alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 22:22
Dernières news
Hammami : je ne peux disculper Ennahdha dans l’affaire de l’envoi des jeunes vers les zones de conflits
02/10/2022 | 17:07
1 min
Hammami : je ne peux disculper Ennahdha dans l’affaire de l’envoi des jeunes vers les zones de conflits

 

L’ancien dirigeant au sein du mouvement Ennahdha, Imed Hammami était présent, dimanche 2 octobre 2022, sur les ondes de Diwan Fm pour revenir sur plusieurs questions touchant à ses rapports avec le mouvement Ennahdha, dont notamment le dossier de l’expédition des jeunes vers les foyers de tension.

 

Imed Hammami a assuré qu’il « pratiquait la politique propre » au sein du mouvement Ennahdha et qu’il n’avait aucune connaissance des autres affaires qui se tramaient. Dans ce contexte, il a indiqué que la révélation de la vérité atour de ce dossier était parmi les bienfaits du processus du 25-juillet.

Il a ajouté qu’il ne s’occupait que de l’intérêt national et des possibilités de réformes lorsqu’il était actif au sein d’Ennahdha et qu’il ne s’intéressait pas aux autres volets, comme, celui en rapport avec les moyens de financements.

 

Par ailleurs, il a considéré que ce dossier était entre les mains de la Justice, et qu’il ne pouvait, ni disculper ni condamner le mouvement Ennahdha dans le dossier de l’expédition des jeunes vers les zones de conflits. Il a, également, appelé toute personne détenant des preuves quant à son implication dans cette affaire à les fournir et à les présenter au grand public.

 

S.H

02/10/2022 | 17:07
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Houcine
Et si les gens avaient peur...
a posté le 02-10-2022 à 22:10
Quand on sait que Ennahdha a manié la menace, fait tuer des opposants, a fricoté avec la terreur quand il ne l'a organisé tout simplement, il est plausible d'imaginer que certains ont la trouille de révéler les faits.
Hammami aussi, qui sait fort bien qu'il risque sa vie s'il se mettait à table.
L'Etat devrait prendre la décision d'offrir sa protection à toute personne en possession d'éléments et de preuves de l'implication de la Nakba.
Des pays l'ont fait pour mettre un terme au règne de la terreur de la mafia, des groupes impliqués dans les trafics de narcotiques....
Abel Chater
Le symbole des singeries se prend pour plus malin que ne lui permet Kaïs Saïed.
a posté le 02-10-2022 à 21:59
L'homme a battu tous les records du monde de la trahison d'un côté et du "lèche-bottisme" de l'autre côté.
Il ne faut pas lui oublier toutes ses déclaration, lorsque le président Kaïs Saïed sera destitué.
Allah yèhlik Ass-hab el-charr.
Ahmed
LE silence des familles endeuillées est troublant.
a posté le 02-10-2022 à 21:26
Et dire que le Tunisien s'est révolté pour sa dignité en 2011, alors qu'il vient d'inviter le loup dans sa tanière. Je me demande pourquoi les milliers de familles endeuillées n'ont pas encore déposé une demande à la justice pour juger tous ceux qui étaient responsable du recrutement de leurs progénitures pour le compte des gourpes armées ailleurs.
Ahmed
Trois réponses
a posté le à 07:16
1: ils ont déjà déposés des plaintes
2: ils sont complices
3 ils ont peur
LE CURIEUX
FAUSSAIRE...!
a posté le 02-10-2022 à 20:30
Monsieur propre cherche toujours une voie pour espérer se débarrasser d'un passé encombrant pour sa propre survie politique.
Mais apparemment, rien à faire, personne ne croit ses dires tellement tout est faux et hypocrite.
Il cherche désespérément une réhabilitation politique voire accrocher un poste tout près du prince.
Malheureusement, la politique n'a jamais été une science exacte et tous les calculs sont voués à l'échec.
Ce monsieur rêve jour et nuit d'un avenir radieux acquis sur le dos des autres.
Un loup solitaire, quelque soit son degré d'intelligence et son courage, a des chances infimes pour attraper sa proie.
Vu le rythme où vont les aléas politiques il faut un miracle pour espérer changer le cour de l'histoire où Saied s'est définitivement installé maître du palais et homme fort du pouvoir.
Tanit
Bravo à cet aveu implicite
a posté le 02-10-2022 à 20:12
Mais on ne fait plus jamais confiance à un ou ex islamiste pour diriger.
veritas
Menteur '?'il ne changera jamais comme ses pairs '?'
a posté le 02-10-2022 à 19:31
il est rigolos il a oublier son passage catastrophique aux ministères de la santé et le noyautage qu'il a opéré via les recrutements partisanes dans tout les services du ministère sur tout le territoire tunisien'?'jusqu'à la nuit de son éviction du ministère de la santé les nominations partisanes pleuvaient sur le jort avec plusieurs dizaines de nominations de personnes issues 'ENNAHBA '?'les relations de hammami avec Saïd sont très louches ils sont même suspectes de la part de Saïd aussi '?'l'avenir très proche va exploser les manigances de Saïd et tout ceux qui sont autour de lui .
Citoyen
On ne peut pas être dirigeant et ne pas être concerné par le financement du Parti
a posté le 02-10-2022 à 19:11
Personne ne peut croire quil ne connait pas les sources de financement. Le Budget est discuté et adpote par les structures du Parti. Donc etantvdirigeant forcément il connait tous les détails. Pour les autres volets il se peut quil ne soit pas au courant mais ce nest pas sur.
A4
Qui a tué Chokri BELAID ? Il le sait !!!
a posté le 02-10-2022 à 18:33
LES BREBIS
Ecrit par A4 - Tunis, le 03 Août 2021

Les brebis galeuses se rebellent
De la toute moche à la pas belle
De celle qui boîte la tête baissée
A celle qui traine les pattes cassées
De celle qui bêle tout au fond du champ
A celle muette au regard méchant

Elles s'insurgent, crient au loup-garou
Contre leur berger, leur grand gourou
Elles gueulent et râlent du matin au soir:
"C'est lui seul la cause de nos déboires !"
Elles protestent toutes, crient au scandale
"C'est lui qui nous a donné la gale !"

Ont-elles omis que depuis longtemps
Depuis trente ou même quarante ans
Elles le suivaient en troupeau docile
Les yeux fermés comme de vrais débiles
Oreilles rabattues, têtes baissées
Comme de sales clebs qu'il a bien dressés

Elles le suivaient sans lui dire un mot
Et trouvaient belle sa gueule de chameau
Elles ne disaient rien, l'herbe était verte
Pourquoi grogner ou donner l'alerte ?
Pourquoi dire que la gale était là
Quand elle n'affectait pas leurs smalas ?

Elles se révoltent pour sauver leurs têtes
Retournant leurs peaux et leurs casquettes
Elles font semblant d'être en désaccord
Le temps de maquiller le décor
Le temps de rouler dans la farine
Sots et sottes, crétins et crétines

Il ne suffit de faire profil bas
En proposant dialogue et débat
Il faut avouer forfaits et crimes
Avouer en ce moment ultime
Comment votre vil gourou déchu
A assassiné les moustachus ?