alexametrics
dimanche 26 juin 2022
Heure de Tunis : 15:27
Dernières news
Fuite d'un nouvel enregistrement : Toubel préfère les conseillers de Ben Ali à ceux de BCE et Chahed
08/03/2017 | 18:24
3 min
Fuite d'un nouvel enregistrement : Toubel préfère les conseillers de Ben Ali à ceux de BCE et Chahed


Business News s’est procuré un nouvel enregistrement audio fuité de la réunion du comité politique de Nidaa Tounes. Cette fois-ci, c’est Sofiene Toubel qui s’exprime et qui évoque les difficultés que traverse Nidaa Tounes et les coulisses du pouvoir.

« Pourquoi avions-nous écarté Habib Essid ? N’était-ce pas pour que le parti reprenne le pouvoir et pour qu’on puisse gouverner ? Nous en avions parlé dans cette même salle, mais nous avons échoué ! ».

 

 

Toubel relève qu’il y a certaines parties qui veulent du mal à Nidaa, au gouvernement et au pays. Il charge avec virulence Iyed Dahmani et Mehdi Ben Gharbia. « On connait tous leur historique douteux ! On a vu ce qu’ils ont fait au parlement. J’ai conseillé à Youssef Chahed de s’en méfier et de ne nommer que l’un des deux. Je l’avais mis en garde et je lui avais dit qu’ils allaient s’accaparer le pouvoir !».

Selon lui, Dahmani et Ben Gharbia auraient convaincu Youssef Chahed d’enregistrer l’émission présentée par Hamza Belloumi. « Les membres du gouvernement étaient là, comme des figurants ! », s’est-il exclamé.  Il a ainsi considéré que la forme de cette interview va être raillée et a déploré le fait que Chahed ne voulait rien entendre : « le chef du gouvernement est très mal entouré. Il ne veut pas le comprendre ».

 

Sofiene Toubel s’est mis à comparer les conseillers de Ben Ali d’un côté, et ceux de Béji Caïd Essebsi et Youssef Chahed de l’autre. « C’est incomparable. Avec Ben Ali, il y avait des sommités, d’excellents conseillers ! Regardez ceux d’aujourd’hui à la présidence de la République ou à la présidence du gouvernement. Et vous voulez que le parti se rétablisse ! ».

D’après Toubel, Ben Ali était certes « inculte », mais il était bien entouré : « Nous avons besoin d’hommes d’Etat, de compétences et non de ces pseudo conseillers ! La situation est vraiment critique », a-t-il conclu.

 

 

Au cours de cette même réunion le député de Nidaa pour la circonscription de Zaghouan, Mohamed Ramzi Khemiss déclare : « C’est le coup de grâce pour le parti. Je considère que le navire a fait naufrage et je vais être le premier à me jeter à l’eau. J’appelle les autres à faire de même, parce qu’il n’y a plus aucun recours. Il n’y a plus aucun avenir pour Nidaa Tounes pour les élections municipales ».

Il conteste la manière avec laquelle le gouvernement a été constitué et a critiqué le fait que des partis ne disposant que d’un seul siège à l’Assemblée, puissent décrocher deux ministères. Il évoque ici les nominations de Iyed Dahmani et Mehdi Ben Gharbia. « On nous a convoqués de nuit pour rencontrer le chef du gouvernement et lui faire part de notre position, mais rien n’a été pris en compte ».

Et d’annoncer : « Je me retire de la commission en charge du scrutin municipal. De plus, je vais déposer ma démission du comité politique, du bloc parlementaire et du parti. Je veux construire ma carrière politique et cela ne se fera pas si je reste dans ce parti qui n’a aucun pouvoir. Il serait mieux pour moi de rejoindre un autre bloc ou de rester indépendant, au moins je pourrais , dans ce cas, faire entendre ma voix ».

 

Un premier enregistrement fuité de Hafedh Caïd Essebsi a fait grand bruit en début de semaine. HCE y déclarait, entre autre : « Tant que le vieux [ndlr : Béji Caïd Essebsi] est à Carthage, rien ne nous échappera ». Des propos qui ont suscité la polémique.

