alexametrics
mardi 24 mai 2022
Heure de Tunis : 15:48
Dernières news
Kaïs Saïed : avions-nous vraiment besoin d'une Cour constitutionnelle ?
15/01/2022 | 20:32
5 min
Kaïs Saïed : avions-nous vraiment besoin d'une Cour constitutionnelle ?


Durant le conseil des ministres du 15 janvier 2022, le président de la République, Kaïs Saïed a rappelé la promulgation d‘un décret portant modification de la date de célébration de la Révolution. Il a déploré l’ingérence dans la définition de cette date et a affirmé que le nombre de manifestants à la date du 14 janvier était inférieur au chiffre annoncé.

Par la suite, le chef de l’Etat s’en est pris encore une fois à la justice tunisienne. Il a expliqué que le ministère de l’Intérieur avait demandé auprès du ministère public des mandats à l’encontre de certains individus. Le président de la République a fait savoir que la réponse du ministère public ne lui avait pas plu. Ce dernier a considéré qu’il fallait tout simplement convoquer la personne afin de poursuivre l’enquête.

« Doit-on maintenant dépêcher un huissier au Mont Sammema pour convoquer un terroriste !», s'est indigné le Président.


« Ils parlent de Cour constitutionnelle comme si c’était vraiment important pour eux… Nous voici sans cette institution et que s’est-il passé ? Rien ! Ce n’est pas fatal ! S’ils y croyaient vraiment, ils auraient dû l’instaurer depuis 2015… Paradoxalement, en l’absence de constitution, il y a plus de libertés… Nos martyres sont morts pour l’emploi, la liberté et la dignité », a-t-il affirmé.

Kaïs Saïed a, également, affirmé qu’un magistrat avait été persécuté pour avoir refusé des ordres de son supérieur au sujet d’une affaire de corruption. Le chef de l’Etat a expliqué que le lanceur d’alerte a été puni et que l’auteur du crime n’a pas été poursuivi. Le lanceur d’alerte avait été traduit devant le conseil de discipline. Le président de la République a considéré que les magistrats doivent participer à la réforme de la justice et non-pas à un retour en arrière. « Les magistrats honnêtes doivent nous aider dans la réforme de la justice. On ne peut garantir la justice qu’à travers une magistrature juste ! », a-t-il insisté.


Concernant la situation économique, le président de la République a appelé à la promulgation de nouvelles dispositions relatives aux réseaux de distribution. Il a évoqué les modifications des prix par les commerçants sans raison comme si l’Etat n’existait pas.

Kaïs Saïed a, aussi, révélé qu’un projet relatif au conseil supérieur de l’éducation et de l’enseignement verra le jour la semaine prochaine. Il a considéré que ce conseil prendra la place des institutions soi-disant indépendantes et qui ne répondent pas aux besoins pour lesquelles elles avaient été élaborées.

« Ils parlent des régimes présidentiel et parlementaire et des trois présidences… Ils confondent les notions de base… Je ne veux pas parler de l’aspect constitutionnel. En 1971, il n’y avait qu’un seul parti, mais il y avait des débats et des échanges. Il ne s’agit pas d’une question de nombre de parties, mais de pluralisme politique. Les partis sont nombreux mais similaires. Ceux qui étaient ennemis avant le 25 juillet sont devenus alliés. Ils parlent de l'État policier alors qu’ils étaient des agents à la botte de ces institutions. Je connais leurs noms ! Il n’y a qu’un seul Etat et qu’un seul système juridique. Les magistrats doivent jouer leur rôle ! », a-t-il ajouté.


Evoquant le projet de réconciliation nationale, Kaïs Saïed a affirmé qu’il ne s’agira pas de projets d’investissements à caractère lucratif. « Il peut s’agir de construction d’hôpitaux ou de routes », a-t-il dit. Il a expliqué que le projet vise la restitution de l’ensemble des biens du peuple et qu’il sera appliqué sur l’ensemble de la période précédant sa promulgation.




Le chef de l’Etat a souligné l’importance de la neutralité des administrations publiques telles que l’institution sécuritaire, l’enseignement et l’économie. Il a estimé que plusieurs fonctionnaires ont eu accès à leurs postes pour des raisons politiques et qu’ils n’effectuaient aucun travail.


