alexametrics
lundi 22 avril 2024
Heure de Tunis : 16:27
Dernières news
Éric Zemmour cite une nouvelle fois Kaïs Saïed
15/03/2023 | 20:29
1 min
Éric Zemmour cite une nouvelle fois Kaïs Saïed

 

Invité de Christine Kelly sur la chaîne française Cnews, Éric Zemmour, président du parti français de droite « Reconquête ! »a cité une nouvelle fois Kaïs Saïed, ce mercredi 15 mars 2023.

Il a déclaré avoir été battu par les médias qui ont été ses premiers opposants, d’après lui.

 

Abordant le sujet de l’immigration et du grand remplacement, il a évoqué le président tunisien pour dire que chaque fois que ce sujet est évoqué, son auteur est systématiquement diabolisé par les médias.

Éric Zemmour dégageait carrément de l’empathie pour Kaïs Saïed durant l’émission « Face à l’info ».


Le 22 février dernier, Éric Zemmour avait réagi au communiqué du président de la République dans lequel Kaïs Saïed affirme que le phénomène migratoire subsaharien est « anormal » et indiquait l'existence « d'un plan criminel préparé depuis le début de ce siècle pour métamorphoser la composition démographique de la Tunisie »

 

Sur Twitter, Éric Zemmour avait applaudi les propos du président Kaïs Saïed. « Les pays du Maghreb eux-mêmes commencent à sonner l’alarme face au déferlement migratoire. Ici, c’est la Tunisie qui veut prendre des mesures urgentes pour protéger son peuple. Qu’attendons-nous pour lutter contre le Grand Remplacement ? » avait écrit Eric Zemmour.

 


R.B.H



15/03/2023 | 20:29
1 min
Suivez-nous
Commentaires
FB
L'immigration clandestine
a posté le 16-03-2023 à 18:35
Moi je rentre pas dans des considérations politiques ou de discrimination ou de racisme que je dénonce mais vouloir appliquer la loi pour réguler l'immigration est absolument légitime.Il n'y a pas un pays au monde qui accepte que ses lois soient violées et sa souveraineté menacé.
La Tunisie ne peut pas accepter des centaines de milliers de subsahariens qui viennent vivre en clandestins hors la la loi avec toutes les conséquences dangereuses pour eux et pour la Tunisie. Le Président Kais Saïd a raison d'évoquer ce problème car on le vit tous les jours. La région où j'habite est envahie par des subsahariens qui se baladent en bandes dans les rues, mendiant, ramassant les poubelles....En plus la Tunisie n'a pas les moyens de recevoir ces subsahariens, déjà le chômage des tunisiens bat des records. Donc Zemmour ou pas ça ne change rien au problème.
riri
Quel fierté pour Saeed
a posté le 16-03-2023 à 16:17
Zemmour fait du mal à la France,
il ajoute de la violence, de la méfiance, un air de guerre civile.
il contribue directement au déclin de la France.

