alexametrics
mardi 26 octobre 2021
Heure de Tunis : 15:14
Dernières news
François Hollande décore les représentants du Quartet tunisien de la légion d'honneur à Paris
08/12/2015 | 13:07
2 min
François Hollande décore les représentants du Quartet tunisien de la légion d'honneur à Paris

 

« Vous avez reçu le Prix Nobel parce que vous avez contribué à la paix. Mais il vous engage aussi à continuer, la République veut vous délivrer un message en vous honorant aujourd’hui, et à travers vous les démocrates tunisiens : Continuez ! ». Telles ont été les paroles du président français, François Hollande, qui a décoré de la légion d’honneur, aujourd’hui 8 décembre 2015, les membres du Quartet tunisien du dialogue national, à l’Elysée.

 

« Nous recevons les représentants du Quartet tunisien parce qu'ils ont fait des propositions pour parvenir à l'harmonie », a indiqué le président français, « chacun a eu peur qu'il y ait une rupture après les printemps arabes, qui décourage les peuples. Vous avez donné l'espérance » a-t-il ajouté.

 

François Hollande n’a pas manqué de rappeler le mérite du Quartet du dialogue et des représentants Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA, Abdessatar Ben Moussa, président de la LTDH, Mohamed Fadhel Mahfoudh, bâtonnier de l’Ordre des avocats et Houcine Abassi, secrétaire général de l’UGTT, dans la réussite de la transition démocratique en Tunisie et l’adoption de la constitution de janvier 2014.

 

« Vous êtes inséparables, indivisibles. Ensemble, vous avez contribué à la réussite de la transition tunisienne, vous avez pris vos responsabilités. Votre engagement a permis l'adoption de la constitution du 26 janvier 2014 » a déclaré le président avant d’évoquer la solidarité entre la Tunisie et la France face à l’ennemi qu’est le terrorisme.

 

« Chaque jour vous continuez à travailler pour préserver les acquis de la Révolution de Jasmin, ce combat, vous l’avez mené avec vos armes que sont le droit, la raison, la concorde et le militantisme » a-t-il conclu.

 

Décorés à Paris, les membres du Quartet du dialogue seront le 10 décembre à Oslo pour assister à la cérémonie de remise des prix et recevoir le prix Nobel de la paix qui leur a été attribué.

 

M.B.Z


Discours lors de la remise de décorations aux... par elysee

08/12/2015 | 13:07
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous

Commentaires (32)

Commenter

amal
| 09-12-2015 19:57
Rabi y aichek !
Klemek halwa w lorôt Tounes tsakhorni qalbi.

Devant ce que les croix et les bannières veulent symboliser ou signifier, on ne peut pas rester indifférent.
Donc mon devoir envers tous les Tunisiens qui s'y reconnaîtront, est de les informer du mieux que je peux et avec l'aide de Dieu.
Il m'était impossible de passer à côté sans tirer la sonnette d'alarme.

Comme on a pu le voir dans mon précédent commentaire, Mr Hollande représente le Grand Maître donc il est de ce fait l'Ordre du Saint Esprit .

N'est-pas-là un Ordre Religieux ALORS qu'à l'extérieur, sur la Place Publique, ils hurlent TOUS d'une même voix : " la République est laïque " ?

D'un côté, ils tiennent secrètement la croix donc le symbole religieux sur lequel ils dorment chaque soir et de l'autre côté, ils nous matraquent en nous interdisant tout signe religieux considéré comme ostentatoire.
N'est-ce-pas là, encore, une contradiction voire un foutage de gueule bien ostentatoire ?

Mais, que-veulent-ils au juste ?

Ils ont récupéré le symbole religieux de l'Ordre de Malte ( de religion catholique ), auquel ils ont ajouté une branche supplémentaire pour en faire 5 et ils ont pris la place du CHRIST pour s'autoproclamer SAINT ESPRIT qui ne veut ni plus ni moins signifier " Dieu" puisque dans la religion catholique, le Christ est à la fois " Dieu " et " fils ".
Donc aujourd'hui Mr Hollande est le dieu de ses valets qui sont à son service.
C'est comme cela qu'il faut l'analyser et le comprendre.