Le président de la République a, également, salué les efforts du ministère des Technologies de la Communication et de l'Economie numérique et de la cheffe du gouvernement dans la mise en place de la plateforme de consultation. Il a rappelé l’élaboration d’une synthèse des informations collectées et leur conversion en textes juridiques.

« La gouvernance par les bases signifie que nous fournirons les outils nécessaires à la création de la richesse. C’est au jeune chômeur d’améliorer sa situation dans le cadre de la loi… Ils n’acceptent pas le projet des entreprises citoyennes. On aurait eu droit à des colloques et des dîners si ce projet avait été présenté par la France », a-t-il expliqué. Il a, également, affirmé qu’en 2019 un terrain domanial loué par un groupe de jeunes avait été confisqué afin de permettre à une autre personne de l’exploiter...


S.G

15/01/2022 | 20:32
5 min
Suivez-nous
Commentaires
Voyons
Eh ben voyons
a posté le 17-01-2022 à 09:43
Eh ben voyons,pourquoi une Cour Constitutionnelle?
Ti enti rkébt,rkébt,kâad kèn sbôo el kabéla?
Pourquoi une république? Bourguiba a bien aboli en 1957 la Dynastie Husseinte vieille de 252 ans pour fonder sa république!
Toi,éminent constitutionnaliste ,tu dois bien pouvoir abolir cette foutue république pour faire le chemin inverse et restaurer la Régence de Tunis avec à sa tête notre Emir itawél fi ômrou sidnè Kais Said,d'ailleurs ton nom était prédestiné,Kais said c'est un peu Kasr Said;
Tu n'auras plu qu'à quitter ce foutu palais de Carthage symbole de la république défunte bananière et t'installer en grandes pompes dans cet ex-palais de Kasr Said bien restauré,d'ailleurs tu te sentiras un peu plus chez toi avec le proche voisinage d'el Mnihlè.
1/3i
@Warrior
a posté le 17-01-2022 à 00:28
C'est maladif...
Il va falloir aller consulter.
Avant de parler, et critiquer mon pays, occupe toi du tiens...
Tu verras, ton frère à tête de rat a besoin d'imbéciles de ton rang..
Qui crachent sur la France, mais ne rêvent que d'y venir...
Sinon, tu fais quoi mercredi soir..
J'organise un repas... Je peux t'inviter....?
Wissem
Dégage
a posté le à 05:17
Dégage !!!
Wissem
Dégage
a posté le à 05:16
Dégage !!!
Mon.
A Houcine
a posté le 16-01-2022 à 22:05
Un grand bravo car tu as bien analysé la situation et mis à nu les manigances funestes des islamistes BOUDOUROU
Citoyen_H
BIEN JOUé KAISSOUNE, RIDICULISEZ-LES AVEC LEURS PROPRES ARGUMENTS CONTRADICTOIRES
a posté le 16-01-2022 à 15:13
si bien entendu, ces choses, mi-hommes, mi-bêtes ont une conscience ou un semblant d'orgueil et d'amour propre, chose dont j'en doute fort.
Pour ces bgar, seul leur ventre et leur vie de parasites chroniques prime.
Là, vous leur avez une quenelle, bien profond.
Bich yih'blou.
Quant à leurs supporters, une horde de frustrés et de complexés, des moins que rien, leur période de gavage (10ans) a été brutalement interrompu, le 25 juillet béni, sans aucun sevrage.
Ils sont aux abois !!!
Quel bonheur de les voir affolés.

Les ploucs, les g3ar, les pecnots, les bouseux, ine-téhé él 7ob.
Finis les patentes de hamassa, de taxistes, les emplois de fonctionnaires fictifs avec de faux diplômes, de glandeurs professionnels payés à ne rien faire, hormis celui de sucer le sang des travailleurs patriotes.

Retroussez vos manches bandes de profiteurs congénitaux et allez chercher un travail honnête et le plus tôt sera le mieux !!!!!
Le zolatte vous guette.




