alexametrics
samedi 27 novembre 2021
Heure de Tunis : 15:33
Dernières news
Fallaga, groupe de hackers tunisiens, pirate plusieurs sites français
12/01/2015 | 15:57
2 min
Fallaga, groupe de hackers tunisiens, pirate plusieurs sites français
Le groupe de hackers tunisiens, Fallaga, a mené une grande opération de piratage sur des sites français hier, dimanche 11 janvier 2015, alors que se tenait à Paris une manifestation massive en hommage à Charlie Hebdo. Selon plusieurs médias français, Fallaga, se présentant comme un groupe de cyber activistes, a réussi à pirater plusieurs sites web d’organisations, de commerces, de collectivités ou d’établissements scolaires français dont ceux de lycées de l'académie de Créteil (les établissements Henri-Moissan à Meaux et Charles-de-Gaulle à Dammartin-en-Goële). On rappelle, par ailleurs, que les deux auteurs présumés de l’attaque de Charlie Hebdo, les frères Kouachi, ont été tués à Dammartin-en-Goële, en Seine-et-Marne, suite à une prise d’otages qui s’est déroulée dans une imprimerie.

Selon une déclaration du ministère de l’Education français à l’agence AFP : « De nombreux serveurs d'établissements scolaires de l'académie de Créteil ont eu leurs pages d'accueil modifiées par des interventions frauduleuses […] Les sites vont être suspendus ». Les hackers ont inscrit le message suivant sur les sites piratés : « J’atteste qu’il n'y a de dieu qu'Allah. J’atteste que Mohamed est son messager » à côté du logo du groupe représentant un combattant qui brandit le drapeau tunisien. Les hackers ont aussi ouvertement menacé les Français en écrivant par ailleurs : « Si ce piratage ne vous a pas suffi, nous vous adressons le message suivant : Nous sommes habitués à votre faiblesse quand vous avez tué des innocents en Tunisie et en Algérie. Mais aujourd'hui, nous n’allons pas nous taire. Vous êtes des chiens, nous n’aurons aucune pitié pour vous ».

Les hackers revendiquent sur leur compte Twitter les attaques de plusieurs sites français d’importance. Parmi les sites piratés on peut, notamment, citer : les sites de l’Institut Emilie du Châtelet, du Palais des papes, du Mémorial de Caen, de la fondation Jacques Chirac, du Centre de la mémoire d'Oradour ainsi que bien d’autres.

S.T.
Crédit photo : Reuters
12/01/2015 | 15:57
2 min
Suivez-nous