Pareil pour Saeed.
Naim
Une sale gueule
a posté le 16-03-2023 à 13:25
Ce guignol de zemmour n'est pas français et est d'origine berbère et juive d'Algérie.
Ce guignol, autant que l'autre guignol, l'égyptien, frère Jean messiha s'acharnent becs et ongles sur l'immigration mais jamais sur l'immigration des matières premières et les richesses minières de l'afrique pour maintenir la France en vie. Eh ! oui, n'en déplaise à certains, la France survie grâce au vol des richesses africaines garanties par des guignols dictateurs que la France impose au peuples africains. Le Mali et le Burkina ont montré la voie. La Tunisie suivra et je rappelle que le President Kaïs Saïed n'a rien à avoir avec le racisme. Je suis bien placé pour le savoir. Quand à ce guignol de zemmour, sachez que l'exode massif des enciens du front national finira par avoir raison de lui. Collard l'a déclaré ouvertement sur C8.
Zemmour, qu'il aille écrire des livres, la politique n'est pas son domaine. L'avenir très proche le confirmera.
L'intransigeant
Comment on peut servir....
a posté le 16-03-2023 à 09:06
Zemmour est, ici, tel un produit.
Il sert contre son gré certains intérêts locaux, lesquels osent recourir à tous les moyens au risque de piétiner les "principes" qu'ils clament.
Mais, sans doute est-ce leur concéder de la tenue et même de la consistance lorsque je nomme principes ce qui est au mieux une tactique quand ce n'est pas uniquement calcul.
Le procédé est connu, faire procès à une personne en lui attribuant des attaches, une proximité avec un personnage trouble, pour le moins, dans le but d'encorner son image, et même la salir.
C'est cela que je ne partage pas.
Zemmour peut rassembler, faire l'admiration des gens sans autre horizon que le rejet de l'autre puisqu'ils sont si peu capables de s'accepter alors que leur monde "fout le camp".
Zemmour parle bien, propose un digest culturel flatteur pour le populo le détournant de ses vrais problèmes tout en l'ondiyant en mots faciles, ou ce qui revient au même, lui offrir en pâture aussi facilement, l'autre, L'étranger, l'ex-colonisé, le dominé du moment pour lui faire oublier son propre sort de méprisé des siens.
Détourner l'attention, orienter le regard afin d'empêcher que l'on touche à l'essentiel. Ce qui veut dire ne pas bousculer l'ordre existant.
Zemmour aura servi à cela.
'?ditorialiste choyé dans les canards réacs, ou trublion plein de verve dans des talk show, en amuser-idéologue.
Ce qu'il remplissait comme fonction est l'origine de son succès, et de son illusion qui lui fit croire à un destin, une sorte de revanche....
Ce qui est le plus frappant chez cet homme, c'est la hargne et la force de conviction, en apparence du moins, du nouveau converti toujours porté à en faire plus, trop.
Cette pureté française, cette race, cette nation qu'il porte en étendard, étant le corps de son credo, n'existe qu'en fantasme.
Lui-même, par son origine, son histoire familiale, en est une sorte d'exemple qui vient contredire tout son dispositif argumentaire.
Bref, Zemmour en France peut encore servir, sans le savoir, des intérêts en Afrique du Nord comme on disait dans le temps.
Et pour le coup, cet extrémiste, xénophobe et racialiste par excès de langage semble passer pour un politique acceptable.
On voit le lien.
Quand on en vient à solliciter le pire pour justifier sa déroute, c'est que les "carottes sont cuites".
Ni Zemmour, ni Ghannouchi, ni leurs suiveurs.