Citoyen_H
RECTIFICATION
a posté le à 18:14
Là, vous leur avez "MIS", une quenelle, bien profond.....................
Fares
Avons-nous vraiment besoin d'un président?
a posté le 16-01-2022 à 15:08
Si c'est pour avoir un président qui ne s'intéresse qu'à sa petite personne tout en engloutant 30000 dinars par mois, non merci. On fera sans.
Tunisino
L'animal
a posté le 16-01-2022 à 14:00
L'animal qui se cache dans Saied vient de se montrer. En plus de son incompétence flagrante, de son communisme anarchiste, il se présente actuellement comme despote. Ghannouchi doit aussi payer le crime d'avoir pousser à Carthage un type extrêmement incompétent mais aussi dangereusement malade!
Warrior
un dictateur tout en un ...........................................
a posté le 16-01-2022 à 13:38
la vraie question:
avons nous besoin d'un despote dictateur, sachant qu'on en a eu 2 par le passé ?
ask Qaystelabidine ben Sayed.
Houcine
Voilà, tout est à jeter.
a posté le 16-01-2022 à 12:07
Bourguiba l'a confisqué.... Kais veut se l'approprier.
Résumé lapidaire, trompeur si l'on veut être exact avec les faits, et désespéré pour don auteur.
Bourguiba, quoi que se plaisent à en faire certains, à donné une âme à ce pays, scolarisé des générations, et construit un visage à ce petit bout de terre d'Afrique.
Kais Saied tente de nous tirer d'affaire et redonner l'espace de vivre autrement que sous la coupe de maudits imprécateurs et criminels qui ont installé la haine, la violence, l'inculture et pourri les esprits au nom d'un dieu qu'ils ignorent ou bafouent, qu'ils se contentaient d'invoquer dans le but de nous imposer leurs modes de faire, de vivre.
Je ne dirais pas penser, car c'eût été une insulte à l'intelligence que de les créditer de penser.
Ils calculent, et n'ont pas de respect ni pour l'ami, ni pour le frère, encore moins pour les citoyens qu'ils regardent comme un troupeau qui attendait ses guides.
Il faut juste se rappeler comment ils nous parlaient, du haut de leur prétention et nous tançaient tels de petits enfants qu'on doit éduquer, rééduquer.
Ces voleurs, menteurs, qui ont ourdi les pires coups contre le pays, qui n'avaient pas la moindre hésitation à tout emporter et mettre sous leur tutelle, achetant les gens, des députés, récupérant les gens du RCD, hier maudit, pour les employer à mieux peaufiner leurs petites ruses et mieux gebdarler la population.
Ces pseudo-politiciens, des cheikhs de demi-solde, et des "compétences" à quatre sous, ont séduit les prétendus intelligents, la race de feux qui ont une aisance avec les affaires, les pouvoirs, ceux habitués aux palais et aux fonctions les ont suivis, servis et même davantage, puisqu'ils sont leurs meilleurs défenseurs du moment puisqu'ils ont des intérêts et un cursus en partage.
Alors, oui, je préfère mille fois Kais Saied, l'homme pieux qui ferait ces cinq prières selon un illuminé islamiste, mais probe et rigoureux.
Il se fait traiter de fou, de tous les noms d'oiseaux, par ceux qui n'auraient jamais osé traiter de la sorte un grand voyou du nom de Ghannouchi lorsqu'il trônait, car il leur aurait brûlé les ailes.
Mais, certains ont la mémoire qui défaille.
D'autres ont choisi leur camp.
Moi, aussi.
Et, depuis fort longtemps, j'ai appris à ne point le laisser impressionner par l'air du temps.

