 22-07-2020 à 17:14
...avec ceux qui voudraient "transgresser la légitimité", soutenez le, il est le premier depuis 10 ans à oser.
Tunisino
Les soirées de qui?
a posté le 22-07-2020 à 17:00
Du PDL! Les tunisiens doivent consacrer plus de temps pour comprendre davantage leurs politiciens, de toutes les tendances, c'est un devoir national de le faire, pour ne plus voter aveuglement. Dire que X ou Y nous a politiquement arnaqué, n'est plus tolérable!
1/raisonnable
En ken El moutenebi nebien fel kirdou rabi
a posté le 22-07-2020 à 16:20
Force et de constater qu le président ce mord la queue, tout en se montrant incapable d'endiguer le dérive d'Ennahda et ses colons agissant en toute impunité en Tunisie. Il s'agit en effet de la sécurité de la nation. Dans une allocution Kais, révèle sous entendu l'existence de complot contre la sûreté du pays, sans pour autant divulguer qui sont à l'origine de ce préparatif. Cela signifie qu'il détient de dossiers dangereux et dont l'instigateur Ganouchi. or par son un lointain passé et arrière gout avec Ennahda, couvrir ses homologues qu' en vérité devraient être dépourvus de l'immunité parlementaire et, traduits en justice pour répondre de leurs actes, ainsi que mis hors état de nuire.
Welles
Hors sol
a posté le 22-07-2020 à 13:05
Je persiste et signe ce monsieur est complètement hors sol
TAW TCHOUFOU
LA CINQUIEME COLONNE !
a posté le 22-07-2020 à 13:03
" Le chaos que certains souhaitent semer ... "
" Je suis au courant de leurs soirées et de leurs discussions ..."
" ils veulent préparer le terrain pour dévier de la légitimité ... "
Mr le président ce que vous dites est grave !
Cela veut dire que vous savez qu'il y a des gens qui ... complotent contre l'état avec des aides étrangères !
Si vous savez qui ils sont et ce qu'ils font , alors qu'attendez vous pour agir ?
Si vous ne faites rien et que ça tourne mal , l'opinion vous le reprochera , en êtes-vous conscient ?
Où alors , il ne fallait rien dire et faire comme ci .
Mais vous en avez trop dit ou pas assez !
Tunisino
Il faut rompre
a posté le 22-07-2020 à 12:58
Il faut rompre avec les techniques classiques de forme, des visites pour dire que les forces militaires et sécuritaires sont là, ou pour dire que le président est fort, ou pour brouiller une situation particulière, etc. Il faut aller vers le fond, utiliser des techniques profondes pour tacler les problèmes du pays, impliquer la population, et mobiliser tous les moyens pour se faire. Arriver au pouvoir ne doit pas être une fin mais un moyen pour servir la patrie, en contribuant à l'amélioration du présent et du futur des tunisiens.