alexametrics
samedi 27 novembre 2021
Heure de Tunis : 16:19
Dernières news
Douane tunisienne : La juge arrêtée en possession de devises est une récidiviste
11/08/2021 | 08:48
1 min
Douane tunisienne : La juge arrêtée en possession de devises est une récidiviste

 

Le porte-parole de la Douane tunisienne et colonel-major, Haythem Zaned, a révélé que l’arrestation de la juge effectuée le 10 août 2021 s’inscrit dans le cadre d’une enquête concernant un réseau de trafic de devises.

Intervenant sur les ondes de Shems FM, Haythem Zaned a précisé que la juge a affirmé qu’il ne s’agit pas de sa première opération de transport de devises. « Ce n’est pas un hasard. Ceci a pu être réalisé grâce à des mois de collecte de renseignement. L’argent appartient à un réseau de trafic de devises qui exerce principalement dans la ville d’El Jem et de Msaken », a-t-il poursuivi.

 

Haythem Zaned a, également, précisé que les sommes détenues par ce réseau financent la contrebande. « La juge a reconnu avoir transporté une autre somme d’argent précédemment. Nous la considérons comme l’un des membres du réseau de trafic », a-t-il ajouté.

Selon le porte-parole de la douane, une patrouille de la douane avait demandé à la juge de fouiller son véhicule. La juge avait démenti être en possession de devises. La patrouille avait trouvé une somme équivalente à 1,5 million de dinars dans un sac sur la banquette arrière de la voiture, d’après lui.

« La remise en liberté des suspects est du ressort du ministère public. La douane n’interfère pas avec les prérogatives de ce dernier. Nous avons seulement pour rôle de continuer l’enquête », a-t-il précisé.

 

S.G


 

 

11/08/2021 | 08:48
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Warda
Msaken ?
a posté le 11-08-2021 à 21:36
L'argent appartient à un reseau de trafic de devises qui exerce dans la ville d'el jem et msaken.
Msaken n'est pas la ville où habitait le terroriste qui a tué 3 personnes dans la basilique de Nice et d'oû venait également le terroriste de la promenade des anglais à nice faisant 86 morts ?
Djikistra
Une garantie de recevoir la marchandise
a posté le 11-08-2021 à 19:47
Une juge plus sûre qu'UPS ou même Amazon....
Un pays de baltringues.
takilas
Ce qui veut dire...
a posté le 11-08-2021 à 17:42
Que d'autres comme elle ont accompli ces genres de missions.
BOUSS KHOUK
MAIS BIEN S'?R
a posté le à 18:19
Les livraisons (( MADHMOUNIT EL OUSSOUL ))
Citoyen_H
NOOOOOON HRAM 3ALIKOM
a posté le 11-08-2021 à 16:35
C'est vous tous qui êtes parano.
Ce petit bout de femme ne savait rien du tout, ni la majorité de ses collègues, non plus.
Ce sont tous d'honnêtes magistrats qui sont exploités par des méchants citoyens de notre espèce.
Les termes corruption, pot-de-vin, blanchiment d'argent, dime, royalties, etc.., ils ne connaissent pas. Ils n'existent pas dans leur jargon !!! Ils mènent tous des trains de vie de Pacha grâce à leur modeste salaire.
C'est probablement pour cela qu'ils firent grève pour avoir leur propre clinique, leur propre aéroport, leur propre hammam, leur propre hypermarché et pendant qu'on y est des passeports diplomatiques et pourquoi pas "présidentiels".

Un très grand et très violent coup de balai s'impose.
Etant donné l'ampleur de la gangrène, je suis de plus en plus pessimiste sur le futur de notre pays.
La prétendue démocratie offerte par les atlantistes fut un véritable poison. De toute façon, le résultat était connu d'avance.
Rabbi youstirna et Allah yéh-lik-hom !!!!!!!!!!!



