alexametrics
Dernières news

Hizb Ettahrir menace de couper les têtes et les mains

Temps de lecture : 2 min
Hizb Ettahrir menace de couper les têtes et les mains

 

Le parti islamiste radical Hizb Ettahrir a publié mardi 30 août 2016 un communiqué incendiaire, suite au retrait, par la force publique, de l’enseigne géante installée sur le toit de leur siège à l’Ariana, la veille.

 

Le communiqué revient sur la scène de l’arrachage et indique que « la police politique est revenue dans l’obscurité de la nuit du lundi 29 août pour retirer l’enseigne. Et parce que les sbires du pouvoir savent qu’ils sont des nains devant un parti fier de son Dieu et renforcé par son islam, ils sont venus en masse avec 300 de leurs voyous pour entrer de force dans le local du parti et arracher le support métallique sur le toit. Ils ont prétendu avoir un mandat, alors qu’ils n’en ont aucun. Ils ont violé toutes les procédures administratives et légales (…)


Le gouvernement tunisien a offert son ministère de l’Intérieur à l’ambassade britannique pour mettre en place une stratégie sécuritaire en Tunisie. Ils veulent montrer à leurs maitres européens, ennemis de la Tunisie et de son peuple, que leurs entrainements et leurs stages ne sont pas perdus et qu’ils sont chevronnés pour atteindre le parti Ettahrir et les prédicateurs de l’islam. (…)


Que le gouvernement, ses criminels et ses maitres anglais sachent que leur heure s’approche et que les musulmans n’oublieront pas leurs crimes (…) Qu’il y aura des têtes et des mains qui seront coupées, même s’ils s’accrochent sur les rideaux de la kaaba ! A cette heure-là, ni les Européens, ni les Américains, ni l’Otan ne pourront plus les servir ! ».

 

On rappelle que Hizb Ettahrir est interdit de toute activité durant un mois et ce par décision judiciaire. On rappelle également que, contrairement à ce que prétend le communiqué du parti islamiste, les forces de l’ordre n’ont pas intervenu de nuit, mais en pleine journée, comme en témoigne l’article de Business News publié au moment même de l’intervention policière (lundi vers 15 heures) ainsi que les photos et la vidéo de cette intervention diffusées par le parti lui-même et montrant que ladite intervention a eu lieu en plein jour.

On note enfin que, comme le prouvent les mêmes photos, ce n’est pas la police politique qui est intervenue, mais bel et bien la police municipale, assistée par les services de la Protection civile (pompiers).

 

R.B.H.

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (42)

Commenter

Mansour Lahyani
| 02-09-2016 10:44
Hé oui, chère petite Raoudha, tous les slogans qui appellent à couper des têtes et des mains, et qui font de la haine et de l'appel au terrorisme leur fonds de commerce ! Heureusement pour nous, seul Hizb Ettakhrib wettakfir affiche ce dessein dans ses slogans et dans ses drapeaux et oriflammes de mort!!

Raoudha
| 31-08-2016 17:21
Il faut alors arracherles slogans de tous les partis.

Lefghoun
| 31-08-2016 13:20
pourquoi la force publique force l'entrée du local d'un parti qui est une institution de la republique sans mandat judiciaire et puis on demande a ce que ce parti ne reagisses pas et doit accepter ce diktat; soyons logique c'est du harcelement d'autant plus que notre revolution a banni la police politique qui est deriere toute les miseres des opposants politique - si on n'accepte pas un fait pour un parti on doit faire de meme pour tot les partis - qui doivent etre traités sur le meme pied d'egalité

Mansour Lahyani
| 31-08-2016 10:42
"il y aura des têtes et des mains qui seront coupées, même s'ils s'accrochent sur les rideaux de la kaaba !" : qu'attendent les services juridiques du gouvernement, pour réagir à cette déclaration de guerre ? Ils tiennent pourtant là un joli casus belli pour clouer leur bec à ces émules de Daech !!! Attendront-ils que ces infâmes salauds passent à l'acte ???

Letranger
| 31-08-2016 06:57
Il ne s'agit pas d'éliminer un "parti islamiste" mais d'éliminer un parti islamiste qui s'attaque à la sécurité du Pays en proférant des menaces claires et précises et pas des moindres : "égorger les membres du Gouvernement" ou "leur couper les mains" (pour les moins coupables probablement).
Au nom d'Allah certes, mais quand même, c'est un peu inquiétant.

