alexametrics
Dernières news

Index des droits de l'enfant : la Tunisie 1ère en Afrique et dans le monde arabe

Index des droits de l'enfant : la Tunisie 1ère en Afrique et dans le monde arabe

 

La Tunisie est arrivée à la 15ème place du classement mondial sur les droits de l’enfant avec un score global de 0,879 (sur 1). Le classement est publié par la fondation néerlandaise KidsRights, en coopération avec l’Université Erasmus de Rotterdam et l’Institut international d’études sociales.

Le classement englobe les 181 pays ayant adopté la convention internationale de l'ONU sur les droits de l'enfant, avec en tête l'Islande avec un score de 0,967.


Se basant sur 5 domaines, l'indice KidsRights mesure le degré d’implication des pays en faveur des droits de l’enfant concernant le droit à la vie, le droit à la santé, le droit à l’éducation, le droit à la protection et l’existence d’un environnement favorable aux droits de l'enfant.


Plusieurs indicateurs sont également pris en considération à l'instar de l’espérance de vie à la naissance, le pourcentage d’enfants de moins de 5 ans souffrant d’insuffisance pondérale, la différence d’accès à l’école entre filles et garçons, le travail des mineurs ou encore le respect des opinions de l’enfant.


En 15ème position, la Tunisie devance ainsi le Norvège (16ème position). Elle est également en tête de classement aux échelles arabe et africaine. L'Algérie occupe la 64ème position alors que le Maroc occupe la 75ème position et l'Arabie saoudite la 156ème place.


La Tunisie enregistre un score de 0,872 au droit à la vie, 0,942 au droit à la santé, 0,752 en matière de droit à l'éducation, 0,986 au droit à la protection ainsi qu'un score de 0,857 concernant l’existence d’un environnement favorable aux droits de l’enfant.


B.L 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (18)

Commenter

Mimi
| 18-05-2019 17:45
On devance le Norvège...euh la Norvège !...
Difficile à croire...

HatemC
| 18-05-2019 14:52
Enferme ta voilée et ferme la.. HC

HatemC
| 18-05-2019 14:37
A la bonheur, enfin un point commun et sans haine, sans armes, sans violence.
Je vois ai laissé le loisir de compléter la liste non exhaustive....

Si j'étais chauvin j'aurai crié de joie... Mais la faut se rendre à l'évidence que l'enfance en Tunisie vit mal... Aucune émancipation ni éveil...
De plus positionner la Tunisie devant les scandinaves c'est le pompon... HC

J.trad
| 18-05-2019 12:41
La balance ,est démontée,l'équilibre est détérioré,la nature agonise,les fondements de la famille sont effondrés ,,une balance ,dans laquelle ,la maman est dans un plateau ,et le bébé dans l'autre ,est une balance contre nature ,une balance qui bascule ,le poid de la maman étant plus pesant ,depuis que les mamans ont déserté le berceau familial de l'enfant ,tout est foutu ,DIeu met à notre disposition ,l'ordre impeccable dans la ruche des abeilles ,l'abeille qui pond les '?ufs est nommé Rèine ,des abeilles ouvrières sont mises à sa disposition ,le mal s'en va dès que Rèine est fécondé, des milliers d'ouvrières travaillent avec une discipline incomparable ,là on peut parler de droits d'enfants ,la femme dans la cellule familiale humaine est sujette à des traumatismes de tous les côtés ,la civilisation moderne vient de l'accabler de corvées ,le travail hors du logis pour réaliser l'indépendance financière ,la femme a toujours travaillé dans les champs ,rien ne la séparait de son bébé ,ni quand il devient enfant ,la femme (moderne ,instruite,avec des voitures luxueuses et beaucoup de commodité ,) reste prisonnière dans un bureau ,le lait ruisselant sur ses habits ,éloignée de son bébé ,jeté dans des crêches ensuite dans des jardins d'enfants à coûts pharamineux ,le ventre gonflé de lait artificiel etc je me demande comment on vient parler de droit d'enfants ?!!!!!

Lezaffaire
| 18-05-2019 10:57
Soyons honnête la Tunisie est bien loin d'être un paradis pour les droits de l'homme et des enfants les scènes de migrants fuyant la misère et l'absence d'?tat de droit nous rappelle la réalité.