Ce sont des vieux loups bien rodés et pervers.
Un loup sera toujours un loup pour l'homme !

Ils ont décapité leur Roi.
Se sont approprié ses signes et ses symboles religieux et s'en glorifient de pouvoir s'en habiller et en habiller leurs valets.
Donc la Tunisie, symbolisée par son quart tête, se retrouve donc officiellement colonisée et sous le joug d'un vieux loup rusé qui se prend pour Dieu.
Il nous faudra donc chaque année le 08 novembre ( à un jour près c'était le 07..hum..hum..est-ce-une coïncidence ? ) descendre dans la rue chanter la Marseillaise et crier :
" Gloire à Toi Grand Maître Hollande, dieu de France et de Tunisie
Gloire, honneur, sagesse et puissance
Au Loup qui nous a tant aimés !
Richesse, force, obéissance
Àu Loup qui nous a sauvés !
À toi nos rêves de jeunesse !
À toi les fleurs de nos printemps !
À toi nos élans juvéniles !
Nos frais bonheurs, nos saints désirs,
À toi les gerbes de nos champs fertiles!
À toi nos durs labeurs !
Gloire à Toi..Ô Grand Maître Hollande !
Gloire à Toi..Ô Ordre du Saint Esprit ! "
Donc RV TOUS le 08 novembre 2016 au Palais de Carthage pour rendre gloire à notre Grand Maître et fêter officiellement notre première année d'inféodation.

Entre temps, il faudra penser à changer le drapeau actuel, ce que je préconise :
remplacer la lune et l'étoile par un coq tricolore parce que le coq, non seulement, symbolise la France mais EN PLUS, comme disait Coluche
"Le coq est le seul animal capable de chanter les pieds dans la merde" et AUJOURD'HUI ON EST VRAIMENT MIS DANS LA MERDE..MERCI LE QUART TÊTE !

Rabi yostorna w yostor Tounes !

NB: le chant religieux provient d'un chant chrétien que j'ai adapté..bien sûr.

Léon
| 09-12-2015 16:42
Les esprit chagrins mon grand, son ceux qui ont pleuré 23 années durant jusqu'à ruiner le pays et le réduire à la colonisation et les prix pompeux de la trahison.
Ceux qui ont pleuré durant 23 années pour obtenir le beau tableau qu'est devenue la Tunisie actuelle, ne polluent pas ce forum, ils polluent l'humanité entière.
VIVE BEN ALI, VIVE LA TUNISIE,
À BAS LES TRAITRES QUI ONT APPLAUDI ET CINTINUENT À APPLAUDIR UN OCCIDENT QUI A FAIT L'IRAK ET LA LIBYE.
Léon, Min Joundi Tounis AL Awfiya;
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

El Gat'
| 09-12-2015 11:00
Une légion d'honneur décernée par un pays dont le peuple vient de voter à une large majorité pour un parti raciste, islamophobe et arabophobe lors des élections régionales.... Honte à vous et à votre Nobel de M.... !!!

Vous serez et resterez toujours de dignes indigènes fidèles à votre maître blanc colonial ...

El Régence
| 09-12-2015 10:48
La régence de l'ancienne puissance coloniale continue à avoir de l'influence dans ce pays.

A croire que la concurrence de la nouvelle régence FMIste ne lui plaît guerre ...