Zarzoumia
Intransigeant jusqu'au bout
a posté le à 10:38
Personne n'évoque les attaches idéologiques de KS avec Zemmour. Ce n'est pas un calcul de dénoncer les gèrmes du discours populiste dans l'intervention présidentielle. Vous avez dénoncé à merveille le discours de Zemmour mais l'intransigeance doit vous conduire à dénoncer avec la même verve ce que vous avez qualifié de digeste culturel flatteur pour le populo le détournant de ses vrais problèmes tout en l'ondiyant en mots faciles, ou ce qui revient au même, lui offrir en pâture aussi facilement, l'autre, L'étranger.
Votre intransigeance, si elle n'est pas sélective ou bancale, doit vous conduire à apercevoir le même phénomène dans l'intervention de KS.
Zemmour a saisi la similitude du discours et il s'en sert. On attendait de KS, un démenti clair pour enlever toute ambiguïté et afficher des " principes ". Malheureusement, il n'a pas corrigé avec vigueur sa faute politique, ce qui permet à Zemmour de continuer à s'en servir.
Sinon, je suis d'accord que Zemmour souffre du complexe de l'immigré, celui qui veut être plus royaliste que le roi. Mais je pense aussi que son '?uvre politique à pour but de consolider l'idée de l'islamo-gauchisme afin d'éviter toute empathie envers un peuple que je vous laisse le soin de deviner.
L'intransigeant
Pour débattre.
a posté le à 12:39
Je ne dénoncerai pas Kais Saied, ni son discours, il y a ici pléthore de gens très disposés à remplir ce rôle sans que j'y sois sommé par vous et d'autres à le faire.
Par ailleurs, ce sont les africains, leurs chefs ou représentants qui ont à délibérer à ce sujet.
Et, certains l'ont fait qui ont acté le mésusage et les sollicitations situées faites des propos qu'il a tenus.
Je lis politiquement, et regarde les faits tant dans leur contenu rapporté aussi bien que les interprétations qu'on leur donne, et j'en délibère librement.
Enfin, je ne recherche nullement l'assentiment de qui que ce soit.
Libre à vous de vous faire l'idée qui vous sied de mes écrits.
La seule condition pour moi, est la nécessité incontournable de le faire avec civilité.
C'est pourquoi je vous réponds courtoisement, aussi.
C'est cela la démocratie.
Et chacun est comptable et engagé par ce qu'il écrit.
Zarzoumia
L'incohérence de l'intransigeance
a posté le à 14:59
C'est aux africains de délibérer
Comme si, on disait aux français, pourquoi vous critiquez zemmour? C'est aux étrangers de délibérer, tout en évoquant deux ou trois arabes de service pour prouver le mésuage et la mauvaise foi.
Avouez que l'intransigeance intellectuelle vole en éclat avec des arguments de la sorte. Je l'ai bien saisi lorsque vous avez mis le mot principe entre guillemets, votre positionnement politique prend le pas sur les valeurs. Il est difficile de créer une société démocratique en fermant les yeux sur les principes, la courtoisie ne suffit pas.
Loin de moi la prétention de vous convaincre et je vous reconnais la liberté de délibérer. J'essaie de déconstruire votre discours qui trahit une posture politisée. Le prisme partisan met à nu l'incohérence de l'intransigeance. C'est le débat.
Et pour finir, on ne critique pas KS pour le plaisir de le critiquer et on ne somme personne à le faire, on pointe du doigt un comportement qui nous éloigne des "principes " démocratique. Vous avez vu? J'ai mis principes entre guillemets pour ne pas être taxé de droitlhomiste béat, car apparemment cela devient une insulte.
L'intransigeant
Au déconstructionniste.
a posté le à 21:10
Salut Derrida !
Déconstruire quoi, je vous prie ?
Il faudrait savoir argumenter.
Les Africains sont les premiers concernés, et il est plus que superflu de vous croire indispensable pour décider à leur place.
Chef d'Etat rencontrant le Chef d'Etat tunisien, et qui déclare ne pas suivre la bronca dont vous participez., que vous entretenez avec d'autres.
Autoritaire, vous voudriez que je dénonce les propos de Kais Saied, mais pour qui vous prenez-vous ?
C'est une manie bien de chez nous.
Zarzoumia ou serpent à plume, vous devriez calmer vos ardeurs.
N'est pas Derrida qui veut !
Déconstruisez vos discours, et déjà vous avez matière.
Je ne suis pas de votre avis, et pour une raison première :
Les institutions vivent de croyance et de légitimité, et le Président en est une qui mérite le respect.
Pour quelqu'un qui parle valeurs, vous devriez voir où cela pêche.
Mais, je pourrais vous y orienter, si besoin.
Cela suffit pour l'heure.
nazou de la chameliere
Zemmour
a posté le à 10:29
Ne fait que ce que vous faites !!
Il est exactement à votre image.
L'intransigeant
A la chamelière.
a posté le à 12:42
Mêlez-vous d'assumer vos affirmations et jugements hâtifs et définitifs.
Ce serait déjà un début de prise de conscience.
Parce que penser, ce n'est pas se déverser en formules vides.
nazou de la chameliere
Vide ?De sens ?
a posté le à 13:36
J'assume tellement mes convictions ,que je n'ai jamais eu le besoin de changer de pseudo !!
N'est-ce pas ?
L'intransigeant
Tu sais ce qu'est le sens ?
a posté le à 14:28
Il est clair que tu manies l'invective comme tu comma des un chameau.
Fiche-moi la paix, je ne veux rien partager avec toi et tes semblables. Tes insinuations sont dignes de vos pratiques.
nazou de la chameliere
L'intransigean
a posté le à 14:41
Promis je vous fiche la paix.
Je comprends votre déception.
nazou de la chameliere
Mon précédent com
a posté le à 11:00
'?tait adressé au pseudo intransigeant !!
Tounsi Tounsi
Mella fierté
a posté le 16-03-2023 à 08:46
Ce type est français grâce à la colonisation.
Dans sa logique, les derniers immigrés ferment la porte et se retrouvent être les individus les plus xénophobes dans la société française.

