alexametrics
B.N.CHECK

Greffe de testicules : ce que dit la science

Temps de lecture : 3 min
Greffe de testicules : ce que dit la science

 

Lundi 2 novembre 2020 l’émission “les quatre vérités” de Hamza Belloumi a jeté la lumière sur un réseau de trafic d’organes intercontinental entre la Tunisie et la Turquie. Au menu : ventes et greffes de rein, foie, et même testicules !

Si les opérations de transplantation de reins et de foies sont courantes, celles de testicules sont moins fréquentes, voire rares. Le monde de la médecine n’en a connu jusqu’à l’heure que quelques cas d’essaie sur des animaux. La seule fois (ou presque?) où des médecins sont allés jusqu’à greffer un testicule humain sur un autre humain receveur concernait des jumeaux, donc ayant un patrimoine génétique identique. La compatibilité entre le donneur et le receveur est, rappelons-le, essentielle pour éviter un rejet des tissus greffés et ainsi garantir la réussite de la greffe. 

 

Pour en savoir davantage sur la greffe de testicules, nous avons contacté Dr Walid Kerkeni, chirurgien urologue. Dans une déclaration accordée à Business News, il a rappelé que la greffe d’organe était une pratique qui vise, essentiellement, à remplacer un organe vital défectueux par un autre fonctionnel. Dans le cas d’une transplantation de rein, le patient peut avoir recours à la dialyse, mais la greffe d’un organe peut lui éviter ce procédé fatiguant. Une hémodialyse effectue, en effet, en quatre heures, ce que le rein est supposé faire en 48 heures. 

Dans le cas d’un patient souffrant d’insuffisance hépatique dite terminale, la transplantation devient alors vitale, car le foie n’est plus capable d’assurer ses fonctions. 

 

Au sujet de la greffe de testicules, Dr. Kerkeni a, d’abord, expliqué que les testicules avaient deux fonctions totalement distinctes : exocrine et endocrine. La première concerne la production des spermatozoïdes et la deuxième la sécrétion de la testostérone, l’hormone mâle. 

Si la première fonction - nécessaire à la reproduction - est inexistante, le patient - partiellement infertile - peut avoir recours à la fécondation in vitro. S’il est totalement infertile, c’est le don de sperme qui peut-être envisagé. Dr Kerkeni a précisé, dans ce sens, que le don de sperme ne se faisait pas en Tunisie et demeurait très mal perçu pour des considérations multiples. 

En l’absence de la deuxième fonction - endocrine, en l'occurrence - la médecine offre une alternative : l’injection de la testostérone.

 

Interrogé sur les conséquences d’une greffe de testicules, il a souligné qu’en dehors de la compatibilité des tissues et les risques de rejet de la greffe - présents dans toutes les opérations de transplantation - le receveur transmettrait à sa descendance un patrimoine génétique qui n’est pas le sien. En effet, les testicules greffées continuent de générer les gamètes du donneur.  

Si l’on se tient donc à cet avis d’expert, une greffe de testicule - si opérée dans l’objectif de s’assurer une descendance - s’apparente à un don de sperme. 

"Techniquement, l’opération n’est pas difficile. Ce type de greffe pose plutôt un problème d’ordre éthique de par la modification d’ADN qu’elle implique. Je ne vois aucun motif qui pousserait une personne à se greffer un testicule”, a-t-il signalé rappelant que la chirurgie esthétique permet aux personnes souffrantes de cryptorchidie (absence d’un ou des deux testicules, ndlr) de se poser des prothèses testiculaires.

 

Cette affaire de greffe de testicules dévoilée par l'émission « Les quatre vérités » a, notons-le, suscité un vif débat sur la toile. Certains médecins ont dénoncé sur un ton ironique ce procédé qualifiant d « ’impossible » la transplantation d’un testicule de chez un donneur X sur un receveur Y pour les mêmes raisons susmentionnées.

N.J.

Votre commentaire

Commentaires
Azffoun
Pour greffer un testicule s'il te plaît pour me renseigner merci
a posté le 07-11-2020 à 11:46
La technologie est très avancé
aldo
==== AH AH AH !!!!! YA MOULA LIKRARIZ !! ====
a posté le 03-11-2020 à 22:58
en ce moment en TUNISIE la vente est au poids ;;; actuellement que ABIR TOUNIS en possède les plus grosses-lourdes -BOULES .
Famous Corona
Cela devrait intéresser S. Markhouf !!!
a posté le 03-11-2020 à 19:01
L'aspect matériel ne devrait pas lui poser de problème, il suffit qu'il prenne la défense de quelques terroristes et le budget est rapidement bouclé !!!
Léon
Dommage!
a posté le 03-11-2020 à 18:45
Certains en ont fortement besoin. Du moins des testicules symboliques.
L'histoire de la Tunisie est très liée à celle des testicules. Pays gouverné de 1957 jusqu'à 1987 par un président monocouillu et qui s'est avéré posséder les plus grosses testicules symboliques, aujourd'hui la personne la plus couillue se trouve être une dame répondant au joli prénom de Abir et qui en est bien sûr dépourvue.
Elle, n'a pas besoin de greffe, bien au contraire. Ceux qui ont trahi leur pays ont fortement besoin de donneurs parmi les patriotes. Il parait qu'une seule suffit. Cela aura une double vertu: primo, celle de faire vivre une tradition Bourguibiste, secundo, celle de pourvoir ceux qui ont des fausses couilles d'une vraie.

Léon.

A lire aussi

Cette information a été catégoriquement démentie

26/11/2020 13:25
1

Une citoyenne autrichienne avait accusé Mahomet de pédophilie.

23/11/2020 10:33
1

Les internautes se font parfois prendre au piège

21/11/2020 17:55
3