1/raisonnable
C'est des trafics pour financer le terrorisme, pour quoi la juge est en liberté
a posté le 11-08-2021 à 14:55
Par le biais de de trafiquants, des juges comme hommes d'affaires.... de devises sont acheminés..., ainsi que le terrorisme en Tunisie et ailleurs est financé. Force est de préciser que les islamistes en ce moment sont acculés, et ils craignent d'être condamnés à de lourdes peines. Par ailleurs ils n'ont qu'une envie que remuer le pays et sa population ciel et terre. Attention il y a un danger qui se prépare ! Et l'argent spolié aux tunisiens étaient pour but de l'utiliser à des fins de terrorisme. Gannouchi et ses satellites islamistes ne dorment pas tranquille avant qu'ils ne déclenchent des émeutes, assassinats et attentats. quant-aux cellules dormantes et sur la point d'être activées.
Mohamed Ettounsi
STOPPER L'H'?MORRAGIE
a posté le 11-08-2021 à 14:49
Cette affaire d'implication d'une juge dans un trafic de devises et peut-être dans du terrorisme. En plus, elle a été laissée libre afin de pouvoir effacer toute preuve ou exercer des pressions sur des éventuels témoins.

Dans cette période d'exception, il faut lever immédiatement l'immunité judiciaire pour tous les juges dans toutes les affaires ne concernant pas leur travail de juge. Ce système d'immunité a créé des citoyens et des demi citoyens.

Il faudra aussi traduire les députés et juges impliqués dans des crimes et délits devant la justice militaire, par décision d'exception jusqu'à ce que le ménage soit fait.

'?A SUFFIT !!!!!
Waterloo
ministère public .... pxahahaha ....
a posté le 11-08-2021 à 13:48
dans une VRAIE démocratie, ton "ministère public" est ELU. oui: élections judiciaires.
çà n'existe pas en France que vous copiez, donc pas chez vous. c'est çà le Francojahl : suivre la France comme moutons écervelés.
WROW UP !!!
Houcine
Perroquet.
a posté le à 11:40
Ta rengaine est lassante, et tu nous les..... Ta haine est le meilleur indice de ta connerie.
Tu prétends nous opposer des arguments, or tu reprends un élément d'un dispositif institutionnel afin de contredire.
Chaque peuple, nation, '?tat invente ses institutions.
L'Amérique, comme disait un certain... en lieu et place des USA, adopte l'élection, et même la révocabilité, mais demeurent du ressort des politiques les orientations générales, et les lois sont votées par des élus.
On notera que cette justice "directe" se révèle porteuse d'inconvénients majeurs.
Le racisme systémique étant le plus voyant.
La justice y est rendue au nom du peuple....
L'Angleterre, "la plus vieille démocratie", eut sa révolution, ses émeutes et ses guerres civiles, et s'invente comme '?tat selon son génie propre.
Pas de Constitution, et c'est le monarque qui y incarne l'union et porte en sa poitrine, tel Le Pape selon la formule des Casuistes, les fondements et les valeurs.
Pour comprendre tout cela, il ne suffit pas d'anonner des formules ou taper sur ton clavier des injonctions, il faut s'instruire.
Lire Legendre, ou tel autre dont la pensée vole bien plus haut que les recettes répétées par toi et tes semblables.
Par ailleurs, tu n'as pas noté que le climat à changé. Les ordres ne viennent plus de Montplaisir, et l'on ne compte plus les pourris parmi nos célèbres procureurs à la menace facile.
Tu auras, sans doute, relevé que Ghannouchi à perdu de sa superbe, il ne nous fait plus la leçon et parle avec douceur comme l'enfant qui implore le pardon.
Toi, oui toi, tu serais plus proche de Makhlouf.
Nous verrons de quel bous il est fait, le Max la menace de l'Islamie, qui insultait, crachait, écumant au bord de la crise d'épilepsie tant il ne se sentait pas de limites.
Alors, petit, il faut lire pour apprendre qu'on ne nous apprend la prudence.
Savoir lire, pour pénétrer le sens, saisir les finesses d'une pensée, et dialoguer d'intelligence à intelligence.
Il y faut des qualités, des dispositions dont la première serait le respect et la seconde, l'ouverture au monde, aux autres.
Souvent, dans ta sphère d'élection, vous manquez de vision, mais surtout d'amour.
Pour grandir, il faut aimer.
C'est le c'?ur qui voit, la tête se nourrit de ses lumières.
Comme il te reste du chemin à faire, panse tes plaies au moyen d'une bonne pharmacopée.
Et, bonne route, petit.
Zorro
La juge libérée ?
a posté le 11-08-2021 à 13:39
Une décision qui n'encourage pas les douaniers à faire leur travail avec des centaines d'heures de filature, des dizaines de jours de surveillance,etc... Donc tout ça pour enfin voir cette juge laissée en liberté, les douaniers vont réfléchir à plusieurs fois avant de perdre de l'énergie et du temps pour ce genre d'affaire.
MFH
Les juges recrutés par B'hiri.
a posté le 11-08-2021 à 13:37
Question : qu'elle est la sanction infligée à un juge en matière de détention injustifiée de devises ? Appartement aucune, puisque la récidiviste est encore juge malgré sa première déconvenue. Ou je me trompe ?
L'insulaire
Est-elle khouanjia....
a posté le 11-08-2021 à 13:15
LIBLED moobiya bihom. YA LATIF ....Rabbi yoster TOUNIS BLADNA.

