alexametrics
mercredi 28 juillet 2021
Heure de Tunis : 05:58
Sur les réseaux
Her name is Refka - La toile ébranlée par un féminicide
10/05/2021 | 12:22
2 min
Her name is Refka - La toile ébranlée par un féminicide
#SayHerName, #HerNameIsRefka… C’est ainsi que les internautes tunisiens ont dénoncé le meurtre conjugal commis sur la personne de Refka Cherni par son mari, un agent de la Garde nationale. 
 
Le drame a eu lieu dimanche 9 mai 2021 dans une localité du gouvernorat du Kef deux jours après que la jeune femme a retiré une plainte déposée contre son époux pour violence conjugale. 
 
A peine la nouvelle diffusée dans les médias, les internautes tunisiens se sont rués sur leurs claviers pour condamner cet acte odieux pointant du doigt la responsabilité des autorités judiciaires et sécuritaires. 
 
Selon les témoignages des proches de la victime, celle-ci s’était plainte à plusieurs reprises de la violence de son époux mais – étant un agent de la Garde nationale – ses collègues ont toujours su le protéger contre la loi.  
 
 « Un flic violent ... une épouse qui se plaint ... une justice qui l'ignore ... la gifle devient un coup de feu ... mort s'en suit ... TRAGIQUE .... ». En ces mots s’est exprimé l’homme de média, Mehdi Kattou, mettant en évidence la négligence du système judiciaire face à cette affaire ou l’évolution de la violence physique dans la sphère familiale a conduit à ce crime odieux. 
 

 

La militante et avocate, Bochra Belhadj Hamida a, elle, communiqué un chiffre glaçant. « Plus que 80 pour cent des femmes qui ont été assassinées par leurs partenaires ou ex partenaires s’avèrent avoir déjà porté plainte ou signalé des violences », a-t-elle écrit sur Facebook. 

 

L’écrivaine et universitaire Olfa Youssef a, de son côté, souligné qu’il ne faudrait jamais accorder de seconde chance à un homme violent. « Ne réfléchissez point, ne discutez point, n’essayez pas de trouver des excuses, ne vous dites pas qu’il pourrait changer… dès la première manifestation de violence, éloignez-vous, partez… », a-t-elle lancé à l’adresse de ses étudiantes. 

 

Une autre internaute a fait porter le chapeau à notre culture, éducation, et aux enseignements coraniques. « Refka Cherni a été tuée par balles. Mais, tous sommes impliqués dans son meurtre. Nous avons tous normalisé avec la violence », a écrit Anah, citant des dictons populaires du type « celle qui patiente verra son foyer prospérer ».
 
Cette même internaute n’a pas manqué de rappeler l’incidence des violences quotidiennes entre les députés et dont le citoyen est témoin et celle des séries télévisées qui sont – à son sens – vecteur indéniable de la violence. 
 

 

N.J. 

10/05/2021 | 12:22
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Selim BRINI
une honte
a posté le 20-05-2021 à 14:45
Le procureur de la république tente par tous les moyens de se décharger de sa responsabilité ainsi que celle de ses services en accusant l'association Femmes et citoyenneté ainsi que sa présidente de non-assistance à personne en danger. Où va notre pays ? pourquoi ils essayent de camoufler les défaillances de notre système ? un honte...
Adnen
Fou
a posté le 10-05-2021 à 20:29
Avant de donner une arme es ce qu on a verifier sont etat mental ? Si il a des troubles ou antecedents? Comment donner une armes a un malade ? On leur donne une arme pour proteger leur familles et maintenir l ordre et eux senvent pour menacer des citoyens et tuer leur femme c est fou !!! Dans quel monde on vit
DIDON
Honte à ceux témoins silencieux
a posté le 10-05-2021 à 16:55
Honte à ceux qui se taisent
Tous méprisables et les autorités dans leur laxisme sont complices
Ces hommes qui s attaquent à plus faibles qu eux et désarmées sont des lâches une sale race qui doit être puni
Lectrice
Her Name is Chahinez
a posté le 10-05-2021 à 14:45
Brulee vive dans la rue en France la semaine derniere. La triste liste s'allonge. Des hommes frustres qui s'attaquent a leurs femmes et a leurs enfants.
nazou de la chameliere
Totalement d'accord
a posté le 10-05-2021 à 13:51
Avec Olfa youssef !!!
Et pas de récupération politique.
Y'a déjà des charognards qui sont a l'affût.
La société Tunisienne est fatiguée de la boulitique !!!
TOUMI Moktar Hédi
ESPRITS FORMATES
a posté le 10-05-2021 à 13:27
Globalement, les nouvelles générations sont sont moins respectueuses, moins tolérantes, moins cultivées que les précédentes. Je suis persuadé que le contenu des programmes scolaires et la qualité des enseignants y ait pour beaucoup. Notre "identité arabo-musulmane" dont beaucoup sont fiers s'affirme de plus en plus. On bourre le mou des gosse dès la première année scolaire et cette jeunesse formatée dès le plus jeune âge finit par donner des des machistes, et malheureusement parfois des assassins et des terroristes. Bien que le pays possède une religion d'état, l'éducation doit être laïque!!!
Pygmalion
Il est temps de charger des specialistes pour decortiquer la source du mal
a posté le 10-05-2021 à 12:52
La violence est banalisee,regardez les series televisees,il n y a que de la banalisation de la violence,des escroqueries,des tromperies,des meurtres,des traitrises et si vous demandez aux realisateurs et producteurs de ses series ..ils vous repondront que pour la reussite du projet il faut qu il soit une image de la vie sociale....un pauvre con de realisateur ne pensera jamais a faire l autre choix positif de la societe civile..les familles qui reussissent ,les peres et meres qui vivent en harmonie complete,les enfants qui grandissent dans une symbiose de bonheur familial et qui reussissent dans leurs etudes et leurs profession.....Ras le bol de ses series debiles faites par des debiles.....offertes comme modele de vie debile pour fabriquer une generation de debile....et produite avec notre argent ..l argent du contribuable puisque les producteurs sont soit la television nationale soit le ministere de la culture....c est a dire avec notre argent nous detruisons une grade partie de la societe tunisienne....La TV entre sans frapper dans toutes les maisons....et souvent ce qu elle presente est adopte dans la vie de toujours...regardez le langage des enfants ..souvent emprunter aux series TV...Il y a urgence pour imposer un STOP aux financements des series TV de la destruction de la societe tunisienne..
Tunisien
Superbe analyse
a posté le à 06:20
Bravo pour cette superbe analyse. Je l'ai lu et relu avec un grand plaisir. Elle couvre l'une des principales causes du problème.

Elle ne doit pas rester sous forme de commentaire.
Je vous recommande d'en envoyer des copies aux ministères concernés.

Vous aurez ainsi joué votre rôle en tant que citoyen responsable.