A BAS LES BARBUS
| 18-05-2019 09:12
Oui , c'est sûr...l'exemple le plus édifiant en est l'école de RGUEB et tout ce qui s'est passé dans une certaine école à Sfax..D'ailleurs pour s'en rendre bien compte , lisez juste les faits divers quotidiens : violeur de sa soeur , violeur de sa fille , kidnappings ponctuels... Y a pas à dire , en Tunizoo on adore les enfants

Forza
| 18-05-2019 08:28
'?a me rappelle une blague lors de l'organisation de la Tunisie de la coupe d'Afrique dans les années 90 et on était éliminée dès le premier tour. La blague disait que Chiboub répétait tout le temps mais nous sommes géniales en organisation. Il se peut que nous avons des lois mais croire que la situation de l'enfant en Tunisie est meilleure que celle des enfants norvégiens est débile. Ceci s'applique aussi pour les femmes. Nous prétendons avoir les lois les plus féministes du monde et des dizaines de femmes rurales trouvent la mort transportées comme du bétail et même pas comme le bétail dans les pays qui respectent les droits des animaux. Je ne veux pas être négatif mais de tels rankings loin de la réalité du pays nous rendent aveugles.

Mimi
| 18-05-2019 05:43
Ahhh, désolée, faute de frappe !!
Je souhaite mais je sais que la vérité n'est pas rose!!

ourwa
| 18-05-2019 00:20
Ca m'embête de vous donner raison...mais je le fais, vous avez parfaitement raison, même si vous êtes un peu en deçà de la réalité, encore plus sombre...Votre liste d'indicateurs scandaleux qui illustrent l'irresponsabilité et le manque d'intérêt de l'Etat pour les droits de l'enfant est juste, mais je me permets d'y ajouter mon grain de sel :
Aujourd'hui, dans pas mal de régions, des enfants sont obligés de marcher 4 ou 5 kms, qu'il pleuve ou qu'il vente, pour aller à l'école: pas de transport scolaire, contrairement dans les villes côtières...
- D'innombrables écoles n'ont pas d'eau courante, potable; les enfants peuvent boire de l'eau de puits, polluée...et crever de maladies?
- Des plafonds de plusieurs salles d' école se sont écroulés sur la tête des élèves...
-Pas de cantine dans la plupart des écoles...
-D'innombrables écoles manquent d'équipements pédagogiques, de manuels...
-Très peu d'hôpitaux disposent de services de médecine réservés aux enfants. etc...
Le titre de l'article :" Index des droits de l'enfant: la Tunisie 1ère en Afrique et dans le monde arabe" est éloquent. Il est bien tunisien, dans la mesure où, en matière de fanfaronnade...et de ridicule, il correspond bien au "moule national". C'est grotesque! On a bien vu cette mascarade très souvent ces dernières années :" Nous avons la meilleure constitution du monde arabe et que même l'Amérique et l'Europe nous en félicitent", " notre démocratie, toujours naissante ( quand elle va atteindre l'adolescence, après être née il y a 8 ans?), est un exemple unique dans le monde arabo-musulman...que le monde entier nous envie...même si le pays gît, depuis octobre 2011, sous les babouches d'un régime islamo-fasciste qui n'a rien à envier, à ce propos, à la Turquie d'Erdogan, ou à l'Iran des ayatollahs, ou à l'arabie dite "saoudite"...
Et cerise sur le gâteau, cette précision de la journaliste Boutheïna Laâtar ( B.L) :" En 15ème position, la Tunisie devance ainsi le Norvège (16ème position)" (sic) Vous vous rendez compte, on est mieux placés que ces Norvégiens, avec leur tignasse blonde et leurs yeux bleus, nous, moricauds, à la tignasse hirsute couleur nuit? Il y a de quoi pousser un braiement victorieux...le cocorico étant réservé aux chapons gaulois...

Maxula
| 17-05-2019 23:22
"finir sur la "croix"... "

Ha ! Ha !
Bien vu !
Mais c'est vrai qu'il est difficile de "croire" à ce "classement", plutôt flatteur quand on sait "la situation" des enfants en Tunisie !
Maxula.

A lire aussi

La ministre de la Santé par intérim Sonia Ben Cheikh a commenté, ce mardi 25 juin 2019, le décès des

25/06/2019 12:19
2

Mohsen Marzouk, président de Machrouû Tounes a appelé, ce mardi 25 juin 2019, à un dialogue national

25/06/2019 11:32
4

Antonius Verheijen, responsable des opérations pour la Tunisie de la Banque mondiale a annoncé, ce

25/06/2019 09:54
2

6 décès de nouveau-nés ont été constatés à l’hôpital régional Mohamed Tlatli à Nabeul, apprend

25/06/2019 09:03
10

Newsletter