 

08/03/2017 | 18:24
3 min
Suivez-nous

Commentaires (20)

Commenter

EL OUAFFI avec Y à la fin
| 09-03-2017 17:40
Ben Ali n'est pas un inculte pourvu d'une intelligence particulère la preuve il avait géré le pays durant 23 Ans sans faille avec des relations de bon voisinage avec tous les puissances une diplomatie brillante .
Il me semble qu'il était victime d'une stratégie de changement dans la stratégie si Ben Ali n'a pas quitté le pouvoir Kaddafi ne sera pas coud circuitté facilement donc Ben Ali n'a pas était chuté par la révolte de son peuple ni ( Moulay Bouih ) , et par le temps la vérité s'éclairera maximum 10 Ans .

Nady
| 09-03-2017 13:47
tout simplement.

observateur
| 09-03-2017 12:36
Ce toubel, a l image de la grande majorite de ceux qui encore gouvernent le pays, avec le soutien ferme d Ennahda est un haut cadre du rcd. A quoi faudrait il s attendre ? Les recycles du rcd par Essebssi paniquent car maintenant il ne s agit pas seulement de leur pouvoir mais de leur gagne pain ,puisqu il n ont pas reussi a faire le travail pour lquel les affairistes corrompues les ont paye.

Desert Eagle
| 09-03-2017 11:44
El il ose traiter Ben Ali d'inculte ce clown!

sarah
| 09-03-2017 11:40
Je l'aime pas ce toubel mais je partage pleinement tout ce qu'il a dit....Etant objective, les conseillers de Ben Ali étaient de loin meilleurs que la bande d'incompétents qui entourent aussi bien chahed que BCE...

l oeil du diable
| 09-03-2017 11:12
Nidaa a ete un instrument aux mains d un diabolique vieillard pour atteindre Carthage
et appliquer une politique convenue avec accord avec Ghannouchi....Les sponsors veillent aux grains....

observator
| 09-03-2017 11:12
Au temps de la dictature Ben Ali, personne n'a le droit de réclamer un droit. Donc c'est facile de gérer un pays avec une dictature policière.
Aucune contestation n'était possible si non la prison la torture ou l'élimination.
Dans ce cas tous les conseillers sont compétents, c'est facile de gérer.

Aujourd'hui nous vivons une époque ou les tunisiens ont obtenu une certaine liberté donc ils réclament des droits ......la société civile est là n'a plus peur..
Donc il est mille fois plus difficile de gérer la Tunisie d'aujourd'hui que celle de Ben Ali.
Et ce toubel a fait son école chez la dictature donc il n'a pas les compétences de gérer la Tunisie d('aujourd'hui. Il n'a pas appris à affronter les problèmes sociaux économiques ..........
Il suffit d'imaginer l'équipe de Ben Ali gérant le pays d'aujourd'hui avec toutes ces revendications.....ils seront balayés par une révolte.
Donc ce Toubel est vraiment bête, il compare deux situations complètements différentes. Il fait un raisonnement simpliste de médiocre.
Qu'est ce que la dictature nous a légué comme médiocres.
En plus beaucoup de conseillers aujourd'hui à Carthage, ont servi Ben Ali.
Quelle est la différence, sur tous les plans, entre un Ben Ticha et d'un Abdelwaheb Abdallah ? aucune, même école, même région......
Sauf qu'aujourd'hui Carthage ne peut plus se permettre ce que Ben Ali sous la répression pouvait.
Ya si Toubel, vous baragouinez dans votre coin alors que le pays est assis sur un volcan qui risque à tout moment de se réveiller et de tout emporter.
Il est vrai vous êtes un médiocre vous ne pouvez pas comprendre cela.
Il veut revenir à une dictature.
Je ne défends personne. Je fais des constations.

afour
| 09-03-2017 11:04
des propos qui emanent de tels ignorants et analphabetes doivent immediatement disparaitre de la scene politique et avec eux nidaa c lamentable et degradant

Smile
| 09-03-2017 09:41
Les actuels décideurs de Nidaa , sont des opportunistes. Ils ne pensent qu'aux intérêts du parti et non à l'intérêt du pays. Ras le bal de voir vos têtes et vos voix macabres . Ce parti n'aura plus nos voix et vous serez un jour jugés d'avoir abusé de notre confiance. Nidaa n'aura aucune voix aux municipalités et le déluge dont vous parlez vous a déjà inondé , personne ne veut vous faire rentrer dans un mur, vous êtes entrain de rentrer dedans seuls. Vous n'avez rien à voir avec la politique , disparaissez, vous nous dégoûtez!

open_skay
| 09-03-2017 09:37
Bravo !c'est le buzz du siècle ! Toute la Tunisie est sous le choc !
À partir de ce matin no problèmes socio-économique sont résolus!
Politiciens, experts, analystes, et presse de caniveaux