Il suffit de voir à Marseille, les arrondissements peuplés de français d'origine maghrébine sont dirigées par des mairies d'extrême-droite. Ces gens-là votent pour le RN pour se distinguer des "bledards" alors qu'eux-mêmes ont des têtes de dromadaires et des noms qui évoquent le couscous et le tajine...
Il n'y a aucune logique, ces gens sont le fruit de la haine et de l'aliénation mentale. Aucune culture, aucune conscience politique, aucune mémoire des ancêtres, aucune fierté.
GZ
Réponse à Gg
a posté le 16-03-2023 à 06:27
Vous êtes bien indulgent.
Le rétropédalage tardif et contraint est venu en réponse timide à une levée de bouclier unanime, Banque Mondiale en tête.
Le "bâton" a servi à bastonner des innocents qui ne comprenaient pas ce qui leur tombait sur la tête. Des familles entières à la rue avec enfants en bas âge et bébés. Si problème il y avait, rien n'interdisait de l'aborder avec humanité. Nous avons fait le choix des brutes, ouvert la boîte de Pandore et n'avons pas fini d'en payer le prix. Juste retour de bâton. '?coutons ce qui se dit de nous à la BBC, France 24, Senenews, Jeune Afrique, Courrier International et partout, les appels au boycott des produits tunisiens... Je constate que, chez nos " frères" les autorités ont pris de la hauteur, protégé nos représentations diplomatiques et refusé de sombrer dans la surenchère.
Je me souviens d'avoir commis un commentaire en réponse à un détracteur de la France, où je disais que le régime de Vichy n'était qu'une parenthèse malheureuse dans l'histoire de ce pays ; qu'aujourd'hui la France est un pays "définitivement métissé", ouvert, cosmopolite et multiculturel ; que vous m'aviez alors remercié. Je n'en demandais pas tant.
Mutatis mutandis.
Bien à vous.




Abel Chater
Mon Dieu, sommes-nous obligés de subir ce dilemme de la comparaison entre le physique satanique de ce damné et Chitta la guenon de Tarzan?
a posté le 15-03-2023 à 21:40
Je jure au Nom d'Allah le Tout Puissant, que seule la façade inhumaine de cette crapule de Zammour ou Zommara, me donne le sentiment de vomir.
Pauvre France, combien elle a chuté vers le souterrain de la bassesse humaine. Maintenant, elle est dirigée par les pires des inhumains ennemis de l'humanité entière.
Gg
7%
a posté le 15-03-2023 à 20:58
Eric Zemmour a fait 7% aux présidentielles, il représente donc un extrême.
Platon (je crois) a dit une phrase très juste à propos des systèmes politiques (deux points à la ligne, parce que c'est Platon):

"La société heureuse et juste se trouve entre les extrêmes ".

On a donc besoin des extrêmes, qui de toutes façons existeront toujours, comme un bâton a toujours deux extrémités .
En France ce sont Zemmour et Mélenchon (même si ce dernier a réussi à cacher son extrémisme dans un rassemblement d'intérêts opportuniste).
Alors Zemmour: immigration zéro, tout le monde dehors.
Mélenchon: plus de frontières, le monde entier peut venir vivre en France, régularisation automatique.
'?videmment, l'un comme l'autre est impossible.
Les bonnes personnes pour diriger le pays se trouvent donc entre les deux, c'est ainsi qu'il faut écouter les extrêmes, mais il est quand même nécessaire de les connaître...!

Finalement, le reproche que l'on peut adresser à Saied est d'avoir fait croire un moment qu'il était un extrême. C'est pourquoi il a vite rétro pédalé, à la recherche de son juste milieu...