Emir
Mèwlènè el Emir
a posté le 16-01-2022 à 11:41
Non,Mèwlènè el Emir,bihyèt rassék,pourquoi une Cour Constitutionnelle?
'? vous seul,vous êtes l'Etat,la Justice,tous les pouvoirs sont entre vos mains,èstaghfirou mèwlènè el emir,quelqu'un pourrait-il mettre en doute votre bon jugement?
Mais il y a mieux,pourquoi une Constitution jémlè,l'Angleterre n'en a pas et vit très bien sans;
De plus pourquoi prendre le risque d'une nouvelle Constitution si rabi itawél fi ômr mèwlènè el èmir,celui qui vous succédera s'avère lui aussi comme voulant abolir la prochaine Constitution de votre Excellence après avoir juré sur le Saint Coran de la respecter?
Ah mèwlènè el èmir,si vous pouviez être éternel,comme ce serait formidable,Allah yonssor sidnè mèwlènè el emir Kais Said!!
SALMA
UN PAYS EN PERDITION...!
a posté le 16-01-2022 à 07:29
Depuis ce samedi c'estest officiel: il n'y a plus de doute.
La Tunisie vient de produire une nouvelle dictature.
Apparemment, c'est à prendre ou à laisser.
Le citoyen n'a qu'à choisir entre se courber l'échine ou immigrer sous d'autres cieux.
Le pays devient invivable et ingérable sauf pour ceux qui acceptent le fait accompli, celui du bâton et de la carotte.
Rêver n'est plus possible dans ce pays.
Ceux qui l'ont compris n'hésitent pas à franchir le pas, surtout les jeunes diplômés et les expérimentés.
L'occident leurs ouvre les bras pour le servir dans tous les domaines.
Moi, je l'ai compris depuis...
La HARKA était ma seule solution pour sauver ma peau.
Sincèrement, il faut être "mazo" pour espérer et continuer à vivre dans ce pays.
Bourguiba l'a confisqué, Ben Ali l'a policé et Kaies veut l'approprier définitivement.
La Tunisie n'est plus ce bien commun de tous; elle est devenue un domaine privé, une propriété exclusive d'un nouveau monarque pour qui tout est permis.
Bon vent ...
Warrior
non ... l'occident n'a pas besoin de toi ....................................
a posté le à 14:09
1. t'as mis du temps pour comprendre.
Dr Marzouqi l'a dénoncé le soir du 25/7 sur aljazeera.
2. non, L'occident ne t'ouvre pas les bras . tu sera le RATON = far emmassakh. Tu seras mal payé, eg. urgences à l'hopital. tu feras ce que les autochtones ne veulent faire.
WAKE UP !!
Citoyen_H
A LA GUERRE COMME A LA GUERRE
a posté le 16-01-2022 à 01:59
« Les magistrats honnêtes doivent nous aider dans la réforme de la justice. On ne peut garantir la justice qu'à travers une magistrature juste ! »

Tout est limpide.
Rien à ajouter.

Les VENDUS charognards affamés TRAITRES imposteurs de la maudite et infâme troika, ont pourri intégralement nos institutions.
Y remédier sera le plus grand défi auquel la PATRIE sera confronté.
Depuis le coup d'état de 2011, la racaille des chléyék, est légion.
Tanner le cuir des vendus traitres, ne sera pas superflu !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!




Zend
Miskina Tounis
a posté le 16-01-2022 à 00:29
Chaque peuple a le président qu'il mérite.
Une simple question
Qu'ont fait ceux qui crient à la dictature ?
a posté le 15-01-2022 à 23:24
A part nous donner un spectacle navrant dans cette cage aux folles de L'ARP avec un vieux Gourou et ses leches bottes et une opposition de façade qui n'a jamais dénoncé ou boycotte cette mascarade qui nous a fait retourner 30 ans en arrière
Houcine
Des arguments pour porter la contradiction.
a posté le 15-01-2022 à 22:30
Que des insultes, des propos gratuits et diffamatoires.
Il y a des fonctionnaires qui furent placés par Ennahdha ce qui a eu pour effet, entre autres de gonfler la masse salariale sans rendre les institutions plus efficientes.
Ces gens servent d'autres objectifs.
Des magistrats maltraités par les sbires de Bhiri, c'est un secret de polichinelle.
Des passe-droit et les faveurs, ce sont des pratiques que nul ne peut nier.
Et, lorsque le Président affirme qu'une constitution n'est pas nécessaire pour établir un '?tat de droit, l'exemple de la Grande Bretagne le confirme.
Il faut, en revanche, des citoyens, des gens capables de mettre l'intérêt général plus haut que les intérêts privés.
C'est une question de culture, d'éducation et de tradition.
Comprenne qui voudra.
Hatem
Jusqu'à quand?
a posté le 15-01-2022 à 21:18
Un psychopathe à Carthage.
DHEJ
Un psychopathe akahaw?!
a posté le à 21:52
C'est un BHIMCOP qui finira le travail de la TROIKA!