EL OUAFI
| 09-12-2015 00:07
Ah Mr Lahyani vous nous épatez par cette verve et limpidité d'expression, vous êtes fière de cette Tunisie qui a su au moment opportun extirper des ses entrailles, un quadruplé, un accouchement douloureux, certes, mais au final, un résultat honorant, pour cette chère MAMAN PATRIE, dont vous et moi et pas mal d'autres qui s'honorent de lui appartenir, n'y manqueront un instant pour lui venir en aide, quant à ces grincheux imbus de chagrins et pessimisme, félons sont nés ils y demeureront pour toujours. Cordialement, (Manai)

artiste citoyen
| 08-12-2015 23:22
c'est sympatique el mouchir dirait abab bab....

takilas
| 08-12-2015 22:18
D'utiliser toujours cette langue de bois et de prétendre être plus musulman que d'autres ; on a vu pendant quatre ans de quel Islam il s'agit, celui de dévaliser le pays, et d'aspirer le sang du peuple. Malla Islam !
Et puis de quel Islam parlez-vous, alors qu'il ne connaisse rien à l'Islam sauf le la conduite douteuse, sans parler des assassinats provoquées intentionnellement par des discours incitateurs, pour ne pas dire encouragé; c'est ça l'Islam ? aala dounia essalem waktha. Tout le monde s'est rendu compte de l'arnaque sauf les dupés jusqu'à l'immunisation.
De plus ils ont enfreint la loi :
- Quand on applique réellement l'Islam, on n'enfreint pas la loi et ne se moque pas des gens ; jusqu'à ne pas vouloir sortir de la gouvernance comme le stipule la loi. Et après il y a eu des élections et c'est perdu malgré les coups bas et les incitations à la haine; au contraire les occidentaux ont tiré chapeau bas quartet, car malgré leur aide à ce pseudo-parti, il a perdu. tE le peuple a réussi à le désarçonner de son gangstérisme et son indiscipline ; 'où ce prix Nobel de ceux qui ont eu gain de cause de tous ceux qui ont voulu jeter La Tunisie à la dérive ; dont les traitres.
- Comment un pays qui les a hébergé, pendant des années, en tant que refugiés politiques ; et les a aidé à réussir des suffrages lors de leur venue de Londres et de Paris, puisse-il les renoncer.
- Jusqu'à maintenant, ils continuent à s'attacher comme un pou, et ne veulent pas avoir un peu de dignité. Ils se jettent partout sans invitation ; et créé des conflits entre les gens, s'achètent des milices partout ?! et avec ça , et malgré tout, tout le monde se tait et les laisse se comporter de cette manière incivique à la limite de l'impolitesse ; n'ont-ils pas compris qu'ils deviennent gênants et indélicats. Et ne cessent de provoquer des problèmes ; sans parler de leurs comportements inhumains et antéislamiques come d'être joyeux à l'annonce d'attentats ou d'assassinats.

Miguel Fares El Arabi
| 08-12-2015 21:20
Mahlek Ya Amal ou Mabbanek !!! Mahlek Ya bint Bladi quand tu remet les choses à leur place... et dans la bonne perspective...

Je suis malade à l'idée qu'ils soient allés à Paris recevoir une médaille de ce type ! J'en suis vraiment malade. J'ai honte et ça me fait très mal

C'est comme si on était inféodés et colonisés ! Le maitre nous donne la récompense pour le travail bien fait

C'est des Harkis pour moi !!! j'en suis malade

tounsia2
| 08-12-2015 21:06
« Tout a été dit sur ce prix de la honte car c'est parce que le Quartet avait entériné la présence des islamistes dans le pouvoir que le prix lui a été accordé »

Cher Bourguibiste,
Tant qu'il y aura des citoyens comme vous, moi, et des millions d'autres Tunisiens qui s'opposeront à l'Islam politique,l'espoir d'une Tunisie laïque et démocratique est encore permis ; Il ne faut jamais oublier que malgré tous les moyens et le soutient (externe et interne) dont ils disposaient, les islamistes ont perdu aux élections de 2014 contre toute attente de leurs sponsors et alliés, il a suffi pour cela que notre peuple dise NON et l'exprime par les urnes ! Malheureusement, BCE n'a pas tenu ses promesses électorales, ce qui explique pourquoi on continue à les subir malgré leur échec aux élections (encore une invention Tunisienne!); Moralité de l'histoire, il faut continuer à dire Non, à se battre (pacifiquement) sans oublier les leçons de l'histoire qui ont montré que la volonté des peuples est invincible. . .