On devrait fouiller un bon nombre de ces personnes qui sous couvert de FONCTIONNAIRE D'ETAT sont en train de ruiner le pays....de le derober de ses devises dont il en a besoin....

BON TRAVAIL MESSIEURS....BRAVO.....CONTINUEZ,ON A BESOIN DE TOUTES CES DEVISES POUR LE PAYS AVANT QU'ELLES NE SORTENT DU TERRITOIRE...
BOUSS KHOUK
FORT POSSIBLE
a posté le à 13:51
On mettra sur le dos des contrebandiers. LE SUD TUNISIEN DOIT '?TRE S'?CURIS'? COMME JAMAIS , ET DEPLOYEMENT MASSIF DE Notre armée !! Les frérots attendant le feut vert .
Cuisiner
Même régions
a posté le 11-08-2021 à 12:51
Toujours les mêmes régions à l'origine du malheur du pays
Citoyen
La pieuvre-la Mafia
a posté le 11-08-2021 à 12:10
La Mafia a corrompu toute la société. Les Partis, les députés, les magistrats , les avocats , les fonctionnaires de toutes les institutions...... le gel des députés a conduit les contrebandiers à recourir aux magistrats pour profiter de leur immunité.

Le chantier doit commencer par la suppression de toutes les immunités et par la relance et la promotion de la loi protégeant les lanceurs d'alertes pour dénoncer tous les actes de corruption. Vive ma Tunisie
Famous Corona
Du Made in Tunisia !!!
a posté le 11-08-2021 à 11:18
Un juge ne peut pas récidiver, si la loi à été appliquée à son premier délit!!!? Une énigme à éclaircir d'urgence, et que les personnes impliquées en rendent des comptes !!!!!!!
DHEJ
bourchani888@yahoo.fr
a posté le 11-08-2021 à 11:10
Art. 59 de la loi organique n° 2016-34 du 28 avril 2016,
relative au conseil supérieur de la
magistrature:

"Les plaintes, signalements et notifications
relatives aux griefs qui sont reprochés à l'un des
magistrats et qui sont susceptibles de la mise en '?uvre
de la procédure disciplinaire, sont adressés au ministre
de la justice ou au président du conseil, qui les
transmet obligatoirement et sans délai, à l'Inspection
générale des affaires judiciaires afin de procéder aux
investigations nécessaires.
L'inspecteur général peut se saisir lui même.
A l'issue des investigations, l'inspecteur général
prend une décision motivée de classement sans suite
ou de renvoi.
En cas de classement sans suite, le plaignant, le
ministre de la justice et le président du conseil, sont
informés par tout moyen laissant une trace écrite, dans
un délai maximum de dix jours à compter de la date du
prononcé de la décision.
Le plaignant peut, dans ce cas, exercer un recours
gracieux auprès de l'inspecteur général, par une requête
écrite pour demander la réouverture de l'enquête.
L'inspecteur général peut accepter la demande et
ordonne la réouverture de l'enquête ou la refuser, et
ce, dans un délai ne dépassant pas un mois de la date
de la présentation de la demande.
En cas de renvoi, l'inspecteur général transmet,
sans délai, le dossier au président du conseil qui le
transmet à son tour au président du conseil de la
magistrature dont relève le magistrat déféré.
La loi fixe les attributions et le fonctionnement de
l'inspection générale des affaires judiciaires."