Nahor
| 31-08-2016 05:45
Tout d'abord il faut féliciter R.B.H. de Business-News qui nous montre le haut degré de mensonge et de stupidité propagandiste de ce parti pourri et hors-la-loi, qui ne sait même pas comment les britanniques et les américains ont été les premiers à nous accoucher la "surprise révolutionnaire" d'un cheikh-moukhabarat "rapatrié" depuis Londres avec un passeport soudanais...

Et pourquoi pas iranien, certains s'étonnent? Réponse: car il a été en mission chez les Frères musulmans du Soudan pour longtemps. En tout cas, un passeport tunisien ne l'avait pas, car il était DÉCHU de sa nationalité suite à sa classification de terroriste.

Donc, s'ils veut se venger des leurs ennemis imaginaires anglo-américains et européens, Hizb-Tahrir doit simplement couper la tête et les mains de Rached Ghannouchi, même s'elles s'accrochent aux rideaux de la Kaaba, car il s'agit d'un HYPOCRITE et VENDU comme eux!

Finalement, fini le devoir d'information, vient le DEVOIR d'ACTION, mais du Ministère de l'Intérieur, qui doit tout simplement INTERDIRE ce parti-racaille et BANNIR à jamais toutes leurs manifestations de folklore "daëchien", et même "chien" tout court!

TAW TCHOUFOU
| 30-08-2016 23:23
Menaces sur agents des forces de l'ordre et sur l'état ,voie de fait , insultes et violences physiques sur fonctionnaires , obstructions , menaces d'actes criminels ouvertement adressés à l'état , et ce en période d'état d'urgence , accointance avec une entité étrangère ennemie assumé et revendiqué ,injures privés et publiques sur représentants de la justice..... n'en rajoutont plus , la coupe est pleine , et le compte de ce parti hezbe machin est bon !
Il y a assez de chefs d'inculpations pour interdire ce gang de nervis et d'agitateurs , une fois pour toutes !
Le tarif de la sanction est donc claire ,et la justice va de ce pas faire respecter la loi républicaine ... à moins que.... zut , j'ai oublié qu'on est en Tunisie !
" Logiquement " , donc , cette mascarade va encore duré , et ce soi-disant parti recevra les excuses des juges et pourra continuer à narguer l'état et ses services , en toute quiétude !

anti hizbettahrir ,mais
| 30-08-2016 22:54
Si on va ecouter les eradicteurs de Ben Ali qui enragent sur les pages de BN et pour lequels tout tunisien qui ne consomme pas une biere et un terroriste islamiste il faut s attendre a une guerre civile sanglante. Ce que ces eradicteurs doivent comprendre c est que tout parti qu il exprime les idees islamistes les plus extremistes ou les plus extremistes laics ne doivent absolument pas etre interdits tant qu il n utilisent pas la violence pour imposer leurs idees. tres defficile a accepter pour les eradicteurs de Ben Ali et les oligarchies de la dictature habitues a emprisonner et torturer toute autre ideologie contraire a leur mentalite dictatoriale pendant plus de 60 ans ,mais ils n ont pas d autres choix car la Tunisie est desormais une democratie. Interdire Hizb Ettahrir c est fabriquer des terroristes a la chaine ..

Gabès-la-polluée
| 30-08-2016 21:47
Entièrement d'accord et j'ajoute qu'il faut interdire tout parti politique faisant référence à la religion.
De quel droit prétendent-ils représenter la religion? Sont-ils les envoyés d'Allah ou les désignés du prophète? Rien de tout cela.
Personne n'est dupe, ils veulent conquérir le pouvoir et ses privilèges au nom de la religion. Effectivement, ils sont les marchands de la religion.

mongi awadi
| 30-08-2016 20:52
exactement ! un parti qui fait du commerce avec la religion est un parti extrémiste, raciste et sauvage qu'il faut vite dissoudre si on veut épargner des vies innocentes de leur barbarie !

A lire aussi

Un simple retour vers les archives de la page officielle du mouvement Ennahdha, plus précisément,

17/11/2019 17:12
0

Le Premier ministre et ministre de l’Intérieur qatari, Cheikh Abdallah bin Nasser bin Khalifa Al

17/11/2019 14:16
8

Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi a indiqué, ce dimanche 17 novembre 2019, dans

17/11/2019 13:37
2

« le parlement et le gouvernement sont deux affaires différentes

17/11/2019 13:00
14

Newsletter