alexametrics
samedi 13 juillet 2024
Heure de Tunis : 09:44
Dernières news
Fathi Slaouti : Je suis certain que l'élève était sous l’emprise d’une drogue !
09/11/2021 | 08:35
2 min
Fathi Slaouti : Je suis certain que l'élève était sous l’emprise d’une drogue !

 

Le ministre de l’Education, Fathi Slaouti a exprimé sa solidarité avec l’enseignant Sahbi Ben Slama qui a été agressé à l’arme blanche, par un élève, le 8 novembre 2021 au lycée d’Ezzahra.

Intervenant le 9 novembre 2021 sur les ondes de la radio Shems FM, le ministre a affirmé que les élèves et les enseignants subissent quotidiennement des agressions. « Ce qui me choque, c’est la forme de cette agression barbare et sauvage ! Cet événement triste et choquant doit représenter un point de départ pour réformer le système éducatif », a-t-il ajouté.

 

Par la suite, le ministre a appelé à ne pas incriminer l’élève qui s'était rendu par la suite à la police. Il a estimé qu'il s’agissait, également, d’une victime. « Je suis certain qu’il était sous l’emprise d’une drogue ! Ce fléau menace notre pays et nos écoles », a-t-il expliqué. De même pour le corps des enseignants, les dépassements de certains ne doivent pas être considérés comme une généralité.

 


 

« Nos écoles sont malades et défaillantes. Une partie des générations qu’elles ont produites n’acceptent pas les différences et est non-tolérante », a-t-il déploré.  

 « Je tiens à exprimer ma solidarité la plus profonde avec toutes les victimes. Je les appelle à entamer main dans la main un processus de réforme du système. Une partie de ces agressions résulte de la situation de nos écoles. Celles-ci n’arrivent plus à attirer les élèves et à répondre à leurs attentes. Ceci les pousse vers la violence ! Nous devons tous nous opposer à ces agissements à travers des campagnes de sensibilisation et en entamant une réforme du système éducatif », a-t-il insisté.

Par ailleurs, Fathi Slaouti a précisé que l’état de l’enseignant agressé était stable.

 

S.G

 