Donc la douane tunisienne soit saisir l'inspection générale des affaires judiciaires et le CSM...
Borhéne
corrompu
a posté le 11-08-2021 à 11:06
Tout le monde est corrompu de quelque chose en Tunisie de bourguiba. Tout le monde est sale quelque part.
DHEJ
Makhrouba et mahlouka...
a posté le 11-08-2021 à 11:00
Article 11 de la loi N°67-29 du 14 juillet 1967 relative à l'organisation
judiciaire, au conseil supérieur de la magistrature et au statut de la magistrature


A leur première nomination et avant toute prise de
fonction, les magistrats prêtent le serment suivant :


« Je jure par dieu,

le tout puissant,

de remplir mes fonctions en toute neutralité et honnêteté et m'engage à ne pas divulguer le secret des délibérés en cours d'exercice de mes fonctions de magistrats et au-delà et

de me conduire loyal et honorable magistrat ».

La loyauté et l'honneur ont été intercepté au large des cotes tunisiennes "harqines"!
MFH
On ne dit pas la vérité !
a posté le 11-08-2021 à 10:39
Il se passe des choses bizarres dans ce pays pourri. '?tant donné qu'il y a enquête en cours à son sujet, qu'on la suprise la main dans le sac, qu'elle a mentit en déclarant qu'elle n'était au courant de rien et qu'elle était récidiviste par dessus le marché, on se demande à quel titre on ne l'a pas en bonne et due forme sur le champ ?
Ben Abdallah
Des actions extrêmement grave !
a posté le 11-08-2021 à 10:17
Des actions extrêmement graves surtout lorsque les ' cadres supérieures ' ( un bac + quelques autres années d'études ajoutés à une expérience professionnelle dans la plus part des cas se mêlent à ces activités illicites par nature et par la loi !!!!
C'est extrêmement grave car nous n'arrivons pas à savoir et à dévoiler les causes qui poussent une avocate ' avec relativement un bon salaire ' à se déplacer avec des sacs de devises ou des montants d'argents très grands pour les donner et/ou les transmettre à d'autrui --- souvent des bandits, des clochards, des corrompus ,....'
C'est très dangereux même lorsqu'une personne d'un tel niveau académique ' fait n'importe quoi, à n'importe quel moment et à l'aide de n'importe quel moyen dans l'irrespect total de la loi et en connaissance parfaite des sanctions pénales encourues .....C'est incompréhensible !!! Que se passe t-il dans les cerveaux de certaines personnes ?
Mamibelle
Elle est devenue célèbre maintenant
a posté le 11-08-2021 à 10:12
Elle peut quand même bénéficier de deux circonstances atténuantes :
1 les vrais responsables sont les contrebandiers assez malins qui ont misé sur elle. Une magistrate est insoupçonnable par définition.
2 Si elle a récidivé c'est pour deux raisons :
* elle devait avoir un soutien dans la hiérarchie
*elle était dans l'obligation d'arrondir ses fins de mois, " la3zè ".
H.2n
Juge et voyou
a posté le 11-08-2021 à 10:08
Le trafic de devises fait beaucoup de mal au pays depuis longtemps , la banque centrale devrait trouver des solutions pour que les T.R.E rentrant au pays empruntent les voies légales pour convertir leurs devises en dinars .
à titre d'exemple, un retraité ayant travaillé en Europe devait déclarer au moins 10 milles euros par an .
Quant au fait qu'un juge enfreigne la loi ça ne choque plus personne ,par les temps qui courent !
ANTIRELIGIONS
L'ISLAM D'ABORD
a posté le 11-08-2021 à 09:57
Dans le pays des voleurs le trafiquant est une juge, ne chercher pas c'est un adage personnelle. Si cette histoire rocambolesque est vraie c'est un autre genre à rajouter au système mafieux qui règne en maitre dans le pays grâce à une politique qui met en avant la religion et notamment l'ISLAM./
Houcine
Le mal existe, Dieu en est-il responsable ?
