alexametrics
Dernières news

Grève des agents des caisses sociales

Grève des agents des caisses sociales

 

Les agents des caisses sociales ont entamé, ce lundi 15 avril 2019, une grève de deux jours à la suite de l’échec des négociations avec le gouvernement à propos de leurs revendications, notamment, la mise en application de leur statut de base.

 

Les agents se sont rassemblés, ce matin même, à la place Mohamed Ali devant le siège de la centrale syndicale pour exprimer leurs protestations.

 

Cette grève a suscité une certaine indignation notamment chez les chefs d’entreprises, puisqu’ils n’ont pas pu verser les cotisations de leurs employés à cause de cette grève qui coïncide avec les délais fixés.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (8)

Commenter

A4
| 15-04-2019 16:17
LA VACHE
Ecrit par A4 - Tunis, le 08 Septembre 2016

La pauvre vache est à terre
Sortez vite vos longs couteaux
Sans retenue et sans prière
Servez-vous quelques bons morceaux

Elle est là, raide, sans défense
Son doux museau est dans la boue
Préparez vos chants et danses
Amusez-vous comme de vrais fous

Sortez-nous vos vieilles gamelles
Aiguisez vos canines et dents
L'occasion est des plus belles
Attaquez poitrine et puis flancs

Découpez, n'ayez pas honte
Oubliez ses yeux larmoyants
Charcutez sans tenir compte
De son long râle gémissant

C'est aujourd'hui qu'il faut le faire
Demain ça sera sûr trop tard
Profitez de cette nouvelle ère
Empiffrez-vous de gras et lard

Charcutez, peuple d'affamés
Gavez-vous, c'est de la vachette
Qu'elle soit crue ou même cramée
Ne laissez-en aucune miette

Enfoncez encore vos hachettes
Faites jaillir et couler son sang
N'ayez pitié de la "pauv' bête"
Le temps n'est pas aux sentiments

Taillez encore, la chair est fraîche
Ce n'est pas elle la vache qui rit
Le temps n'est pas du tout aux prêches
Le temps est à la barbarie !

Akoubi Ammar.
| 15-04-2019 15:43
Les agents des caisses sociales sont très gâtés en percevant des salaires très élevés par rapport à la qualité du travail et des services effectués, étant précisé le surnombre étonnant constaté dans les effectifs. En se référant aux rapports de la cour des comptes et des divers structures de contrôle ainsi que les bilans et les états financiers de ces institutions, la mauvaise gestion et l incompétence d une partie de leur personnel dont incontestables et méritent la prise de décisions contre un grand nombre de ces personnes dans le sens des sanctions. Des agents et cadres qui ont failli à leurs devoirs de bien gérer l argent des cotisants veulent plus d avantages et quels avantages sachant qu ils ne cotisent pas pour une future retraite sans parler des paies supplémentaires, des avantages sociaux et du plan de carrière.

Microbio
| 15-04-2019 15:20
Cher Jalloul !
Si c'est bien vrai ce que vous écrivez, alors une nouvelle révolution devrait être en marche!

Ridha
| 15-04-2019 14:26
Le tunisien fait la grève, le tunisien doit payer le coût

chuck
| 15-04-2019 12:56
C'est quoi la prochaine étape; le pays dans la dérive et l'état inexistant. Bien sur les syndicalistes et comme toujours revendiquent l'appauvrissement du citoyen. Bravo a tous les syndicats de ce pays qui ont permit a la Tunisie d'être de plus en plus pauvre .

Jalloul
| 15-04-2019 12:34
Il faut que tous les citoyens leurs apportent soutien et compassion car ces gens qui se tuent à gérer les pensions des retraités ne touchent que 17 mois de salaires par an et quelques primes et avantages. A titre d'exemple, ils ne payent pas leurs cotisations pour la retraite. Pardon, ils sont rusées ces pauvres gens. Les caisses leurs imputent les cotisations, mais elles les leurs reversent sous forme de prime. C'est ingénieux comme système. Alors, les citoyens ne doivent-ils pas être solidaires avec ces gens qui se servent à leur guise de l'argent des salariés. Comment qualifie-t-on ces agissements? C'est du vol qui dure depuis des dizaines d'années.

Patriote
| 15-04-2019 11:44
C'est normal on ne copmpte plus d'état depuis le maudit 14 Janvier...la mafia du secteur public poubellique et les islamistes et leurs orbites finiront par nous rendre des réfugiés dans d'autres pays

linoucha
| 15-04-2019 11:08
Sincèrement je ne comprends plus rien dans la gourmandise des tunisiens plus on leurs donne plus ils demandent plus le pays est au bord de la faillite et on s'en fiche davantage savez vous messieurs qu avec ses 18 mois de salaires et ses bons de restaurants convertibles partout un simple agent à l'une des caisses touche plus qu'un directeur d'administration centrale mais messieurs les grévistes réveillez vous avant qu'il ne soit trop tard L'exemple de la Grèce nous attend mais elle a trouvé L'Europe pour la soutenir et nous qu'allons nous faire "ya rabb protégez nous"

A lire aussi

Le député de la Coalition nationale, Sahbi Ben Fredj est revenu dans un post partagé ce mardi 23

23/07/2019 11:15
8

L’article 148 alinéa 5 de la Constitution dispose que la mise en place de la Cour constitutionnelle

23/07/2019 10:53
10

84 caméras ont été installées dans les zones sensibles à La Goulette et les agents seront équipés

23/07/2019 10:36
6

il poursuivra son

23/07/2019 10:13
15

Newsletter