09/11/2021 | 08:35
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Abir
Tu es un nul
a posté le 09-11-2021 à 21:07
Tu n'es pas à ta place! Si les Kwanjias on donné le feu vert au paravant pour que tu soit ministre de l'éducation, c'est pour détruire l'éducation et KS t'a gardé puisque le criminel gannouchi gouverne toujours ! A ta place tu démissionnes
ourwa
L'Oracle a parlé...
a posté le 09-11-2021 à 18:25
" Cet événement triste et choquant doit représenter un point de départ pour réformer le système éducatif », a ajouté le ministre de l'éducation. Car sans ce "point de départ pour réformer le système éducatif", nous savons tous que celui-ci est l'excellence même, tant au niveau de ses structures matérielles ( établissements, équipements, livres etc...), qu'au niveau des compétences pédagogiques haut de gamme détenues par tous les enseignants et les personnels administratifs...D'ailleurs, les organisations syndicales n'ont jamais soulevé de problèmes touchant l'éducation nationale, n'ont jamais revendiqué quoi que ce soit, tant au profit des enseignants qu'à celui des élèves et ce depuis 2011 et même bien avant...
Et, cerise sur le gâteau ministériel, cette géniale analyse :" ... le ministre a appelé à ne pas incriminer l'élève qui s'était rendu par la suite à la police. Il a estimé qu'il s'agissait, également, d'une victime. » " (sic) Et voilà le topo; d'agresseur, coupable d'avoir tenté d'assassiner son professeur avec un instrument contendant, l'élève se trouve victime ( une larme pour lui, wallahi !), victime de quoi? " Une partie de ces agressions résulte de la situation de nos écoles. Celles-ci n'arrivent plus à attirer les élèves et à répondre à leurs attentes. Ceci les pousse vers la violence " ( sic) Or n'est-il pas de la responsabilité du ministre de remédier à cette situation ? Et le plus beau dans l'analyse du ministre, car qui pourrait prétendre être mieux au courant des problèmes de son secteur et des situations sociales des élèves que le ministre de l'éducation lui-même? ainsi, M. le ministre Fathi Slaouti affirme , à propos de l'élève agresseur : " « Je suis certain qu'il était sous l'emprise d'une drogue ! Ce fléau menace notre pays et nos écoles »( sic). Parole de ministre. C'est clair comme de l'eau de boudin; cette analyse ministérielle est plus qu'une simple analyse, elle est à la fois le point de vue éclairé d'un haut spécialiste es pédagogie, d'un grand gestionnaire responsable d'un grand ministère, d'un sociologue haut de gamme et surtout d'un ministre formé en psychologie sociale et en sociologie du droit judiciaire . L'élève ne serait pas coupable, il serait victime des effets de la drogue. C'est l'art ministériel de botter en touche. Quand à l'enseignant poignardé, jamais qualifié nommément de victime dans les propos du ministre, celui-ci précise implicitement : " De même pour le corps des enseignants, les dépassements de certains ne doivent pas être considérés comme une généralité. " (sic). Alors, au vu de ce constat ministériel gravé dans le marbre noir de la démagogie, le ministre Fathi Slaouti va-t-il décider le limogeage du professeur poignardé Sahbi Ben Slama ?
Flore
Abyme
a posté le 09-11-2021 à 16:34
Et alors?,
Les enseignants sont ils le souffre douleurs de la société?
Cet enseignant est traumatisé à vie il ne pourra plus enseigner il n'aura plus de vie ........il est détruit
La victime c'est lui et non l agresseur
Monday
Ca va pas la tete ?!!
a posté le 09-11-2021 à 16:28
Ce Monsieur n'a pas sa place comme Ministre; je n'en crois pas mes oreilles, il compatie avec l'agresseur qui a presque écorché vif son enseignant! , Ce pseudo Ministre ouvre par ses propos la porte à des milliers les élèves de faire pareil, qui n'attendent que pareil citation d'un Ministre d'Etat.
La moindre des choses est qu'il soit limogé; Incroyable mais vrai!
Henda
....
a posté le 09-11-2021 à 11:29
Mr le ministre. Il faut se réveiller.la tunisie est morte.
Nephentes
QUI gere le trafic de drogue en Tunisie
a posté le 09-11-2021 à 10:53
Le cannabis la cocaïne les comprimes K2 Spice et autres N-Bomb sont présents de manière effarante et incompréhensible partout dans ce pays . des collèges et lycees de Sidi Aich gouvernorat de Gafsa aux bars-lounge de Gammarth en passant par la corniche de Houmt- Souk

Il existe donc un réseau logistique d'envergure nationale et un dispositif opérationnel sophistique très efficace qui dispose d'antennes dans tous les arrondissements du pays; ceci correspond a un nombre de relais opérationnels plus que conséquent

ce reseau - et j'en ai confirmation dans le cadre de mon activité professionnelle au contact des populations vulnérables - est approvisionne et gere au travers d'une coordination ancienne et extrêmement organisée

Un dispositif digne d'une organisation telle que le Ministere de l'Interieur

A croire que les trafiquants de drogue s'inspirent directement des schémas de fonctionnement planification approvisionnement répartitions des moyens humains tels qu'ils existent au sein de ce Ministère;

Ce fait empiriquement constate et confirme par des sources issues de la société civile des ministère des affaires sociales de l'enseignement etc laisse sans voix; a se demander qui sont réellement les barons de la drogue en Tunisie
takilas
Si vous le savez d'avance c'est que vous êtes complice.
a posté le 09-11-2021 à 09:20
C'est des propos similaires à ceux de nahdha ?!
Et des arrières pensées de nahdha pour essayer d'apporter des circonstances atténuantes à leurs massacres multivariés.
fifil harr
PIRE
a posté le 09-11-2021 à 08:55
prière de ne plus mentionner qu'un individus a commis son crime sous l'effet de la drogue ou l'alcool , ce genre d'énergumène consomme l'alcool ou la drogue que pour bien dissimuler leurs intentions , d'ailleurs nous avons un proverbe qui dit ivre et conscient .
les assassins de la fameuse secte consommait des drogues pour commettre leurs crime.