a posté le 11-08-2021 à 09:50
Comme Dieu est utilisé à toutes les sauces, doit-on convoquer Sa responsabilité dans l'agir des hommes?
Bon sujet de dispute digne d'être proposé à la sagacité de nos cheikhs et Docteurs qui nous font la leçon à coups de sourates depuis une décennie.
La Justice est rendue en Son Nom, ce qui légitime notre question.
Une première approche serait celle de la responsabilité subséquente de l'homme.
Si Dieu porte la charge de nos actions, devons-nous en bonne justice invoquer, convoquer en responsables les humains?
On pourrait y répondre par l'affirmative en référence à Dieu. En effet, Dieu a créé l'homme, et lui a confié la gestion de son destin l'ayant pourvu de toutes capacités et puissance pour honorer ce qu'il a déposé en lui.
Dieu qui est l'Etant n'est ni Bon, ni Juste, toutes qualités sont en Lui et proviennent de Lui.
Créateur de tout, Il n'a ni intérêt ni indifférence quant au monde puisque L'ayant créé nanti de tout pour se suffire. Il a confié à ce monde, hommes et bêtes, végétaux et minéraux le soin et les moyens pour être et persévérer dans leur être dans la finitude.
Ainsi, dans le monde coexistent le bien, le mal, la justice et l'injustice, le beau, le laid, etc. Tout cela n'étant que de la nature des choses créées selon leur complexion. Pour l'homme, selon ses passions. Puisqu'aussi bien l'homme est nature et culture, qu'il est conduit à interagir avec ses pairs, semblables avec ce que cela peut générer.
Un autre angle d'attaque serait la figure de l'homme conditionné, déterminé dans son être n' agissant que conformément à ce que Dieu Lui a prescrit.
Sa vie, son devenir sont prédestinés, "écrits", et sa liberté bornée dans les limites prescrites.
La prédestination, mot qui convient pour identifier cette lecture, ne serait que l'occasion, l'instrument permettant aux humains de relativiser, ignorer et même échapper à leurs responsabilités.
Ce serait une procédure commode et l'outil pour reporter sur Le Créateur les motifs et les conséquences de ses conduites, de ses actions.
La juge "ignorait" ce qu'elle transportait. Elle ne peut savoir quoi que ce soit des motifs ni des effets de ce qu'elle accomplit.
C'est sans doute Dieu qui avait prescrit qu'elle devait avoir dans son sac, dans son véhicule, une somme conséquente de devises qu'elle devait acheminer jusqu à sa destination.
Le récipiendaire, lui non plus ne pouvait se soustraire à une action prescrite par l'Eternel.
Ceux qui ont détruit les institutions de ce pays sont irresponsables.
Irresponsable voulant dire, ici, qu'ils n'ont agi que selon les prescriptions divines.
Voilà la philosophie qui guide nos dirigeants depuis une décennie.
Du moins, son emballage discursif, ses présupposés offerts à la population.
Nous sommes tous innocents !
Toutefois, il en est qui sont moins innocents.

mansour
La justice ne s'est jamais aussi bien portée, pas vrai'madame la juge de Grombalia ?
a posté le 11-08-2021 à 09:43
Comme quoi les devises détournés par la corruption islamiste des freres musulmans à l'odeur de la sainteté depuis 2011 avec la dictature islamiste du frere musulmlan Rached Ghannouchi+Nourredine Bhiri+Ennahdha, Al Karama et Qalb Tounes
L exilé
Question de style
a posté le 11-08-2021 à 09:14
"Le porte-parole de la Douane tunisienne et colonel-major, Haythem Zaned, a révélé que..."

Pourquoi la conjonction "et" entre la fonction et le grade. On dit plutôt: Le porte-parole de la Douane tunisienne, le colonel-major Haythem Zaned, ...
Ou mieux encore: on commence par le grade et le nom suivi de la fonction: Le colonel-major Haythem Zaned, porte-parole de la Douane tunisienne, a révélé que ...