Cordialement

takilas
| 08-12-2015 20:50
Des envieux contre eux-mêmes ; et non comme ils le pensent d'être avec Ennahdha qui a montré ses limites, et qui allait mener le pays vers un désastre annoncé.
Et on y tient encore, alors qu'il devrait, ne plus s'agir logiquement et théoriquement, que d'une affaire (ou expérience) classée, et le mieux, subjectivement toutefois, est de na pas associer sociopolitique et socioéconomique avec la foi divine ; on peut améliorer l'aspect religieux sans nul besoin de gouverner, sans pour autant être contradictoire pour se faire des partisans au détriment d'autres.
En conséquence, ce n'est plus ni Islam ni démocratie, et ce même sans tenir compte ni de compétence ni d'ouverture sur le monde. Les pays du Golfe, avec leurs richesses naturelles, y compris Saudia, ont vite compris le processus et pensent davantage au savoir et à l'avenir. L'aspect et les effets sacrés du pèlerinage est respecté par tout le monde islamique, et même non islamique le défend ; et vice versa. Mais on ne peut comparer l'incomparable, surtout lorsqu'un problème social dangereux survint ces derniers temps, c'est que presque tous les citoyens, toutes adhérences confondues, ne pensent, sans tenir compte des rites religieux la majorité du temps pour ne pas dire toujours, qu'à rassembler l'argent et les biens, et le plus grave pas tout les moyens, même illégaux. Ils n'ont que seul alibi, comme on dit : « fais comme ton voisin ou change ta porte » ; surtout lorsque personne prétendant à la droiture ne donne l'exemple, pire il se manifeste en imposteur et râleur.
De quelle charia parle-on ? En Islam, la droiture, la foi, le respect divin et l'altruisme sont les clés de la réussite, nul besoin d'imposer des clauses, et d'avoir des patrons supérieurs pour cela. Seul orienté vers Allah ; et cela s'apprend dès quatre ans jusqu'à l'âge adulte, comme ce fut de tradition en Tunisie, mais sans bâton ni punition.
Autrement, pour parler des commentateurs contraignants, qu'ils ne se rendent pas compte de cela, c'est qu'il y a un problème de dénigrement qui demande, non seulement des explications, mais une résolution urgente.
Car ne il s'agit plus de fanatisme religieux ; et puis jusque là ennahdha n'a rien démontré de religieux sauf de marchander avec l'Islam, et de duper les gens par ce mensonge tout inventé, et ce pour avoir la clé de réussite en politique, en essayant de calquer, les principes sacrés, sur les Zeitouniens qui pensaient plus à l'Islam et non à la politique, c'est toute la différence des appellations improvisées, et c'est pour cela (n'eut été le colonialisme qui freiné les élans et de même les guerres mondiales) que les mosquées ont de temps réussies à généraliser l'éducation et le savoir, sans arrière-pensée de s'acquérir le pouvoir.
À moins, dans une considération, qu'il s'agit d'une raison plutôt psychologique ou de discrimination pour dénigrer le parti élu. Mais de soutenir, tout de même, un parti qui utilise les sentiments de foi divine, rien que ça, pour influences les gens ; n'est-ce pas antéislamique?
Car tous ces commentaires antiétatiques, pour éviter de dire autre mot, ne sont pas typiquement du tunisien tout simplement.
Et nous avons vu (maintenant) comment l'Islam est utilisé dans les mosquées pour des causes politiques (de chaises comme ils le disent eux-mêmes lors des prêches caricaturaux), c'est déjà une démonstration à toutes ses dérives et ces contradictions, et ce avec le réalisme des zeitouniens, et du rôle prépondérant accomplis par toutes les mosquées en Tunisie ; dans chaque ville il y a (depuis des siècles) des mosquées grandioses (Jemma Kebir), donc le colonisateur n'est que récent par rapport à ces mosquées multi-centenaires.